Le mot de la fin - Oreilles

Autres informations / 31.07.2017

Le mot de la fin - Oreilles

On l’a dit, Big Orange est maintenant l’un des chevaux les plus populaires d’Angleterre. Une star oui, mais au physique ingrat. Michael Bell, son entraîneur, en fait une description assez mémorable : les jarrets droits, les genoux creux, droit jointé, le garrot saillant. Et pour noircir le tableau, il marchait dans son box quand il était poulain. En revanche, il a une marque distinctive des bons chevaux, selon une vieille croyance : des grandes oreilles. Pourquoi les chevaux avec de grandes oreilles vont-ils (parfois) plus vite que les autres ? Scientifiquement, c’est difficile à expliquer, mais les faits sont là.

Allez France est sans doute l’exemple le plus marquant, mais on pourrait aussi citer Urban Sea, Personal Ensign… Et Black Ruby ! Cette authentique championne n’est pas un pur-sang anglais. C’est une mule, qui est entrée dans l’histoire en Californie (là où de telles courses sont organisées) en gagnant 57 de ses 75 sorties, au début des années 2000. L’histoire ne dit pas si ses oreilles étaient plus longues que celles de ses congénères…