Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Bound for Nowhere fait connaissance avec Deauville

Courses / 02.08.2017

Bound for Nowhere fait connaissance avec Deauville

Pensionnaire de Wesley Ward, Bound for Nowhere (The Factor) est arrivé à Deauville depuis plusieurs jours. Quatrième de la Commonwealth Cup (Gr1) à Royal Ascot), il est ensuite retourné à Keeneland afin de peaufiner sa préparation en vue du Larc Prix Maurice de Gheest (Gr1), qui se dispute dimanche à Deauville. Le poulain s’est envolé pour la France le samedi 26 juillet dernier et fait connaissance avec son nouvel environnement. C’est Thomas Huet qui l’a monté ce mercredi matin sur la piste en gazon de Deauville. Il nous a expliqué : « Son entraîneur m'avait demandé de venir le monter. Je n'ai pas pu le faire lundi et mardi, alors Ioritz Mendizabal et Franck Blondel ont pris le relais. En revanche, j'étais disponible ce mercredi. Le poulain a juste fait 800m sur le gazon, un bon travail dans l'action mais sans aller très vite. Wesley Ward voulait qu'il découvre la piste en gazon. »

Sur le tempérament du poulain, Thomas Huet nous a dit : « C'est un poulain très cool, très relax, avant, pendant et après le travail, donc pas forcément très impressionnant quand il est tout seul. Mais on sent qu'il a un gros moteur. Physiquement, il est très fort, mais c'est surtout son tempérament qui m'a marqué, surtout quand on pense qu'il n'a que 3ans... » Bound for Nowhere a donc l’air de présenter un tempérament assez similaire à ceux des autres chevaux envoyés par Wesley Ward à Deauville – comme Lady Aurelia (Scat Daddy) ou Hootenanny (Quality Road) –, lesquels ont dans l’ensemble montré beaucoup de calme et de professionnalisme dans leur nouvel environnement.

Pour voir la vidéo de ce travail  : https://twitter.com/francegalop/status/892636943124766721

Une belle chance à défendre. Dimanche, Bound for Nowhere devrait être associé à Lanfranco Dettori, lequel n’avait pu le monter à Royal Ascot, étant blessé. Le poulain n’est pas une "speed machine" de 2ans, chevaux auxquels on associe régulièrement Wesley Ward. Acheté 310.000 $ yearling à Keeneeland, il n’a débuté qu’à 3ans, au mois de janvier dernier, par une victoire sur 1.200m P.S.F. à Turfway Park. Bound for Nowhere s’était promené, s’imposant par six longueurs et de bout en bout. Il avait confirmé ensuite en s’imposant par plus de quatre longueurs dans une course à conditions sur les 1.100m turf de Keeneland.

Bound for Nowhere pourrait retrouver Caravaggio (Scat Daddy) dans le Larc Prix Maurice de Gheest. Le représentant de Coolmore l’a battu par plus de quatre longueurs à Royal Ascot mais le résultat n’est pas à prendre "tel quel". Caravaggio était en effet passé sous le nez de Bound for Nowhere dans la Commonwealth Cup et le poulain avait dû changer de ligne, mettant du temps à se rééquilibrer avant de bien se ressaisir ensuite. Wesley Ward estime son pensionnaire et représentant et a annoncé vouloir le courir dans l’Everest, la "méga-course" australienne. Il y a déjà un premier sommet à gravir ce dimanche.