SHADWELL - COUPE DU SUD-OUEST DES PUR-SANG ARABES (GR3 PA) - Ebraz l’emporte sûrement pour sa rentrée

Courses / 05.07.2017

SHADWELL - COUPE DU SUD-OUEST DES PUR-SANG ARABES (GR3 PA) - Ebraz l’emporte sûrement pour sa rentrée

LA TESTE-DE-BUCH, MARDI

 

Pas revu depuis son éclatant succès dans l’Emir’s Sword (Gr1 PA), fin février à Doha, Ebraz (Amer) n’avait que quelques semaines d’entraînement au moment d’aborder cette Shadwell - Coupe du Sud-Ouest des Pur-sang Arabes (Gr3 PA). Après avoir patienté, le pensionnaire de Julian Smart a porté une attaque décisive à 100m du poteau pour l’emporter. Ce représentant de Son Altesse le cheikh Mohammed bin Khalifa Al Thani devance deux pensionnaires de Thomas Fourcy, Meblsh (Amer) et Al Mouwaffak (Azadi), auteur d’une belle fin de course.

Une course avec du rythme. Tenant du titre de l’épreuve, Thabit (Munjiz) a rapidement pris un bon départ et a emmené le peloton, avant d’être relayé en tête par Meblsh. Ce dernier a longtemps fait bonne figure, mais il a ensuite dû admettre la supériorité d’Ebraz et a baissé de pied au milieu de la ligne droite.

De bon augure pour Goodwood. Julian Smart ne pouvait qu’être satisfait de la rentrée victorieuse de son protégé. Il nous a confié : « Le cheval n’a pas beaucoup de travail derrière lui. Cette victoire est donc satisfaisante. Il va désormais se diriger vers Goodwood et la première manche de la Doha triple couronne. Ce sera un véritable challenge, car 1.600m, ce n’est pas sa distance. Néanmoins, le style de sa victoire laisse à penser qu’il pourrait bien se comporter sur le profil de Goodwood. On ne sait jamais. La course du jour est allée vite. En ce qui concerne la Qatar Arabian World Cup, c’est son grand objectif. Il sera mieux à Chantilly. C’est un poulain qui a de la tenue mais il n’est pas encore mentalement mature. C’est la raison pour laquelle il porte des œillères. Il a tendance à se montrer un peu regardant. Cristian Demuro m’a dit qu’il avait réagi en voyant les publicités de l’hippodrome ce mardi. En ce qui concerne la monte, je ne sais pas encore qui sera en selle à Goodwood. Normalement, c’est Alan Munro, avec lequel il s’est imposé au Qatar, mais pour Chantilly, j’aimerais bien avoir Cristian. Il connaît bien le parcours et c’est lui qui l’a débuté à Deauville. »

Une illustre souche maternelle française. Issu de Massamarie (Tidjani), Ebraz est le propre frère de Mared Al Sahra, qui remporta également l’Emir’s Sword (Gr1 PA) et officie désormais comme étalon, mais aussi Mu’Azzaz, lauréat des Shadwell Dubai International Stakes (Gr1 PA), ou bien Metrag, qui a remporté le Grand Prix de Sa Majesté le Roi Mohammed VI (Gr3 PA) en novembre dernier, à Casablanca. La deuxième mère d’Ebraz, Margau (Manganate), est une propre sœur des cracks Dormane et Djendel. Elle a donné naissance à un élément comme Santhal (Djebbel), qui remporta six courses dont l’Al Maktoum Challenge Round 3 (Gr1 PA). Enfin, la troisième mère n’est autre que Mandore (Grabiec), l’une des juments de base de l’élevage français du pur-sang arabe. Les gagnants des deux Groupes de ce mardi à La Teste-de-Buch sont issus de juments vendues par le haras de Mandore.

 

   Shabab
  Wafi 
   Sarhah
 Amer  
   Lahoom
  Bushra 
   Rahifa
EBRAZ (M4)    
   Flipper
  Tidjani 
   Managhi
 Massamarie  
   Manganate
  Margau 
   Mandore