Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

PRIX SIX PERFECTIONS (L) - Izzy Bizu fait parler son métier

Courses / 29.07.2017

PRIX SIX PERFECTIONS (L) - Izzy Bizu fait parler son métier

DEAUVILLE, SAMEDI

 

PRIX SIX PERFECTIONS (L)

Izzy Bizu fait parler son métier

Izzy Bizu (Kodiac) a décroché sa première Listed à l’occasion du Prix Six Perfections (L). La représentante de Peter Savill et de Lowther Racing restait sur une troisième place, dans une course à conditions, à Pontefract. Mais le lauréat de cette course, Zaman (Dutch Art) a fini quatrième des Superlatives Stakes (Gr2) et le deuxième, Unfortunately (Society Rock), a remporté le Prix Robert Papin (Gr2), à Maisons-Laffitte. Sur la foi de ces lignes, et avec déjà cinq courses à son compteur, elle était donc une concurrente à la victoire.

 

 

Un jumelé anglais. Très rapide dès la sortie des boîtes, Izzy Bizu a pris la tête du peloton. Elle a mené à un train modéré, ce qui a fait tirer quelques concurrentes durant le parcours. Dans la ligne droite, elle a repoussé toutes les attaques, en étant très courageuse, avec l’appui de la lice. Elle s’impose d’une courte encolure. Model (Mastercraftsman), après avoir galopé en troisième position, à la corde, a très bien conclu. Courageusement, elle n’a eu de cesse d’attaquer la future lauréate. Elle a été départagée à la photographie pour la deuxième place face à Hergame (Motivator), qui est troisième, à une courte tête. Les 400m supplémentaires lui ont fait du bien. Elle est venue à l’extérieur dans la ligne droite et s’est bien battue, même si elle échoue de peu pour le premier accessit.

 

Un clin d’œil du destin. Peter Savill, propriétaire d’Izzy Bizu, ancien directeur du British Horse Racing Authority, a relevé une anecdote : « J’ai été le propriétaire de Celtic Swing, le père de Six Perfections qui a probablement été l’une des meilleures pouliches de son époque. Donc, quand j’ai vu que cette course s’appelait Six Perfections, j’y ai vu un signe ! » En ce qui concerne la course, il a ajouté : « Elle sort des stalles très rapidement. Nous avions dit à son jockey, Ioritz Mendizabal, que si elle sortait encore très rapidement, il devait se mettre aux avant-postes, ralentir le rythme de la course et repartir ensuite. Elle est très brave et ne cesse d’accélérer. Le jockey a dit que 1.400m était son maximum en termes de distance. Donc, nous irons peut-être sur 1.200m pour ses prochaines sorties. Je n’ai pas de plan pour sa prochaine course, car nous ne pensions pas gagner. J’aurais été satisfait d’être dans les trois premiers. Il se peut qu’elle aille courir les Round Tower Stakes (Gr3), fin août, en Irlande, sur 1.200m. J’avais vraiment peur de la distance aujourd’hui ! »

 

Model prend rendez-vous. Model faisait partie des pouliches invaincues au départ. Elle n’avait couru qu’une seule fois, sur 1.400m, à Doncaster. Pour son premier essai au niveau Listed, elle ne démérite pas et produit un bel effort final. Son entraîneur, Richard Hannon s’est exprimé à son sujet : « La pouliche court très bien, surtout dans la mesure où ce n'était que sa deuxième sortie, et la première fois à ce niveau. Nous venions ici pour voir si nous avions vraiment une bonne pouliche, et dans le but de revenir pour le Calvados. Le test est concluant. Donc, logiquement, nous reviendrons ici le 19 août ! » Troisième, Hergame redescendait de catégorie après sa quatrième place dans le Prix du Bois (Gr3). Elle s’était aussi imposée pour ses débuts et ne demandait qu’à être rallongée. Freddy Head a livré son analyse : « Elle fait une belle course. Il n’y a rien à redire. Elle peut encore progresser, mais rien ne dit qu’elle pourra aller sur plus long. »

 

La sœur de Donnerschlag. Élevée par Mark Salmon, Izzy Bizu est une fille de Kodiac (Danehill), étalon à Tally Ho Stud, et Dame Hester (Diktat). Cette dernière a remporté deux courses et avait conclu troisième du Prix Occitanie (L) pour sa seule course en France. Au haras, elle a donné Donnerschlag (Bahamian Bounty), lauréat de Groupe 3 et de Listed en Allemagne. Un autre de ses produits, De Boss Man (Dandy Man), a terminé troisième des Round Tower Stakes (Gr3), au Curragh, course que sa petite sœur, Issy Bizy, courra peut-être. C’est la famille de L’Irresponsable (Île de Bourbon), lauréat du Prix Daphnis (Gr3) et deuxième du Prix Federico Tesio (Gr2). Izzy Bizu était présentée à l’Orby Sale de Goffs. Présentée par Ballyhane, elle avait été vendue 30.000 € à son entraîneur, Mark Johnston.

 

 

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 26’’26

De 1.000m à 600m : 26’’48

De 600m à 400m : 12’’42

De 400m à 200m : 11’’03

De 200m à l’arrivée : 11’’36

Temps total : 1’27’’55