PRIX DE L’OPÉRA LONGINES (GR1) - Une belle opposition face à Senga

Courses / 29.09.2017

PRIX DE L’OPÉRA LONGINES (GR1) - Une belle opposition face à Senga

CHANTILLY, DIMANCHE

 

 

Elles sont quatorze au départ du Prix de l’Opéra Longines (Gr1), toutes gagnantes black types. Les françaises, au nombre de cinq, sont en infériorité numérique. La coalition tricolore sera emmenée par Senga  (Blame), gagnante du Prix de Diane Longines (Gr1) et troisième pour sa rentrée du Shadwell Prix de la Nonette (Gr2). La représentante de la famille Niarchos est une bonne pouliche et aura pour elle d’adorer le tracé de Chantilly. Sa rentrée lui a fait du bien et on peut en attendre des progrès. La seule interrogation la concernant est le terrain : si la pluie annoncée tombe, cela risque de poser problème.

Left Hand après le Vermeille. Left Hand (Dubawi) reste sur une troisième place dans le Qatar Prix Vermeille (Gr1), où elle s’est bien comportée. La représentante de l’écurie Wertheimer & Frère aurait pu être dirigée vers le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe mais elle aurait été barrée dans ce Gr1. Elle trouvera une tâche plus à sa portée dans ce Prix de l’Opéra. Côté françaises, il faudra aussi suivre Lady Frankel  (Frankel). Pouliche pas forcément évidente, elle vient de mal courir dans le Qatar Prix du Moulin de Longchamp (Gr1) : le terrain pénible n’a pas été à sa convenance. Si la piste n’est pas trop souple et qu’elle arrive à placer sa pointe de vitesse, il faudra compter sur elle. Silver Step (Silver Frost) sera plus à son aise sur cette distance mais devra progresser de quelques kilos sur sa rentrée dans une Listed pour espérer jouer un premier rôle. Onthemoonagain (Cape Cross) est barrée par quelques pouliches.

Wuheida revient sur le lieu de son premier exploit. Gagnante du Total Prix Marcel Boussac (Gr1) l’an dernier, Wuheida (Dubawi) revient à Chantilly à l’occasion de ce Prix de l’Opéra Longines. La représentante de Godolphin a eu son printemps contrarié par une blessure. Deuxième des Falmouth Stakes (Gr1), elle cherche sa victoire cette année. Cela peut arriver dans ce Gr1, même s’il ne faudra pas qu’il y ait trop de pluie.

O’Brien et Weld pour l’Irlande. Trois irlandaises sont au départ. Winter (Galileo) aurait certainement été l’épouvantail de ce Prix de l’Opéra, mais son entourage a préféré relever le défi dans le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1). Coolmore comptera donc sur Hydrangea (Galileo) et Rhododendron (Galileo). Hydrangea vient de battre Winter dans les Coolmore Matron Stakes (Gr1). Sa rivale n’était pas à 100 %, mais cela n’enlève rien à la victoire d’Hydrangea, une pouliche dure comme fer. Ses meilleures performances ont été acquises en bon terrain. Rhododendron revient à Chantilly, elle qui avait été arrêtée dans le Diane après un important saignement. Elle n’a pas démérité dans les Matron Stakes pour sa rentrée. Si elle retrouve son meilleur niveau, elle a son mot à dire ce dimanche. Sinon, sa course sera à suivre certainement en vue du Breeders’ Cup Filly and Mare Turf (Gr1).

L’Irlande a une autre belle chance avec Shamreen (Dubawi), une représentante de Son Altesse l’Aga Khan entraînée par Dermot Weld. Elle reste sur deux succès de Groupe, acquis très facilement. En cas de piste bien assouplie, il faudra vraiment se méfier d’elle.

Queen’s Trust, en espérant une piste pas trop souple. Sir Michael Stoute aligne Queen’s Trust (Dansili), laquelle a battu l’an dernier la championne Lady Eli dans le Breeders’ Cup Filly and Mare Turf (Gr1). Queen’s Trust est une très bonne jument mais il ne faudra pas que le terrain soit trop souple. Habituée de la France, The Black Princess (Iffraaj) aura au contraire besoin de la pluie pour espérer battre de telles adversaires. Elle reste sur une huitième place dans le Vermeille mais cela ne compte pas, car elle fait partie des pouliches victimes de la vague arrivée dans le tournant. Cela s’annonce compliqué pour Melesina (Dark Angel), qui reste sur une mauvaise rentrée dans le Prix de Liancourt (L).

Peter Schiergen fois deux. Peter Schiergen aligne deux pensionnaires : Lacazar (Adlerflug) et Ashiana (Mastercraftsman). La préférence va à Lacazar, qui n’est pas n’importe qui puisqu’elle a remporté les Oaks d’Allemagne (Gr1). Elle reste sur quatre succès. Le lot est relevé mais elle a des références sur les pistes assouplies. Il faudra compter sur elle.

LE PALMARÈS

Année         Lauréate                            Entraîneur

2016           Speedy Boarding               J. Fanshawe

2015           Covert Love                      H. Palmer

2014           We Are                              F. Head

2013           Dalkala                              A. de Royer Dupré

2012           Ridasiyna                           M. Delzangles

2011           Nahrain                              R. Varian

2010           Lily of the Valley              J.-C. Rouget