Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

HARAS DE LA POMME - PRIX DE REUX (GR3) - Un deuxième Groupe pour Tiberian avant l’Australie

Courses / 06.08.2017

HARAS DE LA POMME - PRIX DE REUX (GR3) - Un deuxième Groupe pour Tiberian avant l’Australie

DEAUVILLE, DIMANCHE

 

Ce dimanche, Tiberian (Tiberius Caesar) a poursuivi son incroyable odyssée hippique en remportant son deuxième Groupe en France, après le Prix d'Hédouville (Gr3). Son aventure a commencé à Durtal, où il a débuté, et elle devrait le mener jusqu’à Melbourne. Décevant dans le Grand Prix de Saint-Cloud (7e), où il s’était asphyxié en allant devant, le pensionnaire d’Alain Couétil s’est complétement racheté à Deauville.

De bout en bout. Rapidement placé en tête, il a déroulé dans son action, avec Doha Dream (Shamardal) à ses trousses. Dans la ligne droite, le futur lauréat a produit son effort seul, le long du rail, avant d’être rattrapé par Doha Dream. Les deux chevaux ont lutté et Tiberian a été assez fort pour conserver le meilleur jusqu’au bout. Doha Dream échoue du minimum. Tamelly (New Approach) est un surprenant troisième, à une longueur et demie, bien que sa selle ait reculé. Berdibek (Dark Angel) et Parabellum (Dubawi) sont proches quatrième et cinquième.

Tiberian n’a pas fini de progresser. Quelques minutes après la victoire, Alain Couétil a déclaré : « Le cheval était très calme. Il a couru devant, mais en étant détendu. C’était la chose à faire pour éviter de subir une course tactique. Lors de sa dernière sortie, à Saint-Cloud, ce fut une déception. Mais ce jour-là, le cheval qui a fait la course à sa hauteur est venu le perturber. Il le touchait presque. Par conséquent, Tiberian n’avait pas réussi à se détendre. Il est désormais âgé de 5ans mais il n’a pas encore tout dévoilé. Il est très calme et très détendu le matin. C’est essentiellement un cheval de bon terrain. Dès que le sol est très souple, il n’a plus la même accélération. »

Son avant-dernière course avant l’Australie. Concernant la suite de son programme, Alain Couétil a précisé : « Il faut que nous parlions avec ses copropriétaires. Tiberian pourrait courir encore une fois avant de décoller pour l’Australie, vers le 15 septembre. Cela pourrait être le Grand Prix de Deauville Lucien Barrière, ou éventuellement une course préparatoire au Qatar Prix de l’Arc de Triomphe. Son grand objectif reste bien sûr la Melbourne Cup (Gr1, 3.200m, 07/11). »

Gagner la Melbourne Cup, après avoir remporté l’Arc ! Helmut Volz est le copropriétaire de Tiberian avec le haras du Logis, Australian Thoroughbred B. et Stefan Falk. Peu après la victoire, il nous a confié : « Le meilleur cheval sur lequel j’ai été associé est Danedream (Lomitas). Il est forcément difficile de rivaliser avec une telle jument ! C’était une championne. Elle avait remporté les King George VI & Queen Elizabeth Stakes, le Qatar Prix de l'Arc de Triomphe, le Grosser Preis von Berlin et deux fois le Longines Grosser Preis von Baden (Grs1). Mais Tiberian, c’est aussi une belle histoire. J’ai toujours 25 % du cheval et mon objectif est de les conserver lorsqu’il s’envolera vers l’Australie. Courir la Melbourne Cup, c’est un grand moment. J’espère que le cheval sera qualifié pour la course. Le galop est un sport extraordinaire. Il y a des choses qui défient les statistiques. C’est aussi cela le moteur du rêve qui nous anime. »

En souvenir de Tryphosa. Helmut Volz est aussi le coéleveur de Tiberian. À ce sujet, il a précisé : « En tant qu’éleveur, Tiberian est l’un de mes meilleurs chevaux. Par le passé, j’ai aussi eu la chance d’être l’éleveur de Tryphosa (Be My Guest). Cette dernière s’était classée troisième du Prix de Diane de Carling (Garde Royale). Elle avait aussi gagné la Poule d’Essai des Pouliches allemande. Sa mère, Thekla (Prince Ippi), avait donné huit gagnants. Cinq d’entres eux étaient black types, dont Tiberius Caesar (Zieten), le père de Tiberian ! »

Tiberius Caesar, bien plus qu’un souffleur. Au sujet du croisement, Helmut Volz nous a précisé : « Comme vous le savez, Tiberius Caesar est souffleur au haras du Logis. Nous en sommes copropriétaires avec Julian Ince, le directeur du haras. Nous sommes aussi associés sur la mère. Et il faut bien confier de temps en temps une jument à Tiberius Caesar. C’est ainsi que le croisement de Tiberian a été imaginé ! Julian Ince nous a dit dès le départ qu’il était son meilleur yearling de l’année. Mais forcément, avec un tel pedigree, il était invendable. Pourtant, la famille maternelle a des références. Son père, Tiberius Caesar était gagnant de Gr3 et venait lui aussi d’une très bonne famille. Le père de pères Zieten (Danzig) avait des problèmes de fertilité. Il a peu produit, mais bien. Ce n’est donc pas totalement le fruit du hasard si Tiberian galope. Cette année, nous avons quatre foals par Tiberius Caesar. Je lui ai envoyé ma meilleure jument l’an dernier ! » Seulement trois produits de Tiberius Caesar ont été vus en piste en France. Et les trois ont été victorieux : Tiberian, Magnentius (deux fois 5e de Listed) et Yellow Storm (gagnante de Classe 2 et 8e du Diane).

Doha Dream aura l’occasion de tenter de prendre sa revanche. Rupert Pritchard-Gordon, manager des intérêts d’Al Shaqab Racing en France, nous a expliqué au sujet du deuxième : « Doha Dream court très bien. Il a bien fini mais n'a fait que pousser le lauréat. C'est un cheval qui a peu couru et le terrain souple ne le dérange pas. André Fabre décidera de la suite du programme. Le Grand Prix de Deauville est une option possible, tout comme le Prix Foy. Mais comme il a de la fraîcheur, nous pouvons aussi penser aux courses internationales, comme par exemple le Canadian International ou un Gr1 en Allemagne. Nous espérons qu'il réussira un bel automne. »

Berdibek et Parabellum ont la pointure. Mikel Delzangles, l’entraîneur du quatrième, Berdibek, nous a dit : « Le cheval est un peu immature. C'est dommage car il a la pointure pour une course comme celle-ci. Il a été pris de vitesse mais vient bien. La piste était peut-être un petit peu légère. À l'entrée de la ligne droite, il venait presque trop facilement et s'est ressaisit à la fin ». Représentante de Godolphin en France, Lisa-Jane Graffard nous a expliqué au sujet du cinquième, Parabellum : « Il vient facilement à l'entrée de la ligne droite. Il a un peu craqué pour finir. Je pense qu'il a la qualité mais il reste toujours immature dans sa tête. »

Pedigree WEATHERBYS : http://jourdegalop.com/wp-content/uploads/2017/08/TIBERIAN.pdf

La famille d’un lauréat du Derby allemand. Tiberian a été élevé par Julian Ince, Stefan Falk et Helmut Volz. Sa mère, Toamsina (Marju), a remporté trois succès en France avant de décrocher son black type dans une Listed en Allemagne. Elle a produit trois autres gagnants.  La deuxième mère, Top Speed (Wolfhound), a gagné en Allemagne et a donné la rapide Lady Wesley (Zieten), deuxième du Prix La Flèche (L). Top Speed est une demi-sœur d’All my Dreams (Assert), lauréat du Derby allemand (Gr1).

Danzig
Zieten
Blue Note
Tiberius Caesar
Prince Ippi
Thekla
Tania
TIBERIAN (M5)
Last Tycoon
Marju
Flame of Tara
Toamasina
Wolfhound
Top Speed
Marie de Beaujeu

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000 m : 2’40’’60

De 1.000m à 600m : 25’’30

De 600m à 400m : 11’’63

De 400m à 200m : 11’’16

De 200m à l’arrivée : 11’’96

Temps total : 2’40’’60