Le mot de la fin - Tenue

Autres informations / 24.09.2017

Le mot de la fin - Tenue

En étudiant les cotes proposées par les bookmakers pour l’édition 2017 du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1, 2.400m), un élément saute aux yeux. Six des huit premiers au betting sont issus de Galileo (Sadler’s Wells) ou de l’un de ses fils. Sans minorer la qualité de ce très grand étalon, on peut aussi penser que cette domination sur 2.400m est aussi liée à l’orientation actuelle du parc étalon européen. Au classement des 50 meilleurs sires d’Europe, il est l’un des rares à avoir gagné un Gr1 sur 2.400m. Depuis 2016, 29 chevaux différents sont montés sur le podium de l’Arc. Plus de la moitié (17 sur 30) étaient issus d’un étalon qui avait lui-même réalisé sa meilleure performance sur 2.400m. C’est le cas d’Enable (Nathaniel). Pour la très grande majorité de ces chevaux (24 sur 29), on trouve un sujet ayant décroché au moins une mention black type sur 2.400m dans la première génération de leur pedigree (performance du père, de la mère ou des produits de cette dernière). Il faut remonter à la deuxième génération pour 4 des 29 chevaux de la liste. Depuis 2006, un seul cheval est monté sur le podium de l’Arc sans répondre à ce critère.