Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Racinger au haras de Vains en 2018

Élevage / 08.08.2017

Racinger au haras de Vains en 2018

Racinger au haras de Vains en 2018

L’étalon Racinger (Spectrum), qui officiait au haras de Corlay cette année, fera la monte au haras de Vains (50) en 2018. Il sera proposé à 1.600 € HT.

Adrien Delaroque, du haras de Vains, nous a expliqué : « C’était un bon cheval de course, dur, et qui a couru de 2 à 6ans. Il est bien né et sa famille a prouvé qu’il était capable de donner des sauteurs. Son frère, Magneticjim (Galileo), a gagné sur les haies d’Auteuil et s’est classé troisième du Prix Jean Granel (L) pour sa troisième sortie sur les obstacles. Il est aussi le frère utérin de Récital (Critérium de Saint-Cloud, Gr1) et de Corre Caminos (Prix Ganay, Gr1). Nous sommes situés près du centre d’entraînement de Dragey, dans le sud de la Manche. Racinger correspond à ce que recherche la clientèle locale. C’est un étalon qui produit bien, en plat comme en obstacle. Il sera proposé à un très bon rapport qualité/prix, c’est-à-dire 1.600 € HT. »

Après un bon début de carrière, où il a gagné le Prix du Muguet (Gr2), Racinger a servi de leader de luxe au sein de l’effectif de Hamdan Al Maktoum. Il est ensuite redevenu performant, à l’âge de 6ans, ce qui atteste de sa dureté. En plat, Racinger a produit deux bons anglo-arabes, Therus (Prix du Ministère de l’Agriculture) et Celene (2e du Grand Prix des Pouliches). En France, sur les obstacles, son meilleur représentant est à ce jour Rappeur des Mottes, troisième du Prix Alain et Gilles de Goulaine (L), à Auteuil. Il est aussi le père de Celtior, lauréat de trois courses en obstacle. Outre-Manche, il est notamment représenté par Barman, quadruple lauréat sur les haies en 2016.