GRAND CROSS DE CRAON - PRIX LOUIS DE GUÉBRIANT - 7e ÉTAPE DE LA  CRYSTAL CUP (L) - Parc Monceau fait parler sa tenue et s’offre sa plus grande victoire

Courses / 03.09.2017

GRAND CROSS DE CRAON - PRIX LOUIS DE GUÉBRIANT - 7e ÉTAPE DE LA  CRYSTAL CUP (L) - Parc Monceau fait parler sa tenue et s’offre sa plus grande victoire

CRAON, DIMANCHE

 

 

Dimanche matin, Xavier Papot, Patrice Quinton et Thomas Beaurain, respectivement propriétaire, entraîneur et jockey de Parc Monceau (Trempolino), ont établi une tactique bien précise pour le Grand Cross de Craon (L). Il s’agissait de faire parler le fond du fils de Trempolino. Et cela a fonctionné à merveille. D’autant que le terrain qui s’est assoupli au fil de l’après-midi, à cause des averses récurrentes, l’a favorisé. Au bout des 6.000m et de trente et un obstacles, il s’est imposé de cinq longueurs. Vire à Gauche (Denham Red) a très bien fini pour conclure deuxième devant le favori, Virtus d’Estruval (Panoramic), lequel était déjà dominé pour la victoire au dernier passage dans les champs. Ce Grand Cross 2017 nous a offert un très beau moment de sport et aucun incident n’a été à déplorer. Le public est venu en nombre malgré la météo exécrable et la bonne ambiance était palpable.

 

Parc Monceau en toute aisance. Parc Monceau a d’abord patienté en troisième position, laissant passer l’orage alors que Diva de Teille (Great Journey) emmenait le peloton à un bon rythme. Son jockey, Thomas Beaurain, a monté une très belle course, attendant le dernier passage dans les champs pour prendre la tête. À ce moment du parcours, Virtus d’Estruval a raccourci son action. À l’inverse, Parc Monceau avait beaucoup de ressources. Il a durci la course et est entré librement dans la ligne droite. Sur le plat, il n’a jamais été inquiété pour l’emporter plaisamment. Il s’agit de sa première victoire de Grand Cross à seulement 6ans. Il n’en était qu’à sa sixième sortie dans cette discipline et doit être en mesure de progresser encore. Son entraîneur, Patrice Quinton, qui a gagné son premier Grand Cross de Craon, nous a déclaré : « Cette première victoire dans le Grand Cross fait toujours plaisir. Craon ne s’était pas toujours bien passé pour nous. Parc Monceau est un cheval qui n’a pas trop de vitesse, mais il a de la tenue et le terrain a été un avantage. Il fallait que nous attaquions les premiers. Il va maintenant aller au pré. Nous avions décidé de lui donner du repos quoi qu’il arrive. Il devrait revenir pour Pau ensuite. » Pour rappel, Parc Monceau avait brillé dans sa jeunesse, remportant le Prix Camille Duboscq (L).

La semaine de folie de Patrice Quinton. Cinq jours avant ce succès de Parc Monceau dans le Grand Cross de Craon, le tandem constitué de Patrice Quinton et de Thomas Beaurain s’était déjà imposé dans le Grand Steeple-Chase de Waregem, également étape de la Crystal Cup, avec Taupin Rochelais (Al Namix). Une fois encore, Patrice Quinton devrait donc remporter le challenge européen sur le cross.

Thomas Beaurain monte une course aux petits oignons. Thomas Beaurain a respecté les ordres à la perfection et le résultat est là. Il nous a dit : « Nous avons eu du gaz durant tout le parcours. Nous avions décidé de démarrer de loin car c’est un cheval qui a beaucoup de fond. Nous avons accéléré dans les champs et cela a fait la différence. Bravo à l’écurie et à son propriétaire et son entraîneur qui ont fait un bon choix tactique. De mon côté, je n’ai fait qu’exécuter les ordres. La pluie nous a été bénéfique.

Un deuxième Grand Cross pour la famille Papot. Par le passé, la casaque de la famille Papot avait brillé dans ce Grand Cross. C’était en 2006 avec Kami des Obeaux (Saint Preuil), entraîné par Guillaume Macaire. Xavier Papot a raconté : « C’est la deuxième fois que nous gagnons cette course. Nous sommes ici chez nous car nous habitons Rennes. C’est génial. Je suis aussi vraiment content pour l’entraîneur et le jockey. Ce matin, nous avons eu une discussion et nous avions décidé d’une tactique. Elle a fonctionné. »

La meilleure performance de Vire à Gauche. Longtemps parmi les derniers, Vire à Gauche s’est fait oublier toute la course et n’a surgi que dans les champs. À la sortie du tournant final, il a fait illusion, mais Parc Monceau était au dessus ce dimanche. En selle sur Vire à Gauche, pensionnaire de son père, Christophe Dubourg, le futur professionnel Pierre Dubourg a monté une course à montrer dans les écoles. Avec cette performance à Craon, l’un des cross les plus difficiles de France, Vire à Gauche a gagné sa place dans les étapes de la Crystal Cup.

Pardubice toujours dans le viseur de Virtus d’Estruval. Virtus d’Estruval a évolué dans un premier temps en cinquième position, avant de se porter en troisième position pour aller sur le rail-ditch. Mais avec la pluie qui a alourdi le terrain et un dernier passage dans les champs où Parc Monceau lui a fait mal en accélérant, il a dû rendre les armes dans la ligne droite, finissant troisième. Son entraîneur, Guillaume Macaire, nous a dit : « Le terrain ne lui a pas convenu. Il est plus à son aise en bon terrain. Le cross de Craon n’était peut-être pas à son goût. L’objectif demeure Pardubice. Mais il faudra qu’il tienne la distance car la course se déroule sur 6.900m, et il ne faudra pas qu’il pleuve. »

 

Le point sur l’étape craonnaise de la Crystal Cup avec le président Alain Peltier

Président de la Société des courses du Lion-d’Angers, mais aussi de la Crystal Cup, Alain Peltier nous a dit suite à l’étape de ce dimanche à Craon : « C’est dommage que Kapville, qui était l’un des chevaux en vue, soit tombé prématurément car il venait de gagner facilement au Lion-d’Angers. C’était un concurrent sérieux pour aujourd’hui. Mais nous avons un très bon vainqueur avec Parc Monceau. Nous avons vu que le parcours était difficile, même pour un crack comme celui de Bernard Le Gentil que nous aimerions voir sur le circuit de la Crystal Cup car c’est sûrement un très bon cheval. Après cette course, il faut souligner que Patrice Quinton sera difficile à déloger de la première place dans la Crystal Cup. Il n’en demeure pas moins qu’il doit avoir deux prestations à l’étranger donc il va jouer le jeu comme il l’a toujours fait. »

Un petit-fils de Fleur du Manoir. Élevé par la famille Beraud, Parc Monceau est le fils de Trempolino et de Where Is Fleur (Exit to Nowhere), lauréate de trois courses plates. C’est un petit-fils de Fleur du Manoir (Gairloch), lauréate de sept courses, dont le Prix de Flore (Gr3). Fleur du Manoir a donné trois vainqueurs : Fleur de Nikos (Nikos), Fleur de Mirande (Saumarez) et Where Is Fleur. Parc Monceau est le deuxième vainqueur de Where Is Fleur après Tulipier en Fleur (Turgeon).

   Atan
  Sharpen Up 
   Rocchetta
 Trempolino  
   Viceregal
  Trephine 
   Quiriquina
PARC MONCEAU (H6)   
   Irish River
  Exit to Nowhere 
   Coup de Folie
 Where is Fleur  
   Gairloch
  Fleur du Manoir 
   Pageantry