PRIX GUILLAUME D'ORNANO - HARAS DU LOGIS SAINT-GERMAIN (GR2) - Brametot  sombre quand Eminent refait surface

Courses / 15.08.2017

PRIX GUILLAUME D'ORNANO - HARAS DU LOGIS SAINT-GERMAIN (GR2) - Brametot  sombre quand Eminent refait surface

DEAUVILLE, MARDI

 

Trois quarts d’heure après la déroute d’Almanzor (Wootton Bassett), Deauville a vécu un deuxième coup de tonnerre : après un départ catastrophique, Brametot (Rajsaman) s’est classé cinquième du Prix Guillaume d’Ornano - Haras du Logis Saint-Germain (Gr2). Alors que le grand favori sombrait, Eminent (Frankel), qui restait sur trois sorties infructueuses outre-Manche, a refait surface. Après avoir supporté le poids de la course, ce pensionnaire de Martyn Meade décroche un deuxième Groupe. L’entourage du vainqueur hésite à présent entre les Champions Stakes et le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Grs1).

On a frôlé le record de l’épreuve. Il y a eu du rythme dans l’édition 2017 du Guillaume d’Ornano. En 2’02’’26, on a frôlé le record de l’épreuve (l’édition 1979 de Northern Baby en 2’02’’00). Ce train très sélectif a été imposé par Eminent, qui a pris les commandes dès le départ. Le peloton s’est rapidement étiré comme une longue file indienne, avec un écart considérable entre l’animateur et l’arrière-garde. Brametot, favori, est resté dans sa boîte, comme il a tendance à le faire, mais il a pu rapidement coller au peloton. Cristian Demuro a toujours dû l'accompagner aux bras. Le poulain n’a jamais pu vraiment souffler et, dans la ligne droite, il a fait un bout à l’extérieur, mais sans jamais pouvoir menacer les premiers. Eminent est, lui, allé au bout sous les sollicitations de Ryan Moore, en se montrant dur comme peuvent l’être les poulains anglo-irlandais. Il passe la ligne d’arrivée avec trois longueurs d’avance sur Salouen (Canford Cliffs) qui créée la surprise à 36/1. Avilius (Pivotal) est troisième à un peu plus de deux longueurs. L’autre déception de la course est venue de Recoletos (Whipper). Très agité au rond, où il a violemment rué dans les lices, il s’est finalement classé avant-dernier.

Brametot, trop mauvais pour être vrai. Après la course, l’entraîneur de Brametot, Jean-Claude Rouget, a déclaré : « Il a toujours tendance à très mal partir. Si vous calculez, il a abordé la ligne droite à 32 longueurs du futur gagnant qui est un bon cheval. Dans ces conditions, il est impossible de revenir. D'autant plus qu’il était un peu rouillé après deux mois sans courir et que la ligne droite de Deauville est plus courte que celle de Chantilly. C’est un cheval intelligent. Il a accéléré, mais, rapidement, il a compris qu’il était trop loin pour l’emporter. C’est une reprise de contact avec les courses. Il faut que nous discutions de la suite de la suite de son programme. »

Racing manager d’Al Shaqab Racing en France, Rupert Pritchard Gordon nous a dit : « Le plus inquiétant, c'est qu'il est encore moins bien parti que d'habitude. Il est presque allé chercher un appui en partant. Le train sélectif ne lui a jamais permis de se remettre dans le bain. Nous allons voir si quelque chose se manifeste dans les jours à venir. Dans le Prix du Jockey Club, il a aussi fait de gros efforts : par sa manière de courir, il doit accélérer sur des chevaux déjà lancés et doit donc produire des efforts violents. Accumuler ces efforts, ce n'est pas facile. Il a beaucoup donné. Nous savons que cela est trop mauvais pour être vrai. Il n'y a pas de plan pour le moment, nous allons en parler avec tous les associés. » C’est déjà sur la piste de Deauville que Brametot avait connu la défaite, à l’âge de 2ans, dans une course qui s’était déroulée dans un rythme très sélectif. Aucun des douze concurrents du Prix du Jockey Club 2017 n’a repassé le poteau en tête depuis le classique cantilien.

Le gagnant hésite entre les Champion Stakes et l’Arc. Après sa victoire dans les Craven Stakes, Eminent faisait partie des poulains en vue outre-Manche pour la saison classique. Sixième des Guinées, il s’était aussi classé quatrième du Derby, en étant très malheureux, et cinquième des Eclipse Stakes (Grs1), où il n’avait pas fait sa valeur. Martyn Meade, l’entraîneur du gagnant, a déclaré : « Cette course était un test, pour voir où il en était après trois sorties infructueuses. Je suis très content de son comportement. Nous savions qu’il n’y aurait probablement pas d’animateur et c’est la raison pour laquelle Eminent est parti devant. Cela a fonctionné. Le cheval refait surface après plusieurs sorties difficiles. Après sa superbe victoire dans les Craven Stakes (Gr3), il a été fortement gêné dans le Derby. Dans les Eclipse Stakes, il s’est battu contre son jockey. Aujourd’hui, il nous montre sa vraie valeur et son véritable visage. Nous n’étions pas forcément très confiants et nous ne nous attendions pas à ce que le favori se classe cinquième. Eminent est un très bon cheval, nous y avons toujours cru. Mais battre Brametot, ce n’était pas prévisible. Eminent fera un très bon 4ans. Je le connais parfaitement à présent. J’attends donc de voir comment il récupère avant de décider de la suite de son programme, mais deux options sont envisageables : le Prix de l’Arc de Triomphe ou les Champions Stakes. »

Eminent est un représentant de Sir Peter Vela, grande figure des courses et de l’élevage en Nouvelle-Zélande. Son entraîneur, Martyn Meade, avait quitté le monde des courses avant de revenir en 2014 après l’achat de Sefton Lodge, l’ancien établissement de Charles St George. En raison de sa fortune, il n’a pas besoin des courses pour gagner sa vie.

Il devance Salouen pour la troisième fois. Dans le Derby et dans les Coral Eclipse Stakes, Eminent avait déjà nettement devancé Salouen. C’est encore une fois le cas ce mardi à Deauville. Sylvester Kirk, l’entraîneur de Salouen, nous a confié : « C'est un très beau cheval, il est deuxième et nous sommes satisfaits. Il avait était malchanceux dans le Derby et n'avait rien pu faire à Ascot [King Edward VII Stakes, ndlr]. Aujourd’hui, c'était une course pour lui redonner confiance. Il l'a bien fait et nous avons pensé pendant un temps qu'il reviendrait chercher le vainqueur. Nous sommes ravis de la manière avec laquelle il termine, nous allons à présent juger de la façon dont il se remet de cette sortie. »

Avilius, une troisième place prometteuse. Lisa-Jane Graffard, représentante Godolphin en France, nous a dit au sujet d’Avilius : « C'est une drôle de course. Ryan Moore a remarquablement bien monté Eminent. Je suis très contente pour Avilius [3e à un peu moins de deux longueurs, ndlr]. C'est un cheval honnête et il progresse. Il est désormais placé de Gr2. C'est une très bonne performance et son entraîneur a bien fait de l'engager. De plus, nous savons qu'il tient et qu'il pourra aller sur plus long. Concernant Soleil Marin [huitième et dernier, ndlr], il avait besoin de se mettre en route et le terrain était un peu trop rapide pour lui. Nous verrons cet automne avec les pistes souples. »

Pedigree WEATHERBY : http://jourdegalop.com/wp-content/uploads/2017/08/EMINENT.pdf

Un petit-fils de Quarter Moon. Eminent est le dixième lauréat de Groupe issu de Frankel (Galileo). Acheté pour 150.000 Gns chez Tattersalls en octobre, il est, parmi les vingt-deux fils du champion vendus en 2015, le troisième yearling le moins cher. Le meilleur marché fut Frankuus (130.000 €), lauréat ensuite du Prix du Condé et des Lancaster Stakes (Grs3). Eminent, élevé par Premier Bloodstock, c’est-à-dire la galaxie Coolmore, est le deuxième vainqueur et le deuxième produit de You’ll Be Mine (Kingmambo), qui avait pris la troisième place du Fillies Mile (Gr1), mais avait ensuite perdu sa forme. La deuxième mère, Quarter Moon (Sadler’s Wells), a gagné les Moyglare Stud Stakes (Gr1) à 2ans, avant de confirmer à 3ans en terminant deuxième des Oaks, des Irish Oaks et des Irish 1.000 Guineas (Grs1). Quarter Moon a également produit Diamondandrubies (Fastnet Rock), lauréate des Pretty Polly Stakes (Gr1). You’ll Be Mine a été saillie par Fastnet Rock (Danehill) en 2016.

 

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Galileo

 

 

 

 

Urban Sea

 

Frankel

 

 

 

 

Danehill

 

 

Kind

 

 

 

 

Rainbow Lake

EMINENT (M3)
Mr Prospector
Kingmambo
Miesque
You’ll Be Mine
Sadler’s Wells
Quarter Moon
Jude

 

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 1’02’ ’97

De 1.000m à 600m : 24’’21

De 600m à 400m : 11’’48

De 400m à 200m : 12’’09

De 200m à l’arrivée : 13’’41

Temps total : 2’02’’26