Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Déjà quatre structures accréditées par Au-Delà Des Pistes

Courses / 26.07.2017

Déjà quatre structures accréditées par Au-Delà Des Pistes

L’association Au-delà des pistes a lancé depuis un mois, avec l’aval de France Galop, une procédure de référencement et d’accréditation des structures qui pratiquent la reconversion des galopeurs vers d’autres disciplines. L’objectif de cette démarche est de fluidifier le placement des chevaux réformés des courses en mettant à disposition des propriétaires et entraîneurs un panel d’organisations réparties dans toute la France et dont le sérieux, le professionnalisme et les compétences ont été scrupuleusement vérifiés par Au-delà des pistes. Les structures – associations ou entreprises – souhaitant être accréditées par Au-delà des pistes comme centre de reconversion doivent tout d’abord remplir un dossier de candidature et fournir des lettres de référence établies par au moins un propriétaire et un entraîneur leur ayant déjà confié un cheval à reconvertir, un cavalier leur ayant acheté un cheval reconverti, et le vétérinaire chargé du suivi des chevaux de la structure. Un des membres du Comité de pilotage d’Au-delà des pistes se rend ensuite sur place pour inspecter les infrastructures, observer le travail effectué sur les chevaux, le suivi après-vente… Aliette Forien, propriétaire du haras de Montaigu et présidente de l’association Au-delà des pistes explique : « La volonté première de l’association Au-delà des pistes est de promouvoir le potentiel des pur-sang à s’adapter à de nombreuses disciplines sportives ou de loisir à l’issue de leur carrière de course. Or, nous sommes convaincus que la réussite de la reconversion d’un pur-sang vers le dressage, le CSO, le horse-ball ou le polo repose sur la bonne gestion de la période de transition entre ces deux carrières.  Il ne suffit pas de transférer d’un jour à l’autre un cheval d’une écurie de courses vers un carré de dressage ou un parcours de saut d’obstacles. Il faut savoir le laisser décompresser, gérer les éventuels problèmes de santé qui auraient pu subvenir au cours de sa carrière de course, l’habituer à un nouveau rythme de vie, lui enseigner les bases de l’équitation classique dans le calme et la décontraction, et enfin déceler les aptitudes qui lui permettront de se réorienter avec succès vers telle ou telle discipline, pour son propre bonheur et celui de son/sa futur(e) cavalier(e). En outre, nous pensons que les personnes qui confient des chevaux réformés des courses pour la reconversion sont en droit d’attendre une traçabilité complète de la destination du cheval dans sa deuxième vie. C’est pourquoi il nous a paru essentiel de créer un véritable annuaire national regroupant les structures de reconversion dont Au-delà des pistes aura éprouvé dans le détail la compétence et le suivi. Nous garantissons ainsi que ce sont des structures vers lesquelles les propriétaires et entraîneurs de chevaux de course, d’une part, peuvent se tourner en toute confiance pour placer des chevaux réformés, et d’autre part les cavaliers amateurs de toutes disciplines qui recherchent une monture possédant toutes les bases de l’équitation classique, à un prix très compétitif. » À ce jour, quatre structures ont déjà reçu l’accréditation d’Au-delà des pistes et sont référencées sur son site internet :

- L’écurie Seconde chance est la plus ancienne des organisations dédiées à la reconversion des chevaux de course en France, ayant été créée en 2009 par Sylvain Martin (ancien gentleman-rider) et son épouse Amélie, véritables pionniers en la matière. Elle a, depuis, vu passer plus de 1.000 chevaux.

- L’écurie DH, animée par Robert et Eugénie Danloux, s’est fait connaître lors de la première Journée de la reconversion organisée par Au-delà des pistes à Deauville, en août 2016. Eugénie Danloux, cavalière professionnelle de dressage, y avait effectué une démonstration très remarquée avec l’ancien champion d’Henri de Pracomtal et de la famille Doumen, Kasbah Bliss. Depuis, les appels pour lui confier des chevaux réformés des courses se sont multipliés, si bien que l’écurie DH a déjà reconverti plus de 30 pur-sang et AQPS.

- Cœur de course est une association créée en juillet 2015 par Ludyvine Crépeau, photographe d’art de formation et cavalière de dressage au niveau amateur. Elle bénéficie désormais de 20 boxes sur l’hippodrome de Cagnes-sur-Mer et accueille des chevaux réformés dans le courant du meeting d’hiver. Soixante-neuf pur-sang ont déjà été accueillis par Cœur de Course.

- Les écuries de la Béchère sont une toute jeune structure, fondée par Franck Cochain au sein du haras de la Vayrie, centre de balnéothérapie, de soins et de remise en forme basé dans la Sarthe, à Viré-en-Champagne. Moniteur d’équitation, ancien préparateur physique des chevaux d’un cavalier de l’équipe de France de CSO et ancien élève de l’entraîneur national de dressage de CCE, Franck Cochain s’est lancé dans l’activité de reconversion des chevaux de course au début de l’année 2017 et a déjà réformé presque 10 chevaux. Les écuries de la Béchère réservent 4 boxes à l’accueil de pur-sang réformés des courses, lesquels ont également accès au centre de balnéothérapie pour leur remise en forme à la sortie de l’entraînement.