Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Phoenix Thoroughbred, le nouveau top investisseur

Institution / Ventes / 09.08.2017

Phoenix Thoroughbred, le nouveau top investisseur

Phoenix Thoroughbred, le nouveau top investisseur

La charmante Kerri Radcliffe n’est pas passée inaperçue mardi à Saratoga. Agissant pour le compte de Phoenix Thoroughbred, elle s’est fait adjuger six yearlings, trois poulains et trois pouliches, pour 3.950.000 $, dont le top price, un mâle par Orby (Maliby Moon), premier produit de la bonne Flashy American (Flashy Bull), gagnante de Gr3 et placée de Gr1. C’est à 1.000.000 $ que le marteau est tombé alors que le deuxième prix de la session atteint les 995.000 $. Ce drôle de prix a été payé par Godolphin qui a eu le dernier mot pour un mâle par War Front et Lerici (Woodman), mère de la gagnante de Gr1 Avenge. Le poulain devrait aller en Europe.

Le C.A. de la vente est passé de 45,57 à 52,995 millions de dollars (+16,3 %), tout comme le prix moyen qui arrive à 339.712 $. Le médian s’est fixé à 300.000 $ (+26,3 %). L’offre était plus réduite par rapport à l’année précédente (194 yearlings contre 203) et 156 ont trouvé preneur, exactement comme en 2016.

 

Scat Daddy très populaire. Le top price sera entraîné par Bob Baffert, qui a aussi dans ses écuries la pouliche de 2ans Diamondsandpearls (Congrats). Achetée 1,7 million de dollars à la breeze up OBS en mars, elle vient de se montrer décevante, après des débuts prometteurs, samedi dernier, dans le Sorrento Stakes (Gr2) à Del Mar. L’écurie de Jeremy Noseda, le mari de Kerri Radcliffe, accueillera une pouliche par Scat Daddy, deuxième prix (800.000 $) chez les femelles. Sept des neuf yearlings issus de la dernière saison du père de Lady Aurelia, Caravaggio et Acapulco ont trouvé preneur et M. V. Magnier s’est fait adjuger deux mâles pour 300.000 $ pièce.

 

Phoenix dans tous les domaines. Kerri Radcliffe a expliqué à la presse américaine : « C’est ma première fois ici, à Saratoga, et j’aime beaucoup cet endroit. En tant que manager de Phoenix Thoroughbred [le premier fonds d’investissement régulier dans le pur-sang], c’est très excitant d’acheter des chevaux de haut niveau, en Amérique aussi bien qu’en Europe. Nous allons élargir nos intérêts aux étalons, à l’élevage, bref, dans tous les domaines de cette activité. »

 

Quinze millions d’investissements. Phoenix Thoroughbred a déjà fait la Une cette année lors des ventes breeze up, notamment chez Arqana où Kerri Radcliffe avait acheté le top price, Walk In The Sun (Street Sense). Le poulain a coûté 1.400.000 € et n’a pas encore couru, mais il est engagé dans les Champagne Stakes (Gr2). Phoenix Thoroughbred, qui avait payé 640.000 $ pour cinq yearlings en 2016, a dépensé 7.632.703 $ pour acheter onze 2ans aux différents breeze up. En ajoutant les 3.950.000 $ dépensés mardi, on arrive à 11.582.703 $. Europe, États-Unis mais aussi Australie… Phoenix Thoroughbred a beaucoup investi sur le marché australien dans les derniers mois. Dans la base de données de Bloodhorse, on a dénombré presque une vingtaine d’achats dans tous les créneaux (yearlings, foals et aussi poulinières), pour un investissement qui dépasse les 4 millions de dollars américains. Un nouvel acteur important est arrivé sur le marché du pur-sang.

 

Un gagnant et une black type. Les couleurs de Phoenix Thoroughbred, qui peut compter sur Gérald Mossé comme premier jockey, ont déjà débuté en Europe. Le premier gagnant, entraîné par Jeremy Noseda, est le 2ans Gotti (More Than Ready), qui s’est imposé le 19 juin à Windsor avec le pilote français en selle. Le poulain a coûté 200.000 £ à la breeze up de Doncaster. Le poulain français Déjà (Youmzain), élevé par Laurent et Yannick Dulong, a effectué des débuts prometteurs à Newmarket. Il fut adjugé foal 62.000 € chez Arqana et revendu 350.000 Gns à la Craven breeze up. La meilleure des trois 2ans qui ont couru pour la casaque Phoenix Thoroughbred est la pouliche Take Me With You (Scat Daddy), achetée 800.000 $ à la breeze up Fasig Tipton, en Floride. Elle est encore maiden mais a déjà pris son black type, troisième de la française Different League (Dabirsim) dans les Albany Stakes (Gr3), à Royal Ascot.