Les chevaux de la décennie :  les résultats du grand vote (3/10)

Courses / 31.08.2017

Les chevaux de la décennie : les résultats du grand vote (3/10)

 

 

Nous poursuivons les résultats du grand vote sur les chevaux de la décennie, pour célébrer les dix ans de JDG. Aujourd’hui, voici vos choix pour la huitième place du classement.

PLAT

8e (9,43 % des votes)

Almanzor, le français conquérant

Le jeune retraité Almanzor (Wootton Bassett) se classe huitième. Le pensionnaire de Jean-Claude Rouget a été la révélation de l’année 2016. Pourtant, aux ratings internationaux, sa victoire dans le Prix du Jockey Club (Gr1) n’avait pas enthousiasmé. Almanzor a gagné ses galons en allant défier les irlandais et les anglais chez eux. Sa plus belle victoire est certainement celle des Irish Champion Stakes (Gr1) : « Le plus beau lot que j’aie jamais vu », expliquera Jean-Claude Rouget, et cela est vrai. Almanzor y a battu des chevaux ayant, en tout, remporté 21 Grs1 dans leur carrière : Found (Galileo), future gagnante du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1) mais aussi tombeuse de Golden Horn (Cape Cross) dans la Longines Breeders’ Cup Turf (Gr1) en 2015, Minding (Galileo), vainqueur de sept Grs1 de 1.600m à 2.400m, New Bay (Dubawi), gagnant du Prix du Jockey Club 2014, le grand voyageur Highland Reel (Galileo), Harzand (Sea the Stars), lauréat des Derby d’Epsom et d’Irlande (Grs1), Hawkbill (Kitten’s Joy)…

Pour sa rentrée à 4ans, dans le Prix Gontaut-Biron (Gr3), nous n’avons vu que l’ombre d’Almanzor, victime d'un souci de santé plus tôt dans l’année. Cela n’enlève rien à ce qui fut une année de 3ans somptueuse et exceptionnelle à tout point de vue. L’avenir de ce superbe modèle, avec beaucoup de charisme et de distinction, est désormais au haras.

OBSTACLE

8e (9,89 % des votes)

So French, 6ans et déjà deux "Grands Steeple"

So French (Poliglote) arrive à la huitième place du classement. Il fait partie, dans ce top 10 des chevaux de la décennie en obstacle, des quatre sujets encore en activité. Le pensionnaire de Guillaume Macaire et représentant de Magalen Bryant doit sa place dans ce classement à deux exploits. Le premier est de remporter son premier Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1) à l’âge de 5ans. Le second est d’avoir conservé sa couronne dans l’épreuve reine d’Auteuil un an après.

Magnifique cheval, So French en impose. Ce sauteur exceptionnel est l’un des patrons d’Auteuil, l’un des rois du rail ditch. Sa musique est exceptionnelle : dix-neuf courses, neuf victoires, dix places. Jamais tombé, jamais arrêté. Avec James Reveley, il a atteint les sommets de la discipline. À son palmarès, trois victoires de Gr1 en quatre tentatives à ce niveau : deux Grands Steeple-Chase de Paris, donc, mais aussi le Prix Maurice Gillois (Gr1). So French, c’est aussi la réussite exceptionnelle en élevage de Benoît Gabeur. Fils de Westonne (Mansonnien), laquelle n’est plus, il est le premier produit de cette jument qui a aussi donné Device (Poliglote), hurdler de grande classe mais jusque-là maudit dans les Grs1, ainsi que la prometteuse Whetstone XX (Saint des Saints). So French nous donne rendez-vous dès ce vendredi à Auteuil avec, dans le viseur, le Prix La Haye Jousselin (Gr1). Pour écrire encore un peu plus son histoire.