LE MOT DE LA FIN : handicap

Autres informations / 04.08.2017

LE MOT DE LA FIN : handicap

LE MOT DE LA FIN : handicap

 

La Stewards’ Cup, à l’affiche samedi à Goodwood, est un handicap sur 1.200m qui offre 250.000 livres d’allocations. Mais il n’est pourtant pas le handicap le plus riche d’Angleterre. L’Ebor Handicap, sur 2.800m, va se courir le 25 août à York, avec à la clé 285.000 livres. Les deux courses sont bien sûr très difficiles à gagner et même à courir. Même un cheval pris en 44 comme valeur française risque de se trouver exclu. Pour consoler ceux qui n’ont pas réussi à trouver leur place dans la grande course, il y a un handicap de consolation, une deuxième épreuve, dotée de 75.000 livres. La Stewards’ Cup et l’Ebor Handicap sont les têtes d’affiche du samedi, le jour le plus populaire, dans ce qui constitue l’un des meetings préférés du public anglo-saxon. Les puristes seront certainement émus en découvrant qu’un handicap offre une allocation deux fois et demie plus élevée d’un Groupe. Ils ont tort. Dans le calendrier, on trouve chaque semaine, même dans les grands meetings, un ou plusieurs Groupes "bidon", qui sont des distributeurs automatiques de black type. Alors qu’il n’existera jamais une Stewards’ Cup ou un Ebor Handicap au rabais.