Le mot de la fin : Décalage

Autres informations / 27.07.2017

Le mot de la fin : Décalage

Une vidéo a fait beaucoup parler d’elle ces derniers jours. Diffusée sur Facebook, on y voit un trotteur attaché à l’arrière d’un camion qui circule sur une route départementale. Elle a été postée par une conductrice se trouvant derrière le camion, et interloquée par la scène. S’en est suivi un déchaînement de commentaires, accusant le conducteur du camion de maltraitance, demandant à la police d’intervenir, etc. Les medias généralistes s’en emparent, une enquête de gendarmerie est ouverte, l’image des courses est sérieusement écornée… Jusqu’à ce que, comme le révèlent nos confrères d’Equidia, le propriétaire du cheval explique qu’il s’agit là d’un protocole pour soigner une tendinite, recommandé par son vétérinaire. Que le camion est muni d’une barre de training, et que le procédé est plus sécurisant que de l’atteler, par exemple. Le professionnel souhaite porte plainte pour diffamation. On connaissait déjà la menace que peuvent constituer les réseaux sociaux dans la propagation d’informations pas forcément vérifiées. Mais cette histoire met aussi en lumière le décalage entre une société de plus en plus citadine, de moins en moins ancrée dans la terre, où l’anthropomorphisme est largement répandu, et le monde des courses. Un grand écart qu’il ne faut jamais oublier, et qui doit obliger à toujours plus de transparence, de pédagogie.