Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

PRIX FRANÇOIS BOUTIN (L) - Mythical Magic de bout en bout

Courses / 13.08.2017

PRIX FRANÇOIS BOUTIN (L) - Mythical Magic de bout en bout

PRIX FRANÇOIS BOUTIN (L)

Mythical Magic de bout en bout

Mythical Magic (Iffraaj) s’est imposé de toute une classe dans ce Prix François Boutin (L), dimanche à Deauville. Godolphin réalise un doublé dans cette épreuve, puisque l’autre représentant de la casaque bleue, Cascadian (New Approach), monte sur la deuxième marche du podium. Mythical Magic a rapidement pris la tête du peloton à l’extérieur de la piste. Les chevaux se sont divisés en deux pelotons et évoluant en file indienne, Get Even (Multiplex) a pris les commandes le long du rail. Mythical Magic a remis un coup d’accélérateur à environ 150m du but, ce qui lui a permis de prendre un avantage de trois quarts de longueur devant son compagnon de couleurs. Salt Lake City (Holy Roman Emperor) se classe troisième, à trois longueurs.

De bout en bout. Mythical Magic a été sollicité à environ 250m du but, lorsqu’il a été attaqué par Cascadian. Mais le pensionnaire de Charlie Appleby ne s’est pas laissé faire et a conservé le meilleur jusqu’au poteau. Son entraîneur nous a dit : « Le cheval qui est arrivé deuxième m’inquiétait, mais le mien est grand et imposant, je savais que le terrain ne lui poserait pas de problème. Il avait aussi fait une très belle performance à Ascot. James [Doyle, NDLR] m’a dit qu’il aurait pu aller un petit plus vite. La course s’est transformée en un sprint. Il pourrait sûrement être rallongé plus tard. » Le poulain venait de s’imposer dans un maiden à Ascot, pour ses débuts le 28 juillet et confirme cette belle performance pour sa deuxième sortie, ce dimanche. Charlie Appleby a ajouté : « Nous allons lui laisser du temps, mais il pourrait aller vers les Dewhurst Stakes et le Racing Post Trophy [Grs1, NDLR], avec éventuellement une course avant ces échéances. C’est lui qui nous dira. »

Sur une belle accélération. Cascadian n’a pas effectué un très bon départ, trébuchant en sortant de sa stalle, il s’est retrouvé à l’arrière-garde. Puis il s’est placé en troisième position du peloton emmené par Mythical Magic. Déboîté à environ 250m du but, il est venu attaquer le lauréat avant de s’avouer vaincu aux abords du poteau. Lisa-Jane Graffard, représentante Godolphin en France, nous a dit : « Sa course est très bonne, je ne suis pas déçue. Il a un peu trébuché en sortant des boîtes, mais je pense qu'il est battu par meilleur. Il est encore immature, mais sa course reste très satisfaisante. »

Pas de menace. Le poulain de Ballantines Racing Stud Ltd, Salt Lake City conclut troisième. À l'arrière-garde du petit peloton extérieur, il a effectué un bel effort final, mais termine à distance des deux premiers. Le pensionnaire de Robert Collet n'a cependant pas été menacé pour la troisième place.

Le frère d’Esentepe. Mythical Magic est un fils d’Iffraaj (Zafonic) et Mythie (Octagonal). Il a été acheté 140.000 Gns par John Ferguson lors de la vente Tattersalls de foals. C’est le frère d’Esentepe (Oratorio), vainqueur des Nell Gwyn Stakes (Gr3) et des Montrose Stakes (L). C’est une famille largement développée par le haras du Quesnay. En effet, la mère est la sœur de Mytographie (Anabaa), lauréate du Prix Saraca (L). Cette dernière a donné Mutin (Kentucky Dynamite), gagnant du Prix de Pontarmé (L). Mythie avait changé de propriétaire, en 2004, pour 7.000 Gns à Tattersalls. C’est la famille de Malaspina (Bellypha), vainqueur du Prix Perth (Gr3) et quintuple gagnant de Listed, mais aussi de Machado (Arctic Tern), lauréat de deux Listeds à Longchamp.

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 25’’71

1.000m à 600m : 24’’00

600m à 400m : 11’’72

400m à 200m : 11’’08

200m à l’arrivée : 11’’90

Temps total : 1’24’’41