Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Le F.R.B.C. et Osarus en République Tchèque

Institution / Ventes - International / 04.09.2017

Le F.R.B.C. et Osarus en République Tchèque

C’est aux côtés du F.R.B.C. qu’Osarus a choisi de prospecter le marché d’Europe de l’Est. Suite au recrutement de Tomas Janda comme représentant officiel d’Osarus dans cette région, un réceptif a été organisé le samedi 2 septembre à Prague, à l’occasion de l’European Jockey’s Cup. C’est une journée incontournable du calendrier tchèque qui a attiré environ 5.000 personnes sur l’hippodrome de Velka Chuchle. Seize jockeys de dix nationalités différentes se sont affrontés tout au long de l’après-midi. La France était représentée cette année par Thierry Thulliez, Vincent Cheminaud, Sébastien Maillot, Stéphane Breux et Thomas Huet. C’est ce dernier qui a remporté le challenge et permis d’hisser les couleurs tricolores au plus haut niveau. Cette date clé du calendrier a permis de distribuer largement le catalogue Osarus aux principaux propriétaires, éleveurs et entraîneurs de la région.

Fortes activités du F.R.B.C. à l’occasion des concours AQPS. Lors des concours AQPS de Decize et du Lion-d’Angers, le F.R.B.C. a accueilli des socio-professionnels anglo-irlandais ainsi que Margaret Lucas, membre du Comité de l’Ajra (Australian Jumping Racing Association). Comme à leur habitude, les anglo-irlandais se sont montrés actifs lors des deux concours en achetant le jour même, mais aussi amont et en aval. Leur choix se portent principalement sur les foals, mais également sur les yearlings et les 2ans. C’est également pour eux l’occasion de rencontrer ou de revoir les socioprofessionnels français et d’étendre leurs réseaux. En parallèle de ces délégations et grâce au F.R.B.C., l’accueil de Margaret Lucas, représentante de l’obstacle australien, a permis de lui faire découvrir la race AQPS, d’assister au point to point organisé par Emmanuel et France Clayeux. Ce fut aussi l’occasion de visiter les installations du centre d’entraînement de Maisons-Laffitte, tout comme une belle opportunité de montrer les atouts dont la France dispose et de sceller des liens entre nos deux pays en vue d’une collaboration future.