Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

COULONCES SALES - Un nouveau lieu et un nouveau nom pour les activités hippiques d’Anna Sundstrom

Institution / Ventes - Élevage / 10.08.2017

COULONCES SALES - Un nouveau lieu et un nouveau nom pour les activités hippiques d’Anna Sundstrom

COULONCES SALES

Un nouveau lieu et un nouveau nom pour les activités hippiques d’Anna Sundstrom

Coulonces Consignment a changé de nom et de lieu. L’entité se nomme désormais Coulonces Sales. Anna Sundstrom, manager de Coulonces Sales, est désormais installée au haras du Bois Roussel où elle s’occupe également des chevaux de Diane Wildenstein. Le haras est toujours en activité sous le même nom et devrait, à terme, accueillir 45 poulinières afin de se concentrer essentiellement sur la qualité et l’excellence des chevaux de l’élevage, répartis sur 200 hectares. Anna Sundstrom nous a expliqué : « Je dirige le haras du Bois Roussel, avec à la fois les chevaux de Diane, les miens et ceux de mes clients. Coulonces Sales est aussi basé ici, à Bois Roussel. Nous continuons la même activité qu’avant, c’est-à-dire la préparation et la présentation de chevaux pour les ventes. » Anthony Stroud dirige, quant à lui, les effectifs de Diane Wildenstein, après avoir été responsable de ceux de la famille Wildenstein depuis longtemps.

 

Plus de ventes et une plus grande présence à l’international. Coulonces Sales ne souhaite pas vendre plus de chevaux ou agrandir son consignment, mais plutôt renforcer sa dimension internationale. Anna Sundstrom a précisé : « Nous aimerions être plus présents sur les ventes. Nous aimerions présenter plus de chevaux à l’étranger, à Tattersalls par exemple, ou même aux États-Unis. Ce pourrait être un beau projet. »

 

Miser sur l’excellence. Anna Sundstrom a aujourd’hui les moyens de produire des chevaux de top niveau. Elle nous a confié : « J’imagine que toute personne qui travaille avec les chevaux rêve le meilleur pour eux. Ici, nous avons le matériel et la structure pour élever des produits d’excellence. » Diane Wildenstein a hérité du haras familial du Bois Roussel, où elle élève ses propres chevaux. Anna Sundstrom a ajouté : « Diane veut gagner l’Arc. Elle veut vraiment construire son propre élevage, car c’est elle maintenant qui porte les couleurs de sa famille. Et elle souhaite le meilleur pour ses chevaux. »