Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

La piste de Maisons-Laffitte suscite des interrogations

Courses / 27.07.2017

La piste de Maisons-Laffitte suscite des interrogations

Se faisant le porte-parole des jockeys, Ronan Thomas a souhaité alerter sur l’état de la piste à Maisons-Laffitte. Il nous a expliqué : « La piste est très dégradée, alors qu’il n’y a eu que cinq réunions en juillet et que la météo a été plutôt clémente. Quand on voit Christophe Soumillon qui vient finir contre les tribunes, cela peut faire sourire mais ce n’est pas normal. Nous avons dû galoper à dix mètres de la corde pour avoir une portion de piste à peu près correcte. Dimanche, un cheval a manqué de tomber dans le Quinté à la sortie du tournant, aujourd’hui ma partenaire du Quinté en ligne droite a aussi fait une grosse faute… »

Contacté, Franck Le Mestre, directeur du centre d’entraînement et de l’hippodrome de Maisons-Laffitte, a expliqué : « Nous sommes conscients que la piste décollait beaucoup aujourd’hui, suite aux pluies des dernières heures, et qu’elle est fatiguée. Nous payons son utilisation assez importante en juin (en sachant que nous courons exclusivement sur le gazon !) et l’importante période de sécheresse qui a suivi. Dans ce cas, il nous faut l’arroser, ce qui peut la rendre irrégulière. Nous essayons de faire au mieux. Dès ce vendredi, nous allons tondre pour qu’elle refasse de la racine. Ce n’est qu’avec un enracinement profond que la piste se tient bien, et pour cela, il faut du temps. Concernant le cheval accidenté et la chute de ce jour, je ne pense pas qu’on puisse les attribuer à l’état de la piste. » Henri Pouret nous a confirmé que les plaintes des jockeys avaient bien été entendues : « Nous allons travailler avec Franck Le Mestre sur le sujet. Plusieurs solutions peuvent être apportées, pourquoi pas notamment le décordage de la ligne d’en face, qui a particulièrement souffert. »