Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Un National de l’obstacle réussi

Élevage / 27.07.2017

Un National de l’obstacle réussi

Un National de l’obstacle réussi

Le National de l’obstacle se tenait ce mercredi 26 juillet, au haras du Pin. Sous l’égide de l’Association normande des chevaux de courses d’obstacles (Ancco), ce concours de modèles et allures avait réuni plus de 100 foals, yearlings et 2ans. C’est le seul concours à mélanger les pur-sang et les AQPS dans les mêmes catégories.

LES 2ANS

Au bon souvenir de Blue Brésil. L’Autonomie (Blue Brésil) a été élue championne des 2ans. Cette catégorie ne comprenait que six mâles ou hongres et treize femelles. Présentée par Nina Hubert mais élevée par Catherine Coiffier, L’Autonomie est une fille de Blue Brésil (Smadoun), dorénavant installé à Yorton Farm Stud, en Angleterre. Sa mère, L’Automne (Kahyasi), a remporté une course et cinq places, à 3ans et 4ans. Elle n’a pas encore donné de gagnant, mais son fils L’Automate (Kapgarde) est à l’entraînement, outre-Manche, chez Gary Moore, et n’a pas encore débuté. La deuxième mère, L’Authie (Linamix), est titulaire de six succès, dont trois en obstacles. Elle a surtout terminé troisième du Prix Renaud du Vivier (Gr1). C’est la sœur de deux très bons chevaux comme Clety (Sillery), lauréat du Prix Right Royal (L) et deuxième des Prix Kergorlay (Gr2) et Barbeville (Gr3), et Hurtevent (Highest Honor), gagnant du Prix Juigné (L) à Auteuil. Nina Hubert est installée au haras d’Harcouel, à Varaville, dans le Calvados. Ce haras élève aussi des trotteurs qui portent le suffixe "d’Harcouel". L’Autonomie, née le 13 mai, a remporté sa catégorie des femelles de 2ans avant de remporter le titre de championne suprême. Dans sa section, L’Autonomie a devancé le lot 16, Dicha (Recharge), présentée par l’écurie Rosetgri Stud et produit de celui qui fut étalon au haras. C’est la famille de Bourbon (Le Fabuleux), vainqueur du Prix Royal Oak (Gr1). Enfin, sur la troisième marche du podium se trouve Fenora de Chais (Al Namix), présentée par Bruno Deniez. Elle possède un bon pedigree, étant la sœur d'Aliénore de Chais (Maximum Security), lauréate du Prix des Guilledines (Gr3 AQPS) et possédant plus de 60.000 € de gains.

Du plat à l’obstacle ? Naaqoos (Oasis Dream) est utilisé par certains éleveurs de chevaux d’obstacle. Le gagnant des mâles de 2ans, Faunus d’Emra, est un de ses produits. Il a été présenté par Bruno Deniez. Élevé par Jacques, Emmanuel et Rachel Boitteau, c’est un fils de Talka (Vettori). Cette dernière a déjà donné la propre sœur de Faunus d’Emra, Colombia d’Emra, qui totalise deux victoires en obstacle. Sous la deuxième mère, on retrouve Reine de Romance (Vettori), lauréate de quatre victoires, en France et aux États-Unis, dont le San Clemente Handicap (Gr2). Elle s’est aussi classée troisième des Del Mar Oaks (Gr1). C’est la famille de Reine Caroline (Pharly), la troisième mère, gagnante du Prix de la Vallée d’Auge (L) et deuxième du Prix d’Arenberg (Gr3). Ce pedigree a beaucoup interloqué les personnes présentes, car il présente des chevaux ayant couru à 2ans et sur des distances courtes. En effet, ce n’est que sous la première mère que l’on retrouve des chevaux ayant couru en obstacle.

Le haras de la Hêtraie place deux de ses élèves sur les deuxième et troisième marches du podium. Fruit du Large (High Rock) est le frère de Kapville (Kapgarde), qui affiche trois victoires et vingt-trois places de 3ans à 10ans. Il a terminé deuxième des Anjou-Loire Challenge et Grand Cross de Craon (L). Troisième, Fils du Large (Kap Rock) est le fils de Tuffslolyloly (Double Bed), propre sœur de Bleu à l’Âme (Double Bed), vainqueur du Grand Steeple-Chase de Deauville (L).

LES YEARLINGS

Une belle surprise. Over the Valley (Montmartre) a été élue championne suprême des yearlings, après avoir remporté sa catégorie, celle des femelles. C’est une fille de Montmartre (Montjeu) qui a un temps officié au haras du Pin, où se tenait le concours, et qui est maintenant au haras du Hoguenet. Sa mère, Over the Sea (Urban Ocean), a produit Vinciaettis (Enrique), lauréat de trois courses outre-Manche. C’est la famille de Famed Princess (Nashua), la quatrième mère, quintuple gagnante de Listed. Présentée par le haras des Embruns, Over the Valley a été élevée par Geneviève Neveux qui nous a expliqué : « Sa mère, Over the Sea, est une jument que je destine depuis relativement peu de temps à l’obstacle. Je n’étais pas encore sûre de moi et Montmartre est un étalon qui produit à la fois pour l’obstacle et pour le plat. Comme cela, j’avais le choix par la suite. Vu le modèle d’Over the Valley, je pense qu’elle ira sur l’obstacle. Sa mère a un foal de Chœur du Nord (Voix du Nord). L’année prochaine, elle retournera sûrement à Montmartre. »

Sur la deuxième marche du podium, on retrouve le haras de la Hêtraie et Pascal Noue, avec Garline du Large (Martaline). C’est la cousine d’Alpha Speed (Vertical Speed), lauréat de neuf courses dont le Grand Steeple-Chase de Loire Atlantique (L). Enfin, à la troisième place se trouve Jolie Écossaise (Saint des Saints). Présentée par l’écurie Cap’Orne, elle a été élevée par Andrew et Ailsa Russell, qui ont été les propriétaires de Lilbourne Lad (Acclamation).  

Goldorak a traversé tout le ring. Quand le lot 29 est arrivé sur le ring, Thierry Grandsir, qui commentait au côté de Céline Gualde, a demandé si Goldorak Desmaupi (Captain Marvellous) n’avait pas de super pouvoirs. Le futur nous le dira, mais en tout cas, il est assez talentueux pour remporter la catégorie des yearlings mâles. Il a été élevé et présenté par Ingrid Poupard aux Champeaux, dans l’Orne, et son propre frère participait aussi au concours. Le lot 98, Hades Desmaupi (Captain Marvellous) se présentait dans la catégorie des foals nés après mi-avril. Ingrid Poupard a déclaré : « J’ai élevé les deux et je les présente moi-même. C’est ma première participation au National de l’obstacle et je gagne, que demander de plus ? » À noter que Goldorak Desmaupi a suscité un vif intérêt du côté des acheteurs d’outre-Manche qui ne quittaient pas son box. Il s’agit d’un fils AQPS de Captain Marvelous (Invincible Spirit), étalon au haras de Saint-Arnoult. Sa mère, Trodmaille (Maille Pistol), est la propre sœur de Qahira, deuxième du Prix Rohan (L) et par deux fois vainqueur en plat. Sous la troisième mère, on retrouve Extrien (Neustrien), deuxième du Prix du Président de la République (Gr3), à deux reprises.

Goaldamour (Turgeon) atteint la deuxième place. Présenté par François Jereczek qui est son éleveur avec la famille Foucher, c’est le cousin de Vadero d’Airy (Anzillero), vainqueur du Prix Camille Duboscq (L), à Pau. De plus, c’est la famille de Palibel d’Airy (Cadoubel) qui a accroché le Prix Fleuret (Gr3) à son palmarès. Sur la troisième marche se trouve Rayos del Sol (No Risk at All), élevé et présenté par le haras du Saz. Il est issu de la famille de Rougenoir (Nerio), vainqueur du Prix Murat (Gr2) et des Prix Robert de Clermont-Tonnerre et Troytown, par deux fois (Grs3).

LES FOALS

Nobody Knows, le rejeté triomphe ! Les foals étaient divisés en deux catégories, les "précoces", nés avant le 17 avril, et les "tardifs", nés après le 17 avril. Foal le plus âgé, car né le 19 janvier, Nobody Knows (Martaline) a remporté le titre de meilleur foal précoce, mais aussi celui de champion suprême des foals. Il était facile de le repérer, car il était présenté avec sa nourrice, une jument pie. Présenté et élevé par le haras de Montaigu, Nobody Knows est un fils de l’étalon maison Martaline (Linamix) et de Best Exit (King’s Best). Aliette Forien nous a expliqué la genèse de ce foal : « J’ai acheté sa mère au mois de novembre, sortant de l’entraînement [à la vente d’automne Arqana, pour 40.000 €, ndlr ]. Petit, le foal a eu une petite infection, avec de la fièvre. Nous l’avons emmené chez le vétérinaire et cela a été compliqué pour la mère. Comme c’était son premier produit, elle l’a un peu rejeté, comme nous avions été obligés de les séparer un moment. Nous n’avons pas voulu prendre de risque et avons pris une nourrice. Mais Best Exit va très bien. Pour le croisement, c'est une belle jument que je souhaite lancer car elle a un bon papier. Nous avons Martaline, alors la question de l’étalon ne s’est pas posée. C’est un très beau premier produit, développé. Cette année, la mère est pleine de No Risk at All (My Risk). » Best Exit, mère de Nobody Knows, a remporté deux courses en plat. C’est la propre sœur d’Amarantine (King’s Best), lauréate du Roger Saint (L) à Enghien et du Prix Miror (L) à Auteuil. Son frère, Howard le Canard (Hamas), a remporté le Grand Prix de la Riviera Côte d’Azur (L). C’est la famille de Govinda (Pulpit), double lauréate de Grs3 en Allemagne.

À la deuxième place se trouve un foal non nommé, par Kapgarde (Garde Royale) et Shabby Gold (Irish Wells). Présenté par le haras de Rabodanges, c’est le cousin de Le Ribardon (Freedom Cry), qui, de 4 à 11ans, a écumé la province pour remporter dix-neuf victoires et se placer de Listed. C’est aussi la famille de Saint Quenin (Garde Royale), dix fois lauréat dont les Prix Richard et Robert Hennessy, Général Donnio et Edmond Barrachin (Ls). Sa mère, Shabby Gold, a été de nouveau saillie par Kapgarde. Enfin, le troisième est Enki the Best (Network), présenté par Christelle Rouchvarger. Cette dernière, avec son mari, Estève Rouchvarger, a déménagé leur haras d’Enki de l’Allier vers l’Ouest, sur la commune de Sallertaine. Ils ont emmené avec eux leurs étalons dont Network (Monsun), le père de ce foal. Il a pour mère Cadiane (Cadoudal) qui a déjà donné Yaka Enki (Nickname), vainqueur de Listed sur les haies de Kempton et troisième de Grs3, toujours en Angleterre.

Pour finir en beauté. Du côté des foals dit "tardifs", c’est une femelle qui a emporté la palme. Dame Prestige (Kapgarde), présentée et élevée par Christophe Sorignet, est une fille de Kapgarde et de Prestige Girl (Prestigieux). Cela en fait la propre sœur de Lord Prestige (Kapgarde). Ce dernier a remporté les Prix Juigné et Compiègne (Grs3) et le Prix Jean Granel (L). Il s’est aussi classé deuxième du Grand Prix d’Automne (Gr1). Christophe Sorignet a déclaré : « Nous avions vu de beaux poulains, intéressants et avec de beaux modèles. Nous n’étions pas sûrs d’être rappelés. La mère a 21ans et nous avons décidé que Dame Prestige serait son dernier. Elle aura eu onze produits, ce qui est un bon nombre. » Dans la famille, on retrouve Don Samourai (Dom Pasquini), lauréat de Gr3 en Grande-Bretagne. Hirondelle des Champs (Nicaron) a terminé deuxième de cette catégorie. Présentée par Céline Clerc, c’est une fille d’Amie des Champs (Robin des Champs) et donc la sœur de Great Alana (Great Pretender), gagnante de trois courses et troisième du Prix Spumate (L). La mère a encore été saillie par Nicaron. Sur la troisième marche du podium se trouve une foal non nommée par Kamsin (Samum), étalon au haras d’Étreham, et Via Carolina (Xaar), saillie par Waldpark cette saison. La deuxième mère, Avenie Rubra (Lomitas), est double lauréate de Listed en Allemagne.

[à plat]

Jean-Claude Rouget : « Plus d’homogénéité chez les foals »

Juré d’honneur pour cette édition 2017, Jean-Claude Rouget a tenu son rôle avec sérieux et nous a dit : « Il m’a été demandé de venir pour une journée. J’avais la possibilité matérielle de le faire. Et comme Aliette Forien est une amie de longue date, Pascal Noue quelqu’un de très sympathique, j’ai accepté l’invitation. Pour les mâles de 2ans, le lot était acceptable mais il y avait plutôt un joli lot de pouliches. Concernant les foals, il y a plus d’homogénéité. Le problème est que beaucoup de chevaux ont déjà été vendus à l’amiable avant leurs 2ans. Il y a donc moins de choix. Dans les foals, ce n’est pas encore le cas » 

Pascal Noue : « Du commerce s’est fait dès la descente du camion pour certains chevaux »

Président de l’Ancco qui organise le concours, Pascal Nous a déclaré : « C’était une édition intéressante. Nous avons eu la même fréquentation que lors des années passées. Nous avons eu de bons poulains. C’est un concours qui se tient avec des chevaux bien présentés. Il y a déjà de la sélection avant que le concours ne commence car les éleveurs choisissent d’amener leurs meilleurs chevaux. Nous avons noté un manque principalement de 2ans et de yearlings. Mais du commerce s’est fait dès la descente du camion pour certains chevaux. Enfin, je souhaite vraiment remercier les bénévoles qui se sont investis, pour certains depuis des mois, et remercie les partenaires sans lesquels rien ne serait possible. »

Les résultats complets du National de l’obstacle 2017

Classement des poulains de 2ans - Trophée Osarus

1er : Faunus d’Emra (n°5)

Naaqoos & Talka

Présenté par Bruno Deniez

2e : Fruit du Large (n°6)

High Rock & Ville Eagle

Présenté par Pascal Noue

3e : Fils du Large (n°5)

Kap Rock & Tuffslolyloly

Présenté par Pascal Noue

Classement des pouliches de 2ans - Trophée Osarus

1re : L’Autonomie (n°8)

Blue Brésil & L’Automne

Présentée par Nina Hubert

2e : Dicha (n°16)

Recharge & Seventh Star

Présentée par l’écurie Rosetgri Stud

3e : Fenora de Chais (AQPS) (n°11)

Al Namix & Nadlee

Présentée par Bruno Deniez

Classement des yearlings mâles - Trophée Equidarmor

1er : Goldorack Desmaupi (AQPS) (n°29)

Captain Marvelous & Trodmaille

Présenté par Ingrid Poupard

2e : Goaldamour (AQPS) (n°28)

Turgeon & Salina d’Airy)

Présenté par François Jereczek

3e : Rayos del Sol ((n°34)

No Risk at All & Hôtel California

Présenté par le haras du Saz

Classement des yearlings femelles t Trophée Equidarmor

1re : Over the Valley (n°37)

Montmartre & Over the Sea

Présentée par le haras des Embruns

2e : Garline du Large (n°41)

Martaline & Antagua

Présentée par Pascal Noue

3e : Jolie Écossaise (n°35)

Saint des Saints & Lucia Bay

Présentée par l’écurie Cap’Orne

Classement des foals précoces - Trophée Dynavena

1er : Nobody Knows (n°47)

Martaline & Best Exit

Présenté par le haras de Montaigu

2e : N (n°48)

Kapgarde & Shabby Gold

Présentée par le haras de Rabodanges

3e : Enki the Best (n°54)

Network & Cadiane

Présenté par Christelle Rouchvarger

Classement des foals tardifs - Trophée Dynavena

1re : Dame Prestige (n°78)

Kapgarde & Prestige Girl

Présentée par Christophe Sorignet

2e : Hirondelle des Champ (n°90)

Nicaron & Amie des Champs

Présentée par Céline Clerc

3e : N (n°86)

Kamsin & Via Carolina

Présentée par le haras des Cordelles