Le mot de la fin : Curiosité

Autres informations / 02.09.2017

Le mot de la fin : Curiosité

Le mot de la fin : Curiosité

Samedi, nous sommes allés à la rencontre de Pierre Pilarski, à Vincennes. Le propriétaire de Bold Eagle (Ready Cash) a en effet fait son entrée dans le monde du galop en achetant un yearling à Arqana, pour 100.000 €. Le poulain, par Charm Spirit XX et Supergirl (Woodman), sera entraîné par Didier Guillemin, qui a signé le bon. Chose amusante : c’est un élève de Jean-Pierre Dubois, qui gardera finalement un bout sur le poulain, en association avec Pierre Pilarski.

L’arrivée de Pierre Pilarski chez les galopeurs est une petite surprise et nous avons donc voulu savoir ce qui lui trottait derrière la tête. Décision préméditée ou coup de folie ? Il nous a dit : « Ce n’est pas un coup de folie, j’y pensais. J’ai beaucoup de mal à comprendre comment le galop fonctionne. Pour moi, c’est aussi différent du trot que le patinage artistique l’est du hockey sur glace ! Et je me suis dit que la seule façon d’essayer de ne plus être nul sur le sujet, c’était d’entrer dans cet univers avec un cheval. » L’adage veut que la curiosité soit un vilain défaut, mais elle est aussi ce qui pousse à évoluer et à aller plus loin, à se perfectionner. Dans une prochaine édition, vous pourrez retrouver l’interview de Pierre Pilarski, désormais jeune propriétaire au galop qui ne demande qu’à apprendre…