Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

SAN DIEGO HANDICAP (GR2) - Arrogate se perd dans le désert

International / 23.07.2017

SAN DIEGO HANDICAP (GR2) - Arrogate se perd dans le désert

DEL MAR (US), SAMEDI

 

Arrogate (Unbridled’s Song) a payé son dû à la loi du désert. Samedi soir, dans le San Diego Handicap (Gr2), le champion du prince Abdullah est devenu le sixième gagnant américain de la Dubai World Cup battu lors de sa course de rentrée. Si l’on ajoute ceux qui n’ont pas recouru après la nuit dubaïote, on arrive à un record très médiocre de quatre rentrées gagnantes sur douze. Les noms ? Cigar, Street Cry (il était américain malgré sa casaque), Curlin et California Chrome. Arrogate n’a pas été battu, il n’a presque pas couru. Il a passé le poteau ralenti, en quatrième position, plus de quinze longueurs derrière le lauréat, Accelerate (Lookin At Lucky). Il a devancé un seul concurrent, El Huearfano (Tannersmyman), victime d’une faute de son jockey, Evin Roman, qui avait perdu ses étriers à la sortie des boîtes.

Les yeux de la défaite. On a vu une épave. Déjà, avant le départ, Mike Smith avait les yeux de la défaite. Le jockey surnommé Big Money Mike a fait le signe de croix dix fois à partir du moment où le grand favori est sorti en piste jusqu’à son entrée dans les boites. Arrogate, bien sorti de sa stalle, s’est retrouvé à presque six longueurs du leader Accelerate dans le premier tournant. Mike Smith lui a mis la pression dans la ligne d’en face sans refaire un centimètre. Le commentateur de Del Mar, Trevor Denman, l’a déclaré battu dès la fin du tournant et peu après, Mike Smith a posé les mains.

Les cheveux blancs… Mike Smith a dit : « Je n’ai pas de mots. Il était mou, vraiment mou. Je l’ai décalé en face, comme à Meydan, mais il n’a pas répondu. Je l’ai rabattu à la corde et sorti encore dans le tournant mais il n’avait pas son action et son envie habituelles. » Bob Baffert a essayé de le prendre avec un peu d’humour : « Cela peut arriver et c’est pour ça que j’ai les cheveux blancs. Je pense qu’il était mou, comme le dit Mike Smith. J’aurais probablement dû lui donner un travail sérieux sur la piste de Del Mar. » Tout de suite après la course Arrogate n’avait rien d’anormal. Il sera soumis à un check-up lundi et si tout se passe bien, il sera au départ du Pacific Classic (Gr1) le 19 août.

Accelerate l’avait déjà battu. Accelerate n’est pas le premier venu. Il avait déjà battu Arrogate lors de leurs débuts communs, le 17 avril 2016 à Los Alamitos. Le pensionnaire de John Sadler a forcé le train en tête et il est reparti de plus belle dans la ligne droite pour se détacher de huit grandes longueurs, alors que Donworth (Tiznow) a pris la deuxième place. Victor Espinoza, pilote du lauréat, a commenté : « Je suis surpris de l’écart à l’arrivée, mais pas d’avoir gagné. J’étais en selle pour gagner. Accelerate est un très bon cheval. » Le C.V. d’Accelerate affiche aussi une victoire à 3ans dans le Los Alamitos Derby (Gr2), ainsi qu’une troisième place dans la Breeders’ Cup Mile Dirt (Gr1). Il recevait neuf livres d’Arrogate mais le gris n’aurait pas gagné samedi, même avec 30 kilos et un jockey-robot en selle.

La catastrophe des matelassiers. Le San Diego Handicap pouvait se transformer en une catastrophe pour les bridge-jumpers, les matelassiers qui jouent le grand favori pour spéculer sur la cote minimale assurée par les caisses de l’hippodrome. Sur Arrogate, les matelassiers ont mis 1.320.000 $ sur Arrogate placé et, en jeu simple, 2.457.472 $ des 2.671.938 $ totaux (soit 92 %) étaient sur le grand favori. Ils pensaient gagner l’argent sans travailler et ils ont perdu. Les rapports des trois chevaux à la place pour 2 $ sont : 22, 67, 40 et 38,20.