Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

PRIX DU HARAS DE FRESNAY-LE-BUFFARD – JACQUES LE MAROIS (Gr1) - Six partants, mais de multiples possibilités

Courses / 12.08.2017

PRIX DU HARAS DE FRESNAY-LE-BUFFARD – JACQUES LE MAROIS (Gr1) - Six partants, mais de multiples possibilités

PRIX DU HARAS DE FRESNAY-LE-BUFFARD – JACQUES LE MAROIS (Gr1)

Six partants, mais de multiples possibilités

Le Prix du Haras de Fresnay-le-Buffard – Jacques Le Marois (Gr1) se dispute en petit comité, avec six partants au départ : un 4ans face à cinq 3ans ou, selon une autre équation, cinq mâles face à une pouliche. Peu de partants, mais la course reste assez ouverte.

Thunder Snow et Trais Fluors, la revanche. Thunder Snow (Helmet) vient de remporter le Prix Jean Prat (Gr1) devant Trais Fluors (Dansili), bon finisseur pour prendre la deuxième place. Thunder Snow est un très bon poulain et il est hors norme dans son style : de nombreux 3ans ne se seraient pas remis de ses nombreux voyages. Poulain dur, Thunder Snow a cependant son grain de folie et il n’est pas à l’abri de faire des facéties. Il est meilleur en terrain souple et les pluies tombées sur Deauville ce samedi ne seront qu’un plus pour lui. De tous les concurrents au départ, c’est certainement lui qui est le plus en mesure d’aller devant. S’il mène à son rythme et démarre au bon moment, il faudra aller le chercher. C’est un candidat au succès, mais pas un penalty.

Trais Fluors a effectué une fin de course remarquée dans le Prix Jean Prat, où il se présentait invaincu. Il concluait à une longueur un quart de Thunder Snow – qui était relâché en fin de parcours – après avoir mis du temps à enclencher. Chacun a son interprétation sur cette performance : pour certains, Trais Fluors s’est retrouvé trop loin dans le parcours pour espérer aller chercher Thunder Snow. Pour d’autres, Trais Fluors a couru comme il en a l’habitude : préservé, il a attendu pour placer sa redoutable pointe de vitesse. Mais il y avait cette fois face à lui un poulain de Groupe 1. Trais Fluors a certainement encore des progrès à faire. Dimanche, il découvrira la ligne droite, ce qui est une interrogation. Théoriquement, ce sera un avantage pour cet attentiste qui ne devrait pas se retrouver trop loin. La revanche est possible. Reste à savoir s’il n’est pas encore trop tendre.

Taareef, seul face aux jeunes. Taareef (Kitten’s Joy) est un très bon cheval. Il est invaincu cette année en deux sorties, après avoir été dans le barn, touché par le virus chez Jean-Claude Rouget. Gagnant du Prix Bertrand du Breuil Longines (Gr3) puis du Prix Messidor (Gr3), il sera redoutable s’il arrive à se retrouver dans le sillage d’un de ses concurrents, près de la tête. Sa pointe de vitesse peut faire le reste. Comme d’autres, c’est un candidat au succès. Le parcours fera la différence, sachant qu’en tant que 4ans, il devra rendre 3 kg à ses rivaux.

Al Wukair après le Messidor. Al Wukair (Dream Ahead) reste sur une deuxième place dans le Prix Messidor, sans avoir pu inquiéter Taareef. Il s’agissait d’une petite rentrée, car il n’avait pas couru depuis sa très bonne troisième place dans les 2.000 Guinées. Un souci de santé l’avait empêché de prendre part au Qipco Prix du Jockey Club (Gr1) ainsi qu’au meeting de Royal Ascot. Al Wukair a le droit d’avoir progressé sur sa course dans le Prix Messidor. Comme d’autres, c’est un attentiste, avec de bonnes fins de course. Une piste assouplie ne le dérangera pas, au contraire. Il a l’expérience et la qualité et a les moyens de s’imposer ce dimanche.

Un test pour Inns of Court. Gagnant du Prix du Palais-Royal (Gr3) et du Prix de la Porte Maillot (Gr3), Inns of Court (Invincible Spirit) allonge le tir dans ce Jacques La Marois. Il a déjà couru une fois sur 1.600m et sur le parcours du jour, dans l’Abu Dhabi Poule d’Essai des Poulains (Gr1), où il concluait sixième. Une performance qui n’est pas à prendre au pied de la lettre, car il avait rencontré un problème de harnachement et il courait donc très bien malgré ce souci. Inns of Court a certainement la distance dans les jambes, mais, comme ses camarades d’entraînement Trais Fluors et Al Wukair, c’est un attentiste. Il s’endurcit gentiment au fil des courses, mais ce dimanche sera un vrai test pour lui.

Gold Luck en position d’outsider. Seule pouliche de l’épreuve, Gold Luck (Redoute’s Choice) se présentera comme outsider dans ce Jacques Le Marois. Cette représentante de l’écurie Wertheimer & Frère, entraînée par le King of the Mile, Freddy Head, reste sur une troisième place (sur cinq) dans le Prix Jean Prat, nettement dominée par Thunder Snow et Trais Fluors. Sur cette ligne, elle visera avant tout une place.

LE PALMARÈS

Année Lauréat Entraîneur

2016 Ribchester R Fahey

2015 Ésotérique A. Fabre

2014 Kingman J. Gosden

2013 Moonlight Cloud F. Head

2012 Excelebration A. O’Brien