Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

PRIX DE CHAMBLY (L) - Et dire que Whetstone n’avait pas son terrain…

Courses / 23.09.2017

PRIX DE CHAMBLY (L) - Et dire que Whetstone n’avait pas son terrain…

AUTEUIL, SAMEDI

 

PRIX DE CHAMBLY (L)

Et dire que Whetstone n’avait pas son terrain…

Quelle impression laissée par Whetstone (Saint des Saints) dans le Prix de Chambly (L) ! La pouliche de Magalen Bryant a écrasé la concurrence en quelques foulées pour l’emporter de six longueurs sans recevoir un coup de cravache. Le tout alors qu’elle devrait être encore meilleure sur une piste plus souple… Ça promet pour le Prix Bournosienne (Gr3) ou le Prix Cambacérès (Gr1) !

 

Une véritable démonstration. Whetstone venait de faire un retour gagnant dans le Prix Pelat en allant devant, contrainte et forcée puisque personne ne voulait mener. Cette fois encore, la pensionnaire de Guillaume Macaire a dû prendre la direction des opérations. Son allure naturelle étant très élevée, son jockey, Bertrand Lestrade, a décidé d’en profiter. Whetstone a mené à son rythme, régulier, dans une très belle action. Dans la ligne droite, Elimay (Montmartre) a essayé de se rapprocher de Whetstone en pleine piste. Mais une fois la dernière haie sautée, la sœur des champions So French (Poliglote) et Device (Poliglote) est repartie de plus belle et d’elle-même. Son pilote a d’ailleurs eu du mal à l’arrêter, car elle était en route pour un nouveau tour. Sur ce que l’on a vu ce samedi, Whetstone aurait la pointure pour affronter les poulains dans le Prix Cambacérès (Gr1) et les battre. Mais le futur programme de la pouliche sera décidé en fonction de ce que fera la lauréate du Prix Wild Monarch (L), Éclipse de Cotte (Anzillero), dans le Prix Magne (L).

 

Dans son élément devant. Bertrand Lestrade connaît bien désormais Whetstone qu’il a montée à quatre reprises. Il nous a dit : « Nous n’avions pas pensé à une tactique en particulier. Elle est très facile et a juste besoin d’être dans son élément. Pour ce faire, elle doit aller devant, car elle va plus vite que ses adversaires. Elle est très efficace et a eu une bonne course. Elle fleurit et elle évolue avec le temps. Pour la suite de sa carrière, si des chevaux veulent aller devant à sa place, il n’y aura pas de problèmes. C’est probablement l’une des meilleures pouliches que j’aie montées» Représentant de Magalen Bryant, qui loue la carrière de course de Whetstone à Benoît Gabeur, David Powell nous a déclaré : « C’est très bien ce qu’a fait Whetstone. Elle n’avait toujours pas son terrain. Cela fait trois fois qu’elle doit aller devant, mais elle était bien. Elle est issue d’une très bonne poulinière ! »

 

Le Prix Bournosienne en vue pour Elimay. Contrairement à la lauréate, de laquelle elle recevait deux kilos, Elimay faisait sa réapparition. Elle a très bien couru, en prononçant un bel effort en dehors. Son coentraîneur, Yann Lerner, nous a dit : « Elle court très bien et n’est battue que par la meilleure 3ans de sa génération. Cette dernière est peut-être supérieure aux mâles. Nous allons suivre le programme et la diriger vers le Bournosienne (Gr3, 04/11). Entre-temps, elle passera peut-être par une Listed. C’est une belle satisfaction car nous n’avons que quatre chevaux d’obstacle. » Longuement attentiste dans la seconde moitié du peloton, Merlin Woods (Irish Wells) a pris sa place de Listed en se classant troisième devant Impala du Rheu (Saddex).

 

La sœur de So French et Device. Élevée par la famille Gabeur, Whetstone est une fille de Saint des Saints, étalon au haras d’Etreham, et de Westonne (Mansonnien). Cette dernière était aussi entraînée par Guillaume Macaire, pour lequel elle a remporté le Prix Fleuret (Gr3). Whetstone est son quatrième produit. Elle a déjà donné So French (Poliglote), gagnant du Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1), du Prix Maurice Gillois (Gr1), du Prix Murat (Gr2) et d’un Prix Finot (L) et Device (Poliglote), gagnant de treize de ses dix-sept sorties, dont neuf Groupes. Device avait débuté dans le Prix Wild Monarch (L) concluant deuxième. So French comme Device durent, mais ont montré de la précocité. Ce devrait être le cas de Whetstone. Westonne a donné également un 4ans (West Kap) par Kapgarde, une 2ans par Kapgarde (Makewish) et un yearling par Kapgarde (Want of a Nail). La deuxième mère, Fassonwest (Dom Pasquini), était aussi entraînée par Guillaume Macaire et a remporté deux courses en trois sorties, en obstacle. Elle a bien produit, donnant Nagging (Nikos), gagnant du Prix Roger de Minvielle (L), tout comme son propre frère Westos (Nikos), ainsi que Off by Heart (Kapgarde), gagnant des Prix La Périchole et Edmond Barrachin (Grs3).

 

Green Dancer
Cadoudal
Come to Sea
Saint des Saints
Pharly
Chamisène
Tuneria
WHETSTONE (F3)
Tip Moss
Mansonnien
Association
Westonne
Dom Pasquini
Fassonwest
Feuille d’Automne