Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Les chevaux de la décennie : les résultats du grand vote

Courses / 05.09.2017

Les chevaux de la décennie : les résultats du grand vote

Nous poursuivons les résultats du grand vote sur les chevaux de la décennie, pour célébrer les dix ans de JDG. Aujourd’hui, voici vos choix pour la troisième place du classement.

PLAT

3e (40,57 % des votes)

Madame Trêve

Deux Qatar Prix de l’Arc de Triomphe, deux Qatar Prix Vermeille, un Prix de Diane Longines (Grs1) en un temps record… Trêve (Motivator) monte sur le podium des chevaux de la décennie et obtient la médaille de bronze. Que dire de Trêve ? Elle nous a fait passer par toutes les émotions : à 3ans, elle était une classe au-dessus de tous les autres, intouchable. Il faut revoir son premier Arc de Triomphe, où elle dépose des champions comme Orfèvre (Stay Gold) ou Intello XX (Galileo) : frissons garantis. À 4ans, elle nous a fait peur. Après une lutte épique face à Cirrus des Aigles, Trêve échoue à Royal Ascot, victime de problèmes de santé. Son entourage trouve la clé : quatrième du Qatar Prix Vermeille, elle survole ensuite le Prix de l’Arc de Triomphe. Restée à l’entraînement à 5ans, elle nous fait rêver de ce record : un troisième Prix de l’Arc de Triomphe. Après une saison parfaite et une démonstration dans le Vermeille, elle conclura quatrième de l’Arc de Golden Horn (Cape Cross), n’étant pas aussi percutante dans son accélération.

Trêve est aussi Trêve grâce à son entourage. Al Shaqab Racing et Christiane Head-Maarek ont fait d’elle une star. L’entraîneur l’a rendue accessible, proche de son public, accueillant les passionnés au sein de son écurie le matin pour qu’ils puissent la côtoyer, la suivre le matin à l’entraînement. Trêve, présente sur les réseaux sociaux, a su toucher le cœur et l’imaginaire des gens. Madame Trêve.

OBSTACLE

3e (24,71 % des votes)

Princesse d’Anjou, la dame de fer

Princesse d’Anjou (Nononito) est troisième de votre classement avec 24,71 %. Elle a progressé avec l’âge pour devenir une vraie championne… alors qu’elle avait couru à réclamer à Cagnes-sur-Mer avant d’atteindre les sommets ! Cette dame de fer a été douée en haies et surdouée sur le steeple, discipline dans laquelle elle a remporté deux Grands Steeple-Chase de Paris (Gr1) en 2006 et 2008 et le Prix La Haye Jousselin (Gr1) 2006. Très dure, elle fournissait souvent des lignes droites superbes pour venir l’emporter. Comme lors de son succès dans le Grand Steeple 2006, dans lequel elle a laissé les cracks Kotkijet et Cyrlight se "tirer la bourre" devant pendant toute la piste extérieure pour finalement cueillir la victoire sur le plat. Elle a aussi su se remettre d’une fracture du crâne survenue à la rivière des tribunes pour revenir au plus haut niveau, ce qui prouve sa force de caractère. C’était aussi cela qui a fait sa popularité auprès des turfistes : elle a toujours su se relever pour revenir encore plus forte. Désormais poulinière, elle compte deux gagnants sur les obstacles parisiens, Maranjou (Martaline) et Félicie XX (Saint des Saints). Et la belle histoire n’est pas finie !