Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

HARAS DE LA POMME PRIX DE REUX (Gr2) - Trois gagnants de Groupe qui veulent faire oublier leur dernière sortie

Courses / 05.08.2017

HARAS DE LA POMME PRIX DE REUX (Gr2) - Trois gagnants de Groupe qui veulent faire oublier leur dernière sortie

DEAUVILLE, DIMANCHE

 

HARAS DE LA POMME PRIX DE REUX (Gr2)

Trois gagnants de Groupe qui veulent faire oublier leur dernière sortie

L’édition 2017 du Prix de Reux (Gr2, 2.500m) n’a rassemblé que sept partants, mais trois sont déjà lauréats de Groupe. Doha Dream (Shamardal), malheureux en dernier lieu alors qu’il venait avec beaucoup de ressources, vise la première place. Face à lui, Tiberian (Tiberius Cesar) et Savoir Vivre (Adlerflug) vont eux aussi essayer d’effacer leur dernière sortie des mémoires.

 

Après l’incident de Saint-Cloud. Lors de sa dernière sortie, Doha Dream a été au cœur d’un incident de course dans le Grand Prix de Saint-Cloud (Gr1) où son jockey avait chuté. Ce lauréat du Qatar Prix de Chaudenay (Gr2, 2.400m) a gagné deux Listed sur 2.400m. En 2016, il s’était aussi classé proche troisième du Prix Niel (Gr2, 2.400m).

 

Une rentrée attendue. Le Prix de Reux peut servir de préparatoire au Grand Prix de Deauville (Gr2) qui se court le 28 août sur le même parcours. Savoir Vivre emprunte le chemin inverse. En 2016, il a gagné le Grand Prix de Deauville, devant Siljan’s Saga (Sagamix) et Erupt (Dubawi), avant de décrocher une huitième place pleine de promesses dans l’Arc. Il a ensuite déçu dans le Grosser Preis von Bayern (Gr1). Dimanche à Deauville, il effectue sa rentrée.

 

Dans les traces d’Américain. Le Prix de Reux peut servir de rampe de lancement pour l’Australie. C’est la route qu’avait pris Américain (Dynaformer), lauréat à Deauville en 2010 et qui avait tenté de conserver son titre dans la Melbourne Cup quelques mois plus tard. Tiberian a été supplémenté pour être en piste ce dimanche. Son avenir, ce sont les antipodes, mais un deuxième Groupe, après le Prix d’Hedouville (Gr3) serait du plus bel effet dans son palmarès. À Saint-Cloud, en terrain très souple, il venait à bout pour la deuxième fois du bon cheval qu’est Talismanic (Medaglia d’Oro). Quelques semaines plus tard, Tiberian s’est classé septième du Grand Prix de Saint-Cloud, après avoir fait la course en tête. Il a de la tenue et s’est montré performant sur différents terrains.

 

Berdibek, à reprendre. Le représentant de Son Altesse l’Aga Khan, Berdibek (Dark Angel), est un poulain dur. Il a débuté par une troisième place dans un maiden, au mois de mai, non loin du très bon Called to the Bar (Henrythenavigator). Pour sa deuxième sortie, il a gagné son maiden de manière autoritaire à Parilly, face à des concurrents expérimentés et après avoir sauté le passage de route ! Il a confirmé dans le Prix Caracalla (Classe 1), devant Ajmal (Shamardal). Ce dernier a remporté une Classe 1 dans la foulée. Dernièrement, Berdibek a été très malheureux dans le Prix Eugène Adam (Gr2) : alors qu’il venait avec des ressources le long du rail, la course s’est refermée devant lui et il n’a pas pu produire son effort. La véritable question concernant Berdibek reste la distance. Aucun produit de Dark Angel n’a gagné un Groupe sur 2.000m et plus. Sa deuxième mère était une bonne jument de tenue. Le pensionnaire de Mikel Delzangles nous montrera ce dimanche s’il ressemble à son ascendance paternelle ou maternelle sur ce point.

 

Parabellum allonge le tir. Après avoir été battu de peu par Ratiocination (Excelebration) et Malkoboy (Rajsaman), Parabellum (Dubawi) a gagné son maiden de huit longueurs sur 2.400m, face à un lot vraisemblablement peu relevé. Il s’est ensuite classé sixième du Juddmonte Grand Prix de Paris (Gr1). À Saint-Cloud, encore dernier à 400m du but, il a bien fini, aux côtés de chevaux ayant prouvé qu’ils étaient capables de monter sur un podium au niveau Groupe. Comme Berdibek, il portera entre 4,5 et 6,5 kg de moins que ses aînés. D’ailleurs les 3ans ont régulièrement remporté le Prix de Reux ces dernières années (2003, 2007, 2012, 2013 et 2016).

 

Une première tentative au niveau Groupe. Tamelly (New Approach) tente pour la première fois sa chance à ce niveau. Il n’a déçu que deux fois, en terrain très souple, et reste sur une victoire dans une course D sur 2.200m, face à Royal Dolois (Silver Frost). Enfin, Black Night (Excellent Art) est difficile à situer. Il sera l’outsider de ce Prix de Reux.

 

LE PALMARÈS

Année                         Lauréate                                        Entraîneur

2016                           Ventura Storm (M3)                     R. Hannon

2015                           Loresho (M4)                                J.-C. Rouget

2014                           Gatewood (M6)                             J. Gosden

2013                           Très Blue  (M3)                            H .A. Pantall

2012                           Tenenbaum (H3)                           A. Fabre

2011                           Américain (M6)                            A. de Royer Dupré

2010                           Winter Dream (H6)                      R. Collet