Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

LE SPORT PAR LE TEMPS - Meeting de Deauville : les temps forts du premier week-end

Courses / 31.07.2017

LE SPORT PAR LE TEMPS - Meeting de Deauville : les temps forts du premier week-end

 

Le meeting de Deauville a été lancé avec un premier week-end riche en bonnes courses, du Prix Rothschild (Gr1) au Prix de Psyché (Gr3), en passant par plusieurs épreuves réservées aux 2ans disputées sur le parcours des 1.200m ligne droite. Les conditions de terrain (3,1) étaient parfaites avec une piste en excellent état.

Une cuvée ordinaire dans le Prix Rothschild

Quinze jours après son succès dans les Falmouth Stakes, Roly Poly (War Front) a remporté son deuxième Gr1 à l’occasion du Prix Rothschild, la quatorzième sortie de sa carrière. Ce succès est avant tout celui d’une pouliche très dure. Très bien partie, Roly Poly a tout de suite été vue en tête et a gardé cette place jusqu’au bout. Le temps global de la course, de 96’’45, est ordinaire, surtout en bon terrain. Il faut le mettre en parallèle avec celui de  94’’30 réalisé par Goldikova  en 2011, sachant que le record du parcours est détenu par Penny’s Gold en 92’’80. C’était dans le Prix Quincey (Gr3) édition 2000, sur un terrain très rapide.

La course a été marquée par une déficience de rythme : les premiers 1.000m ont été couverts en 62’’12, les premiers 1.200m en 73’’33. Pour une course de ce niveau, c’est au-dessus d’une seconde des temps généralement réalisés dans de pareilles conditions. Ce manque de rythme aurait pu permettre des fortes accélérations, mais cela n’a pas été le cas. La gagnante a parcouru les 400 derniers mètres en 23’’12, et les 200 derniers mètres en 11’’98. À titre de comparaison, Amazing Maria, lauréate de 2015, avait parcouru les derniers 400m en 21’’30, dans une course qui n’était pas allée très vite non plus (premiers 1.200m en 73’’21).

Tantheem en route vers le Morny

Trois épreuves pour 2ans se disputaient sur les 1.200m ligne droite au cours du week-end : le Prix de Cabourg (Gr3) et deux maidens réputés, les Prix de Tancarville (pour les mâles) et de Lisieux (pour les femelles). Tantheem (Teofilo) se présentait au départ du Prix de Cabourg avec une victoire dans deux sorties, acquise sur les 1.300m P.S.F. de Deauville. En gagnant brillamment, la pouliche a prouvé que passer de la fibrée au gazon n’était pas un exercice insurmontable. Elle s’est imposée à la manière des forts, tête et corde, de bout en bout. Les chronos publiés avaient de quoi faire peur : temps global de 70’’05, et derniers 400m en 24’’28. Ce sont les chronos qu’afficherait un mauvais cheval de réclamer… Recalculés à l’aide d’un éditeur de vidéos, ils sont en fait bien meilleurs et conformes à l’impression visuelle laissée par la pensionnaire de Freddy Head. Le temps brut est de 69’’80, l’accélération finale de 23’’23, soit un écart de sept longueurs avec les données officielles… Dabirsim, lauréat de cette course avant son triomphe dans le Morny, nous fournit des références excellentes : temps global de 69’’12, derniers 400m en 22’’25… en étant relâché ! Malgré tout, la performance de Tantheem est correcte et lui donne le droit de viser le Morny. Il y aura toutefois, dans le Gr1 deauvillais, des opportunités à saisir pour des nouveaux venus !

Beau Idéal  et Polydream , des débuts très convaincants

Disputés à un jour d’écart, les Prix de Tancarville et de Lisieux se sont toutefois déroulés dans des conditions identiques… et ont été remportés par deux sujets qui ont appliqué la même tactique, tête et corde. Les temps des deux gagnants, Beau Idéal  (Exceed and Excel) et Polydream  (Oasis Dream), sont très semblables : 71’’03 pour le mâle, 71’’27 pour la femelle. L’accélération de Polydream est légèrement supérieure : 23’’18 sur les derniers 400m, contre 23’’27. Mais le rapport rythme/vitesse donne un léger avantage au mâle, qui n’est pas sans rappeler Décathlète  (Medaglia d’Oro), gagnant de cette course en 2013. Les deux lauréats sont en tout cas des chevaux intéressants que l’on devrait revoir dans les catégories supérieures.

Les temps des trois courses de 2ans disputées sur 1.200m ce week-end

Nom                            Date                     Poids     Dist/Ter.     Cat.        Tps brut        L400m

Beau Idéal                  29/07/2017          58          1.200/bon   Maiden  71’’03           23’’27

Polydream                  30/07/2017          57          1.200/bon   Maiden  71’’27           23’’18

Tantheem                    30/07/2017          55,5       1.200/bon   Gr3        69’’8             23’’23

Dabirsim                     31/07/2016          56          1.200/bon   Gr3        69’’12           22’’25

Vue Fantastique, quand une Schwartz peut en cacher une autre…

Martin Schwartz avait deux représentantes dans le Prix de Psyché (Gr3), disputé sur 2.000m. La plus attendue était Onthemoonagain (Cape Cross), mais c’est Vue Fantastique (Motivator) qui s’est imposée. La pouliche entraînée par Fabrice Chappet comptait déjà une deuxième place sur ce parcours, dans le The Gurkha Coolmore Prix Saint-Alary (Gr1), mais avait été inexistante dans le Prix de Diane Longines (Gr1), sur une piste légère. Dans une course très rythmée sous l’impulsion de Turf Laurel (Footstepsinthesand), Vue Fantastique a galopé en troisième position. Elle a pris l’avantage à 200m du but et s’impose en 2’05’’30, un temps très correct. Les derniers 600m ont été couverts en 35’’50.

Cox Bazar sur les traces des bons flyers

Le 3ans Cox Bazar (Nombre Premier) a franchi un vrai palier en remportant le Prix du Cercle (L). Il a parcouru les 1.000m en 55’’87, un temps excellent, sur un parcours où l’on descend rarement en dessous des 56’’. Il est très proche du record du parcours (55’’60) et devrait continuer de briller au niveau supérieur.