Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

KEENELAND PHOENIX STAKES (GR1) - Sioux Nation, le nouveau Caravaggio

Courses - International / 13.08.2017

KEENELAND PHOENIX STAKES (GR1) - Sioux Nation, le nouveau Caravaggio

KEENELAND PHOENIX STAKES (GR1)

Sioux Nation, le nouveau Caravaggio

Aidan O’Brien a remporté son seizième succès dans les Phoenix Stakes (Gr1) et surtout, il a sorti pour Coolmore un autre prospect d’étalon intéressant, Sioux Nation, un fils du regretté Scat Daddy. Les lads ne pouvaient espérer plus du premier Gr1 de la saison européenne des 2ans. L’équipe junior de Ballydoyle était composée de quatre éléments contre le pauvre Beckford (Bated Breath) et ils ont joué comme une vraie équipe.

Beckford pris de vitesse. Sioux Nation, attentiste, a placé une pointe de vitesse supérieure et il a pris l’avantage à 150m du poteau, alors que Beckford, un peu long à enclencher, était aux prises avec le leader, U S Navy Flag (War Front). Le pensionnaire de Gordon Elliott a trouvé sa meilleure action trop tard et n’a pu que finir fort, à une demi-longueur du lauréat, alors que la pouliche Actress (Declaration of War) est devenue placée de Gr1.

Un avenir sur le sprint. Aidan O’Brien imagine pour Sioux Nation un avenir à toute vitesse. L’entraîneur a expliqué : « Il progresse à chaque sortie et c’est un poulain de terrain léger. Je ne veux pas le courir sur le souple parce qu’il a beaucoup de vitesse. Il est par Scat Daddy, comme Caravaggio, et je ne sais pas si je vais le rallonger cette année ou le garder sur 1.200m. Si on fait le choix de le rallonger, il peut courir les Vincent O’Brien Stakes (Gr1) au Curragh, sinon il peut aller sur les Middle Park (Gr1) à Newmarket. » En attendant cette décision, quelques bookmakers le proposent comme favori (à 8/1) de la Commonwealth Cup (Gr1) 2018.

Seize ans après son grand-père Johannesburg. Sioux Nation est le deuxième gagnant consécutif des Phoenix Stakes issu de Scat Daddy qui, grâce à lui, est arrivé à vingt-deux lauréats de Gr1. Le père de Scat Daddy, Johannesburg (Hennessy), avait remporté les Phoenix Stakes en 2001. La mère de Sioux Nation, Dream the Blues (Oasis Dream), n’a couru qu’une fois, en remportant un maiden sur 1.200m en octobre de ses 3ans sous la férule de Kevin Ryan. Elle est partie ensuite pour les États-Unis. Son premier produit, un 3ans par Cape Blanco, est encore maiden après cinq courses.

Aidan connaît la famille. En 1997, la deuxième mère, Catch the Blues (Bluebird), fut une des toutes premières gagnantes de Groupe entraînées par Aidan O’Brien. Elle avait remporté il y a vingt ans les Ballyogan Stakes (Gr3) et avait terminé deuxième des Cork and Orrery Stakes, un Gr3 à l’époque qui est devenu ensuite Gr1 sous les dénominations Golden Jubilee et Diamond Jubilee.

Dream the Blues a un yearling, propre frère de Scat Daddy, et un foal par Declaration of War.

THE PHOENIX STAKES

Gr1 - Plat – 250.000 € - 1.200m

Pour chevaux de 2 ans.

1er SIOUX NATION (58,5) M2

(Scat Daddy & Dream the Blues)

Pr/M. Tabor&D.Smith&Mme Magnier - Él/Fethard Bloodstock

Ent/A.-P. O'Brien - J/Ryan Moore

2e BECKFORD (58,5) M2

(Bated Breath & Whirly Dancer)

Pr/Newtown Anner Stud Farm - Él/Mme Joyce Wallsgrove

Ent/G. Elliott - J/Declan Mc Donogh

3e ACTRESS (57) F2

(Declaration of War & Nasty Storm)

Pr/M. Tabor&D.Smith&Mme Magnier - Él/Lynch-Bages Ltd

Ent/A.-P. O'Brien - J/J.-A. Heffernan

Autre(s) partant(s) dans l'ordre d'arrivée : U S Navy Flag, Frozen Angel, Romanised, Declarationofpeace, Helvetian.

Tous couru (8).

(Turf) 1'11"72. Écarts : 1/2 - 1 1/2 - 1/2.