Le mot de la fin - Opportunité

Autres informations / 12.09.2017

Le mot de la fin - Opportunité

Qu’on le veuille ou non, le football est le sport numéro 1. Les courses ne jouissent pas de la même popularité, mais les connexions entre les deux mondes sont nombreuses. En Angleterre, Michael Owen a développé une écurie de haut niveau, à l’image de Sir Alex Ferguson, copropriétaire à l’époque de Rock of Gibraltar. En Amérique du Sud, Arturo Vidal, joueur vedette du Bayern Munich, a sa casaque, tout comme son entraîneur en Allemagne, un certain Carlo Ancelotti. En France, quelques personnalités du monde du football ont déjà eu des chevaux de course. Mais avec l’arrivée d’Antoine Griezmann comme propriétaire de galopeurs de course, c’est un nouveau cap qui est franchi. Ce dernier jouit d’une énorme popularité et il est le leader de l’équipe de France, comme Zidane et Platini à leur époque. Sa présence sur les hippodromes pourrait attirer de nouveaux passionnés qui, jusqu’à présent, n’avaient pas encore poussé la porte d’un champ de course. Si les grandes marques misent sur Griezmann pour faire vendre leurs produits, les courses peuvent espérer qu’en pariant sur elles, ce dernier nous amènera un nouveau public. Ce n’est pas son but premier, mais sans le vouloir, il pourrait changer le regard porté par une partie de la société sur les courses hippiques.