Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

ARLINGTON MILLION XXXV STAKES (GR1) - Mekhtaal va devoir ramer à contre-courant

Courses - International / 10.08.2017

ARLINGTON MILLION XXXV STAKES (GR1) - Mekhtaal va devoir ramer à contre-courant

ARLINGTON PARK (US), SAMEDI

 

ARLINGTON MILLION XXXV STAKES (GR1)

Mekhtaal va devoir ramer à contre-courant

 

Depuis 1981, pas moins de 73 chevaux ont couru l’Arlington Million avec un numéro à la corde à deux chiffres. Seulement deux ont gagné, dont John Henry (Ole Bob Bowers). Ce dernier avait remporté en 1981 la première édition de la grande course de Chicago en s’élançant dans la boîte numéro 12 (sur 12 partants). Le célèbre hongre est d’ailleurs le seul à avoir gagné le « Million » deux fois. Lors de son deuxième succès, en 1984, il avait 9ans. Cette année-là, il avait remporté six victoires en neuf sorties, avant de prendre sa retraite avec un total de 39 succès – dont 13 Grs1 – en 83 sorties, alternant le gazon et le dirt.

 

Un départ en diagonale. Ce samedi, le français Mekhtaal (Sea the Stars) s’alignera dans la boîte numéro 13 (sur 13 partants). Cela rend sa tâche très difficile. Le départ des 2.000m est donné en diagonale, presque à la fin du dernier tournant. Pour trouver une bonne position dans le peloton, il faut s’employer très tôt ou dormir parmi les derniers. C’est un vrai "challenge" pour un cheval qui aime courir près de la tête… Mais il faudra que Mekhtaal fasse avec.

 

Trois victoires pour la France. Dans les situations difficiles, Lanfranco Dettori fait souvent preuve d’une certaine inventivité. Le cas échéant, le pensionnaire de Jean-Claude Rouget sera obligé de ramer à contre-courant dans un peloton très compact. L’entraînement a gagné trois fois cette course. La dernière en 2008 avec Spirit One (Anabaa Blue), sous la férule de Philippe Demercastel et la monte de Ioritz Mendizabal. Les autres succès remontent à 1992, avec Dear Doctor (Crystal Glitters), un pensionnaire de John Hammond, et 1988, avec Mill Native (Exclusive Native), un Fabre qui portait la casaque de Paul de Moussac. Cash Asmussen était en selle dans les deux cas.

 

Deauville, le choix d’Aidan O’Brien. La course est de très bon niveau et cela récompense la passion de Richard Duchossois, 95 ans, l’homme qui a refait l’hippodrome de Chicago et a inventé la première course millionnaire en dollars. Il n’est pas si facile de trouver 13 partants, malgré le million de dollars, face à toutes les opportunités qu’offre le programme international. Outre Mekhtaal, trois européens ont fait le déplacement : l’irlandais Deauville (Galileo), très bien installé dans la boîte numéro 5, l’anglais Fanciful Angel (Dark Angel) et le Godolphin Scottish (Teofilo).

 

Des américains solides. Les américains sur le gazon sont souvent de niveau assez ordinaire. Les meilleurs ce samedi sont Beach Patrol (Lemon Drop Kid), lauréat l’année dernière des Secretariat Stakes (Gr1), c’est-à-dire le Million des 3ans, et Divisidero (Kitten’s Joy), confié à Julien Leparoux. Florent Geroux sera associé à l’outsider Oscar Nominated (Kitten’s Joy). Beach Patrol peut devenir le quatrième auteur du doublé Secretariat – Arlington Million.

 

Afandem, l’as et sept livres. Le deuxième pensionnaire de Jean-Claude Rouget, le 3ans Afandem (Zoffany), a été plus chanceux que Mekhtaal. Il a tiré l’as à la corde, dans une édition de haut niveau des Secretariat Stakes (Gr1). Le représentant de Al Shaqab n’a connu qu’une seule défaite en quatre sorties, dans le Prix Eugène Adam (Gr2) et il sera compétitif. Il tombe sur deux chevaux de Gr1, l’américain Oscar Performance (Kitten’s Joy), qui vient de gagner le Belmont Derby (Gr1), et l’anglais Permian (Teofilo), battu de peu par Shakeel (Dalakhani) dans le Grand Prix de Paris (Gr1). Les deux favoris rendent sept livres au français, un énorme avantage à ce niveau.

 

Deux européennes dans le Beverly D. Le troisième Gr1 du samedi, les Beverly D Stakes, pour les femelles, est aussi très ouvert. L’ex-française Grand Jete (Dansili) a un rôle à jouer. Deux concurrentes sont entraînées en Europe : la O’Brien Rain Goddess (Galleo) et l’allemande Sarandia (Dansili). On suivra avec attention Hawksmoor (Azamour) qui est entraînée par le Français d’Amérique Arnaud Delacour et montée par Julien Leparoux.