Le mot de la fin - Temps

Autres informations / 11.09.2017

Le mot de la fin - Temps

Plus de 35 minutes… C’est le temps qu’il aura fallu, dimanche, pour connaître le résultat de l’enquête du Qatar Prix Vermeille (Gr1). De nombreuses personnes se seront exclamées "Trop long !". Oui… et non. Il est normal que les commissaires prennent le temps de juger si un incident a eu des conséquences sur l’arrivée d’une course. Tant mieux même ! Il est important de rendre le meilleur jugement possible.

La longueur de l’enquête pose cependant problème pour le public et les parieurs. Pour les personnes présentes à Chantilly ce dimanche, le temps d’attente entre les courses était bien trop important. Pourquoi, dans ce cas, ne pas mettre en place un système de caméra dans le bureau des commissaires ? Il serait possible de diffuser sur les écrans de l’hippodrome l’audition des jockeys, tout en gardant la délibération des commissaires privée et secrète. Cela se fait à certaines occasions en Angleterre, lors des grandes journées, et ce moment est apprécié du public. Cela serait un vrai plus pour les personnes ayant décidé de se déplacer sur l’hippodrome. L’enquête est aussi bien trop longue du point de vue du parieur, qui doit attendre l’arrivée officielle pour toucher ses gains et rejouer. On le sait : le recyclage est essentiel. Il serait donc plus judicieux de payer les parieurs à l’arrivée provisoire, et non pas définitive.