LE TOUR DES HARAS août 2017 - Sybille Gibson : « C’est un véritable challenge que je me suis lancé, mais le jeu en vaut vraiment la chandelle. »

Élevage / 14.08.2017

LE TOUR DES HARAS août 2017 - Sybille Gibson : « C’est un véritable challenge que je me suis lancé, mais le jeu en vaut vraiment la chandelle. »

LE TOUR DES HARAS août 2017

Sybille Gibson : « C’est un véritable challenge que je me suis lancé, mais le jeu en vaut vraiment la chandelle. »

Comme chaque année, les journalistes de JDG ont visité les haras qui présenteront des yearlings en août chez Arqana. L’occasion d’un questionnaire un peu décalé, placé sous le signe du dix, en hommage au dixième anniversaire de Jour de Galop. Dans cet épisode, Sybille Gibson, du haras de Montaigu, s’est prêtée au jeu.

Jour de Galop. – Qui est, selon vous, le plus grand champion des dix dernières années ?

Sybille Gibson. – Frankel (Galileo). Ce champion m’a impressionnée par sa carrière exceptionnelle et sa combativité. J’ai aussi adoré les deux championnes que furent Zarkava (Zamindar) et Trêve (Motivator). Nous avons pu suivre Trêve longtemps sur les pistes et tous les jours sur les réseaux sociaux. Je dis d’ailleurs bravo à Criquette d’avoir laissé entrer les médias dans l’intimité de sa championne et de sa cour.

Quel cheval issu de votre haras ou de votre consignment vous a le plus marquée au cours de ces dix dernières années ?

Wings of Eagles (Pour Moi). Sa victoire dans le Derby d’Epsom est encore plus merveilleuse, car inattendue ! Nous avons vécu la course en famille devant la télévision à la Reboursière. C’était un grand moment. J’ai eu une grande pensée pour mon grand-père à l’origine de tout ça ! Il aurait été si fier de sa fille ! Wings of Eagles est le petit-fils de Rotina, jument de base de l’élevage Forien/La Reboursière, une véritable consécration pour le haras.

À quoi rêviez-vous quand vous aviez dix ans ?

Je voulais avoir un bon job pour pouvoir collectionner un cheval et un chien de chaque race. Cauchemar ! Chaque vendredi, je comptais les heures pour quitter Paris et rentrer au haras. L’été, j’aimais passer le soir par les chemins de L’Oisellerie où se détendaient les yearlings. C’était un peu interdit, mais je restais au pas. J’interdis bien entendu à mes enfants, Camille et Thomas de le faire…

Que faisiez-vous il y a dix ans, en 2007 ?

Je consacrais du temps à mes merveilleux enfants. C'est aussi le moment où j'ai commencé à m'investir dans le haras en créant la V1 de harasdemontaigu.com. J’ai toujours aimé organiser les choses et développer le site avec l’agence Dollar m’a beaucoup amusée. Depuis, la V2 et la V3 ont vu le jour et je continue à le mettre à jour au quotidien avec Ciara.

Comment vous voyez-vous évoluer, vous-même et/ou votre structure, dans dix ans ?

C’est un véritable challenge que je me suis lancé, mais le jeu en vaut vraiment la chandelle. Montaigu est un outil et une propriété magnifiques, je serai la cinquième génération en ligne directe à prendre les rênes. J’ai une grosse pression, mais avec les clients fidèles et les nouveaux que j’ai pu apporter, le stock présent, l’équipe compétente en place, je suis assez confiante. Et la "patronne" ne sera jamais loin pour m’aiguiller dans la bonne direction si je cale sur un sujet…

Nous avons demandé à un de vos proches de vous attribuer une qualité, parmi les dix listées ici : à l’écoute, calme, courageux, droit, enthousiaste, humble, infatigable, intelligent, original, sage… À votre avis, laquelle a-t-il choisi?

Droite, mais je n’aime pas beaucoup parler de moi. Je peux néanmoins avouer courageuse et enthousiaste de me lancer dans l’aventure Montaigu.

Nous avons demandé à un de vos proches de vous attribuer un défaut, parmi les dix listés ici : autoritaire, bavard, distrait, entêté, impatient, moqueur, possessif, rancunier, secret, stressé… À votre avis, lequel a-t-il choisi ?

Joker !

Qui est votre modèle dans le monde des courses ?

Le prince Khalid Abdullah pour son élevage extraordinaire et sa personnalité si réservée.

Qui est votre modèle dans le monde tout court ?

Nelson Mandela, pour sa lutte en faveur de la défense des droits de l'homme. J’aurais pu m’installer dans son pays que j’aime tant, mais je n’ai pas résisté à l’appel de Montaigu à l’époque où la question s’est posée.

Que vous apprend une victoire ?

Qu'il faut y croire et que chaque victoire, grande ou petite, est belle. C’est un aboutissement, de nos décisions d'achat ou de croisement précédents, la raison pour laquelle on se lève le matin.

Que vous apprend une défaite ?

Qu'il faut y croire et continuer. Les défaites nous construisent aussi, nous font réfléchir et évoluer.

Le coup de cœur de Sybille Gibson. Sybille Gibson nous a présenté le lot 101, une fille de Kingman et d’Ysoldina. Elle n’est autre que la sœur de Wings of Eagles. Pour voir la vidéo cliquer ici.

https://www.facebook.com/jourdegalop/videos/731714967000489/

LES YEARLINGS DE LA VENTE D’AOÛT

Lot Sexe Père Mère

1 M Frankel Jakonda

5 M Toronado Jeu de Vivre

12 M Oasis Dream Katyusha

45 M Invincible Spirit Pilageya

101 F Kingman Ysoldina

125 M Sea the Stars Causa Proxima

138 M Galileo Danse Secretary

158 F Invincible Spirit Galileo Always

166 F Camelot Gyrella

173 F Dark Angel Hot Wired

184 M Le Havre Knyazhna

231 M Siyouni Peinted Song

263 M So You Think Spring Morning

333 M War Command Histoire de Jouer

LES YEARLINGS DE LA v.2

Lot Sexe Père Mère

363 M George Vancouver Maid of Dawkins

390 M Bated Breath Pyramid Street

458 F Elusive City Cat Nova

462 F Tin Horse Ciao my Love

471 M Rajsaman Don’t Worry Me