Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

GLORIOUS GOODWOOD (GB), VENDREDI - Le coup de trois de Ryan Moore

Courses - International / 04.08.2017

GLORIOUS GOODWOOD (GB), VENDREDI - Le coup de trois de Ryan Moore

GLORIOUS GOODWOOD (GB), VENDREDI

 

Le coup de trois de Ryan Moore

Ryan Moore a fêté son centième Gr1, remporté ce jeudi avec Winter (Galileo), de la seule manière qu’il connaît : il a gagné des courses. Le jockey a remporté les trois premières épreuves de ce vendredi et a redonné un peu d’espoir aux parieurs, après l’avalanche d’outsiders de ces derniers jours. Simple passager des favoris Poet’s Word (Poet’s Voice) et Beat the Bank (Paco Boy), il a monté une course remarquable sur Master the World (Mastercraftsman). Il a trouvé l’ouverture au bon moment dans le Mile Handicap, une course qui offrait une allocation de 150.000 livres.

 

Poet’s Word en grand progrès. Favori après le forfait de Frontiersman (Dubawi), il a dû s’employer pour remporter les Glorious Stakes (Gr3). Le pensionnaire de Sir Michael Stoute avait commencé sa saison par une victoire facile dans un handicap. Il était pris en valeur 104. Il a beaucoup progressé et a réussi à dominer un bon cheval comme Second Step (Dalakhani). Le poulain lui a donné du fil à retordre.

 

Direction le Canada. Bruce Raymond, racing manager du proprietaire Saeed Suhail, a declaré : « Sir Michael Stoute avait pensé aux Eclipse Stakes, mais le propriétaire voulait voir Poet’s Word sur 2.400m. Le Canadian International (Gr1) est une option pour lui. Car en Angleterre il n’a pas beaucoup de courses après cette victoire. »

 

Le sixième gagnant de Groupe par Poet’s Voice. Poet’s Word, acheté 300.000 Gns chez Tattersalls en octobre, est le sixième lauréat de Groupe issu de Poet’s Voice (Dubawi). Cet étalon est représenté par trois générations de 3ans et plus. Sa mère, Whirly Bird (Nashwan), placée de Listed, a aussi donné Malabar (Raven’s Pass), qui a gagné les Thoroughbred Stakes (Gr3) à Glorious Goodwood. Whirly Bird a une yearling par Kingman.

 

Beat the Bank sans adversaire. Ryan Moore n’a pas eu besoin de forcer son talent en selle sur Beat the Bank (Paco Boy). Le jockey a attendu les 200 derniers mètres avant d’appuyer sur la touche envoi et le 3ans est parti tout seul. Il a dominé les Thoroughbred Stakes (Gr3) pour l’entraînement d’Andrew Balding. Le hongre a couru trois fois pour Balding et a remporté trois succès. Il appartient à Vichal Srivaddhanaprabha, le propriétaire de Leicester City, le club de football qui avait créé la surprise en remportant la Premier League en 2015/2016.

 

Un 3ans sur la montante. Andrew Balding a reçu Beat the Bank en avril. L’entraîneur a expliqué : « Il avait bien travaillé et avait gagné une Listed à Newmarket de manière impressionnante. J’avais un doute au sujet du terrain, mais il s’en est bien sorti. Je veux le faire progresser gentiment, en passant avant tout par les Grs2. »

 

Le cinquième gagnant de Groupe de Paco Boy. Beat the Bank est le cinquième lauréat de Groupe par Paco Boy (Desert Style), le père de Galileo Gold. Il n’a coûté que 30.000 Gns à son premier entraîneur, Darren Bunyan. Il est le cinquième gagnant issu de Tiana (Diktat), une placée de Listed de la souche qui a donné Stalker (Kala Shikari), un des meilleurs 2ans de la génération 1983 qui a officié comme étalon à Chypre.