Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Séoul se prépare à sa deuxième réunion internationale

International / 23.07.2017

Séoul se prépare à sa deuxième réunion internationale

Le 10 septembre prochain, l’hippodrome de Séoul, en Corée du Sud, accueillera la deuxième édition de la Keeneland Korea Cup (sur 1.800m) et du Keeneland Sprint (sur 1.200m), deux courses ouvertes aux concurrents étrangers. L’an dernier, Famous Mark (Mr Sidney), pour l’entraînement de Pascal Bary, avait participé à la première épreuve, remportée par le japonais Chrysolite (Admire Boss). Seungho Ryu, en charge des courses internationales pour la Korea Racing Association, présente l’édition 2017.

Jour de Galop. – Vous accueillez cette année votre deuxième réunion internationale. Quel est le bilan de la première édition et quelles améliorations allez-vous apporter ?

Seungho Ryu. - L’édition inaugurale fut un grand succès. Tout d’abord, nous avons bénéficié du sponsoring de Keeneland, ce qui n’était pas évident pour une première. Nous avons aussi pu mettre un protocole en place avec Hongkong, la Grande-Bretagne, l’Irlande et la France pour le voyage des chevaux, ce qui a nettement facilité les choses. Par voie de conséquence, nous avons accueilli quatorze chevaux étrangers, venant de France, de Grande-Bretagne, d’Irlande, de Hongkong, de Singapour, du Japon et de Dubaï. Cette année, le même protocole a été mis en place avec les États-Unis, et des chevaux américains vont participer à l’événement.

L’an dernier, les lauréats provenaient du Japon et de Hongkong. Pensez-vous que les chevaux européens ou américains peuvent s’adapter à votre hippodrome ?

Notre piste est en sable et profonde de 7cm. Je pourrais décrire la piste comme similaire à un terrain souple en gazon. Les chevaux américains sont des chevaux de dirt, et je ne pense pas que ce soit un problème pour eux. Les chevaux européens qui apprécient les pistes assouplies devraient bien se comporter. Plus généralement, les chevaux en forme et avec suffisamment de qualité devraient bien courir ! Le cheval hongkongais qui a gagné l’an dernier a été élevé en Nouvelle-Zélande. C’était plutôt un cheval de gazon mais il s’est bien sorti de notre piste en sable. Je pense qu’il faut un cheval de valeur Gr1 (avec un rating de 110 disons) pour qu’il ait une bonne chance de gagner ici.

Que proposez-vous pour encourager les candidatures étrangères ?

Nous faisons en effet des offres attractives, puisque nous offrons le voyage en business ainsi que cinq nuits dans un hôtel 5 étoiles aux entourages des chevaux. Ils n’ont pas à payer de frais d’engagement ou quoi que ce soit, et les allocations sont particulièrement attractives…

KEENELAND KOREA CUP

3ans et plus, 1.800m sable

Allocation totale : 1.000.000 won sud-coréens (environ 766.000 €)

Allocation pour le premier : 570.000 won sud-coréens (environ 436.700 €)

KEENELAND KOREA SPRINT

3ans et plus, 1.200m sable

Allocation totale : 700.000 won sud-coréens (environ 536.000 €)

Allocation pour le premier : 399.999 won sud-coréens (environ 305.000 €)

LES COURSES EN CORÉE

- Deux hippodromes, situés à Séoul et Busan

- Séoul accueille des courses le samedi et le dimanche, avec une moyenne de 11 à 12 épreuves par réunion

- Busan accueille des réunions le vendredi (10 courses en moyenne) et le dimanche (6 courses en moyenne)

- Les centres d’entraînement sont basés sur les deux hippodromes, avec 1.430 chevaux pour 55 entraîneurs à Séoul, et 980 chevaux pour 35 entraîneurs à Busan

- 90 % des chevaux importés viennent des États-Unis

- La Corée élève ses propres chevaux et 119 étalons y sont stationnés, dont Any Given Saturday ou One Cool Cat

- Le montant des enjeux arrive en 7e position au niveau mondial, et en troisième position des pays asiatiques

- Les deux hippodromes ont des pistes en sable, mais Séoul devrait être équipé d’une piste en herbe pour l’été prochain

- La Corée fait partie de la partie 2 du blue book régissant les standards internationaux des courses black types. Six courses coréennes sont éligibles cette année au caractère black type.