Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

LA SEMAINE DE L’ÉLEVAGE - Enable, Sadler’s very very Wells !

Courses / 30.07.2017

LA SEMAINE DE L’ÉLEVAGE - Enable, Sadler’s very very Wells !

 

Par Franco Raimondi

Enable est une fille de Nathaniel, lauréat des King George VI and Queen Elizabeth Stakes (Gr1) en 2011. Elle donc aussi une petite-fille de Galileo qui avait remporté ce Gr1 en 2001. Son arrière-grand-père paternel, Sadler’s Wells, est également son père de mère… Sadler’s Wells lui-même n’avait pas réussi à remporter les King George. Il était tombé sur une édition de très haut niveau, celle de Teenoso (Youth) et avait terminé deuxième à deux longueurs, battu par manque de tenue. En fin de saison, le Racehorses of 1984 avait néanmoins salué la belle performance de Sadler’s Wells et son effort sur la piste d’Ascot. Dans cette épreuve, les 3ans bénéficient actuellement de 12 livres de décharge contre 13 à l’époque. Selon les échellistes, dans l’édition 1984 des King George, ils auraient pourtant eu besoin de 16 livres d’avantage au poids.

Pas un vrai cheval de 2.400m. Sadler’s Wells n’a jamais gagné sur 2.400m. Ce n’était pas un avantage à l’époque de sa syndication, sur la base d’une valeur de 32 millions d’euros. Mais sa carrière d’étalon a prouvé qu’il était capable de transmettre de la tenue. Pour gagner les King George VI and Queen Elizabeth Stakes sur les 2.400m d’Ascot, il faut tenir. Enable est la onzième gagnante descendant de Sadler’s Wells depuis 1993. Le chef de race de Coolmore est responsable de presque la moitié des 24 derniers lauréats de la course. Il est le père de 5 d’entre eux : Opera House (1993), King’s Theatre (1994), Montjeu (2000), Galileo (2001) et Doyen (2004). Son fils Galileo a donné Nathaniel (2011) et Highland Reel (2016), alors que Montjeu a produit Hurricane Run, qui s’est imposé en 2006. Sadler’s Wells est par ailleurs le père de mère de Conduit (Dalakhani), Taghrooda (Sea the Stars) et Enable.

Les premières déceptions. La réussite de Sadler’s Wells dans les King George ne fut pas immédiate. Aucun de ses premiers 3ans, nés en 1986, n’a pris part à l’édition 1989, celle de Nashwan (Blushing Groom). L’année suivante, Old Vic, âgé de 4ans, était réputé supérieur au 3ans Belmez (El Gran Senor) chez Henry Cecil. Sous la selle de Mick Kinane, c’est pourtant Belmez qui a gagné devant Old Vic, alors qu’un autre Sadler’s Wells du cheikh Mohammed Al Maktoum, le Fabre In the Wings, terminait cinquième. En 1991, avec sa troisième production, Sadler’s Wells avait deux partants : le 3ans Saddlers’ Hall, gagnant des King Edward (Gr2) et associé à Lester Piggott, et le 4ans Tiger Flower, un gros outsider. Le meilleur des deux fut le jeune, sixième à 15 longueurs de Generous (Caerleon). Saddlers’ Hall était aussi au départ en 1992, avec le 4ans Opera House (Sadler’s Wells). St Jovite (Pleasant Colony) ne leur a laissé aucune chance. Ils ont terminé deuxième et troisième à six grandes longueurs.

Opera House, le premier. La grande époque de Sadler’s Wells à Ascot commence en 1993 et Opera House, 5ans, est son premier gagnant. Il ne s’est plus arrêté ensuite … L’année suivante, Carnegie lui a donné le premier de ses deux Arcs de Triomphe. En revanche, il a dû patienter jusqu’en 2001 pour avoir son premier Derby winner, Galileo, alors qu'In the Wings avait, lui, apporté la Breeders’ Cup Turf en 1990. Les fils et petit-fils de Sadler’s Wells ont également remporté la Dubai World Cup et la Japan Cup. Sadler’s Wells se retrouve dans le pedigree de 9 des 23 derniers gagnants de l’Arc de Triomphe (et 5 des 7 derniers) et 11 des 17 derniers lauréats du Derby. Comme disait son entraîneur à propos du père de Sadler’s Wells : il existe deux espèces de pur-sang, les fils de Northern Dancer et les autres...

Et il fait toujours la Une… Sadler’s Wells est aussi le point commun des deux gagnants de Gr1 de ce dimanche, la pouliche Roly Poly (War Front), née dans la pourpre, et le plébéien Iquitos (Adlerflug). La lauréate du Prix Rothschild est issue de Misty for Me (Galileo), championne aux quatre Grs1. On avait déjà parlé du croisement War Front & Galileo, un choix fort chez Coolmore. On peut ajouter à cela que sur 14 gagnants de Gr1 par War Front, en plus de Roly Poly, on compte aussi Brave Anna et Hit it a Bomb, issus de Liscanna, une fille de Sadler’s Wells.

Iquitos vient d’une souche allemande assez moyenne. Il est par Adlerflug, un gagnant du Derby allemand fils d'In the Wings. Avant l’explosion de Montjeu et de Galileo, qui date d’une dizaine d’années, quelques experts de pedigree faisaient état de doutes sur Sadler’s Wells comme père d’étalons. Il est devenu un vrai chef de race.

LES 11 LAURÉATS DES KING GEORGE DESCENDANTS DE SADLER'S WELLS

Année              Lauréat                                Origine

2017                Enable                                  Nathaniel - Concentric (Sadler's Wells)

2016                Highland Reel                      Galileo - Hveger (Danehill)

2014                Taghrooda                            Sea the Stars - Ezima (Sadler's Wells)

2011                Nathaniel                             Galileo - Magnificient Star (Silver Hawk)

2009                Conduit                                Dalakhani -Well Head (Sadler's Wells)

2006                Hurricane Run                     Montjeu - Hold On (Surumu)

2004                Doyen                                  Sadler's Wells - Moon Cactus (Kris)

2001                Galileo                                 Sadler's Wells - Urban Sea (Miswaki)

2000                Montjeu                               Sadler's Wells - Floripedes (Top Ville)

1994                King's Theatre                      Sadler's Wells - Regal Beauty (Princely Native)

1993                Opera House                        Sadler's Wells - Colorspin (High Top)