Le French Point to Point, un événement qui met l’eau à la bouche

Courses / 05.07.2017

Le French Point to Point, un événement qui met l’eau à la bouche

Par Christopher Galmiche

Emmanuel Clayeux nous a reçus sur son centre d’entraînement à Vaumas, dans l’Allier, au matin du concours de modèles et allures de Cercy-la-Tour. Nous sommes revenus avec lui sur cette grande journée, qui se veut avant tout festive, prévue le samedi 26 août 2017 à Vaumas, au cours de laquelle auront lieu les premiers point-to-point français. Cette date est stratégique, puisque la veille a lieu le concours de modèles et allures AQPS de Decize qui attire de nombreux professionnels et passionnés.

D’une histoire d’amitié naît une belle initiative. Emmanuel Clayeux, entraîneur public, Laurent Montaron, turfiste et propriétaire, et Emmanuel Sayet, avocat et permis d’entraîner, ont décidé ensemble d’organiser un point-to-point. Tous les trois ont toujours apprécié l’atmosphère des courses anglaises. C’est encore une tout autre ambiance qu’ils ont découverte en allant à des point-to-point. En Grande-Bretagne, il s’agit d’une institution. Tous les week-ends, de novembre à mai, on se rend en famille ou entre amis sur des terrains de point-to-point, certains sont éphémères, d’autres ressemblent vraiment à de petits hippodromes.

Lors des point-to-point, les courses ne sont qu’un "prétexte" pour se retrouver avec famille, amis, chiens et pique-nique pour admirer des courses d’amateurs (qui deviendront parfois de futurs grands jockeys).

Le 26 août prochain aura lieu le premier point-to-point en France, à Vaumas, dans l’Allier, sur le centre d’entraînement d’Emmanuel Clayeux. Cette journée débutera sous le signe de la chasse à courre avec une présentation et un drag de l’équipage de Saint(Romain à 11 heures. Dans l’après-midi se dérouleront les épreuves de point-to-point avec des courses de chevaux réservées aux amateurs, titulaires d’une licence, et des courses de poneys.

Une organisation professionnelle. Cette journée s’adresse essentiellement aux amateurs, mais l’organisation se veut très professionnelle : la sécurité des hommes et des chevaux est la priorité des organisateurs. Le parcours d’obstacle a été pensé par Emmanuel Clayeux et l’équipe de la Gentlemen’s League. Il sera testé avant le French Point to Point. Il y aura principalement des obstacles de steeple-chase que l’on retrouve sur les hippodromes français et/ou anglais, et tous seront encadrés par des oreilles Tec-Rail (de type anglais).

Quels chevaux et quels cavaliers ? Pour cette première édition du French Point to Point, les chevaux qui devraient être autorisés à participer aux épreuves seront âgés de 5ans et plus. Ils auront déjà couru en steeple-chase et/ou en cross country en France et l’association French Point to Point demandera une dérogation à France Galop pour ces chevaux. Parmi les possibles partants, il pourrait y avoir Rhialco (Dom Alco), le champion de Pierre Coveliers, aujourd’hui "retraité", entre autres.

Les cavaliers qui seront autorisés à monter sont les gentlemen titulaires d’une licence d’amateur délivrée par France Galop ou Weatherbys. Deux courses d’obstacles réservées aux poneys sont également prévues au cours de cette journée. L’organisation est prise en charge par l’Association nationale des courses de trot et galop à poney, et plus précisément par Cécile Madamet.

L’ambiance promet d’être chaleureuse, l’équipe du French Point to Point attend de nombreux spectateurs et notamment les supporters de la Gentlemen’s League. Une étape est prévue à Vaumas et les gentlemen français, anglais et irlandais s’affronteront dans l’une des courses de la journée.

De nombreuses animations autour des courses. Autour des épreuves du French Point to Point, un village accueillant des exposants divers (chocolatier, glacier, matériel d’équitation, artistes, restaurateurs) sera installé et devrait permettre à chacun de passer un bon moment.

Un fort engouement. Il s’agit d’une grande première, et l’équipe du French Point to Point a eu beaucoup de retours, pas seulement dans le monde des courses. Le French Point to Point a suscité de l’intérêt auprès des cavaliers de concours, qui sont bien entendus cordialement attendus le 26 août. Pourquoi ne pas leur réserver une épreuve dans une prochaine édition ? Les trois amis ne comptent pas s’arrêter là !