Hayley Turner, la meilleure femme jockey d’Europe, arrive en France

Autres informations / 06.08.2017

Hayley Turner, la meilleure femme jockey d’Europe, arrive en France

Hayley Turner, la meilleure femme jockey d’Europe, arrive en France

Hayley Turner a annoncé la nouvelle ce samedi matin auprès de la presse britannique. Elle intégrera l’équipe d’Hervé Naggar et a déclaré : « Je continuerai de travailler pour ITV [l’une des chaînes anglaises diffusant les courses, ndlr] jusqu’à la fin de la saison de plat, mais, entre-temps, je ferai quelques allers-retours vers la France, car ils ont lancé une nouvelle règle au début de la saison : les femmes jockeys ont droit à deux kilos de décharge. (…) Je pourrais m’installer en France pour l’hiver. »

 

Une excellente nouvelle pour les courses françaises. Hayley Turner n’est pas n’importe qui. Elle a remporté deux Grs1 en Angleterre : la Darley July Cup, avec Dream Ahead, et les Coolmore Nunthorpe Stakes avec Margot Did. Il faut ajouter une victoire de Gr1 aux États-Unis, en 2012, puisque Hayley Turner a remporté les Beverly D. Stakes avec I’m a Dreamer.

C’est aussi une excellente nouvelle pour France Galop. La mise en place de la décharge pour les femmes jockeys a fait beaucoup parler à l’étranger : en bien – l’Australienne Michelle Payne – ou en mal – Josephine Gordon par exemple – et le fait qu’Hayley Turner vienne monter en France est à mettre au crédit de cette mesure.

C’est une nouvelle d’autant meilleure qu’il faut souligner qu’Hayley Turner avait arrêté sa carrière de jockey fin 2015. Elle ne faisait des retours ponctuels à la compétition que pour certains événements, comme la Shergar Cup l’an dernier, ou, plus récemment en Suède, à Bro Park, à l’occasion d’une compétition dédiée aux femmes jockeys du monde entier. La mesure de la décharge en France l’a incitée à se remettre en selle.

 

Trois questions à… Hervé Naggar

Hayley Turner intègre l’équipe de jockeys d’Hervé Naggar, qui la connaît bien. Il nous a expliqué les raisons de sa venue.

 

Jour de Galop. – Comment en êtes-vous venu à vous associer avec Hayley Turner ?

Hervé Naggar. – Je connais Hayley Turner depuis longtemps. Je lui avais fait monter sa première victoire en France, dans une course réservée aux femmes jockeys. C’était en 2006 avec Scarlett’s Pride, une jument appartenant à Pierre Talvard et entraînée par Nicolas Clément. Nous étions restés en contact depuis. Lorsqu’elle m’a parlé de la possibilité de venir monter en France, je n’ai pas hésité. Je lui ai dit que, avec la décharge accordée aux femmes jockeys, c’était une vraie opportunité. Pour différentes raisons, elle avait choisi d’arrêter de monter. La vie est rude pour un jockey en Angleterre. Il est plus doux de travailler en France, avec moins de déplacements par exemple. Côté poids, je pense qu’Hayley Turner pourra à terme monter à 52 kilos.

 

Y a-t-il déjà un plan établi pour sa venue en France ?

Cela reste encore à organiser. Hayley devrait monter des lots chez Francis-Henri Graffard. Elle est en contrat avec ITV et a des dates jusqu’à la fin de la saison, mais elle fera des allers-retours lorsqu’elle en aura l’occasion et s’installera à Chantilly pour l’hiver, à partir du début du mois d’octobre.

 

Hayley Turner a gagné des Grs1, son palmarès parle pour elle. Elle ne vient certainement pas que pour monter les courses où la décharge est autorisée ?

Les femmes jockeys ont droit à la décharge dans environ 80 % des courses. Mais j’espère évidemment qu’elle va monter des courses sans décharge, c’est aussi le but. C’est la meilleure femme jockey d’Europe, gagnante de trois Grs1 et ayant comptabilisé en Angleterre plus de cent victoires en une saison. C’est un privilège que de pouvoir l’intégrer dans mon équipe.