Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

PRIX DE L’ÂNE À THÈME – PRIX DE CRÈVECŒUR (INÉDITS) - L’envolée d’Olmedo

Courses / 08.08.2017

PRIX DE L’ÂNE À THÈME – PRIX DE CRÈVECŒUR (INÉDITS) - L’envolée d’Olmedo

DEAUVILLE, MARDI

 

PRIX DE L’ÂNE À THÈME – PRIX DE CRÈVECŒUR (INÉDITS)

L’envolée d’Olmedo

Olmedo (Declaration of War) a remporté de toute une classe le Prix de Crèvecœur (Inédits), ce mardi à Deauville. Le représentant d’Antonio Caro et de Gérard Augustin-Normand s’est imposé de quatre longueurs, mais il aurait tout aussi bien pu laisser ses rivaux encore plus loin, passant le poteau complètement relâché.

Olmedo n’était pas très gâté avec le 13 dans les stalles et Cristian Demuro a dû tout reprendre en partant. Dans le tournant, le pensionnaire de Jean-Claude Rouget est venu en cinquième épaisseur, mais couvert. Dans la ligne droite, il a placé une première accélération pour se rapprocher de la tête. À environ 250m du poteau, il a changé de jambes et a dit au revoir à ses adversaires. Et quel jeu de jambes ! Olmedo a tout d’un futur grand et, après une telle démonstration pour ses débuts, nous lui attribuons logiquement une JDG Rising Star.

C’est Alhadab (Camelot), premier produit de Grace Lady (Muhtathir), qui prend la deuxième place, finissant correctement. Il devance d’une longueur le second pensionnaire de Jean-Claude Rouget, Giovanni Dal Ponte (Holy Roman Emperor), mal parti, mais vite revenu dans le groupe de tête.

 

L’espoir de l’écurie. Joli poulain, puissant, Olmedo semble doté d’un excellent tempérament. Calme lors de la course, il l’était tout autant de retour aux balances, soufflant à peine après sa promenade de santé. Jean-Claude Rouget a expliqué : « On a vu aujourd’hui l’espoir de l’écurie pour la fin de l’année et l’année prochaine. Il montrait de belles choses le matin, mais c’est encore mieux cet après-midi ! C’est un poulain très calme, facile. Il a déployé de belles foulées. J’aime quand ils envoient les jambes ainsi, cela ne trompe pas ! »

Olmedo porte les couleurs d’Antonio Caro, en association avec Gérard Augustin-Normand. Il est entraîné par Jean-Claude Rouget et ce trio d’hommes trouve un nouvel espoir après Avenir Certain (Le Havre), Almanzor (Wootton Bassett) ou encore La Cressonnière (Le Havre)…

 

Un nombre gagnant… Olmedo a été acheté 100.000 € yearling à Arqana par Jean-Claude Rouget en août 2016, lors de la vente v.2. Il était le troisième top price de cette vente. Pour l’anecdote, ces 100.000 € sont aussi le prix d’achat, par Jean-Claude Rouget, de Le Havre (Noverre) et Almanzor (Wootton Bassett) aux ventes Arqana…

 

Sous le signe des Capucines. Le haras des Capucines signe le trio ordre de ce Prix de Crèvecœur. Les trois premiers poulains ont en effet été présentés aux ventes Arqana par la structure d’Éric Puerari et de Michel Zerolo. Le troisième, Giovanni Dal Ponte, y a aussi été élevé. Olmedo et Alhadab, les deux premiers, ont un autre point commun : la famille Dubois. Olmedo a été élevé par Jean-Pierre Dubois et Alhadab par son fils, Jean-Philippe. Enfin, le frère de Alhabad, par Siyouni, sera présenté aux ventes Arqana, sous le lot 162.

 

Signé Dubois. Olmedo a été élevé par Dream With Me Stables (Jean-Pierre Dubois) et a été acheté 100.000 € par Jean-Claude Rouget à la vente de yearlings v.2 Arqana, où il était présenté par le haras des Capucines. C’est un fils de l’étalon de Coolmore Declaration of War (War Front), dont les premiers produits ont 2ans, et de Super Pie (Pivotal), gagnante d’une course pour ses débuts à 3ans, le Prix du Haras du Logis Saint-Germain (F), qui était la toute dernière course d’inédits réservée aux 3ans en 2011. Elle courait sous les couleurs de Jean-Pierre Dubois. Super Pie n’a pas réussi à s’imposer ensuite. Olmedo est son deuxième produit (et le dernier référencé sur France Galop). Le premier, Super Mac (Makfi), s’est classé quatrième du Prix des Jouvenceaux et des Jouvencelles (L) et évolue désormais du côté de la Guadeloupe.

Jean-Pierre Dubois a aussi été l’éleveur et le propriétaire de la deuxième mère, Super Lina (Linamix), qui s’est classée deuxième d’un Prix Pénélope (Gr3) et du Prix Rose de Mai (L). Au haras, elle a donné Art Contemporain (Smart Strike), troisième du Prix Noailles (Gr2, à l’époque).

Supergirl (Woodman), la troisième mère, est une élève de la famille Wildenstein. Elle n’a pas couru, mais a donné le bon Super Célèbre (Peintre Célèbre), gagnant du Prix Noailles (Gr2, à l’époque), mais aussi deuxième du Prix du Jockey Club et du Prix Lupin (Gr1). La quatrième mère est Southern Seas (Jim French), mère de Steinlen (Habitat), gagnant du Breeders’ Cup Mile, de l’Arlington Million et de l’Hollywood Turf Handicap (Grs1), de Seurat (Crimson Beau), gagnant du Prix Jean de Chaudenay (Gr2), et de Sophonisbe (Wollow), gagnante du Prix Charles Laffitte. Une famille que Jean-Pierre Dubois connaît bien, puisque Southern Seas est la mère de Soignée (Dashing Blade), elle-même mère de la championne Stacelita (Monsun), gagnante du Prix de Diane et du Prix Saint-Alary (Grs1). Stacelita est la mère de la japonaise Soul Stirring (Frankel), gagnante des Oaks japonaises (Gr1) et meilleure pouliche de 2ans dans son pays en 2016.

 

 

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 33’’03

De 1.000m à 600m : 26’’53

De 600m à 400m : 11’’96

De 400m à 200m : 11’’47

De 200m à l’arrivée : 11’’62

Temps total : 1’34’’61