PRIX DE L’ORLÉANAIS - Perfect Impulse et So French nous promettent du grand sport pour l’automne

Courses / 01.09.2017

PRIX DE L’ORLÉANAIS - Perfect Impulse et So French nous promettent du grand sport pour l’automne

PRIX DE L’ORLÉANAIS

Perfect Impulse et So French nous promettent du grand sport pour l’automne

 Le Prix de l’Orléanais nous a offert un spectacle conforme aux attentes que nous avions placées en lui. La 5ans Perfect Impulse (Poliglote) s’est imposée brillamment sans avoir une course dure. Elle a devancé Mallorca (Falco) et So French (Poliglote), lui aussi auteur d’une bonne rentrée. Le duo du Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1) est dans le bon timing pour nous offrir du grand sport dans le Prix Heros XII (Gr3) puis évidemment dans le Prix La Haye Jousselin (Gr1). En revanche, nous restons sur notre faim avec Bon Augure (My Risk). Après avoir fait des difficultés pour sortir du rond, il a galopé à l’arrière-garde et n’a pu finir que sixième. Ce classement ne reflète pas sa grande qualité.

Une course idéale pour Perfect Impulse. Associée à Olivier d’Andigné, Perfect Impulse a donc bénéficié de la décharge de celui-ci et elle n’a porté que 66 kg. Pour une jument qui a montré de la qualité en haies, finissant notamment deuxième du Prix Durtain (L), elle trouvait une belle opportunité de s’imposer d’emblée. Très belle d’état au rond de présentation, elle a galopé en tête, avant d’être relayée dans le tournant final par So French. À ce moment, Olivier d’Andigné a laissé souffler Perfect Impulse. Elle a pu ainsi revenir sur le plat pour l’emporter avec de la marge, sans un coup de cravache, face à la coriace Mallorca. Père de Richard Corveller, copropriétaire de Perfect Impulse, Ange Corveller nous a dit : « Au rond de présentation, elle était la plus belle. Son jockey avait les ordres de ne pas la taper et il a monté une très belle course. Elle a fait une belle ligne droite. Pour ces chevaux, le programme est tout tracé… »

So French a de la marge. Crédité du top weight de 70 kg, dû notamment aux gains qu’il a pris en haies, So French a très bien tenu sa partie. Toujours en deuxième position, il a pris le relais de l’animatrice Perfect Impulse et il a fait illusion pour finalement conclure troisième. Sa performance est bonne et son entraîneur Guillaume Macaire nous a déclaré : « Nous sommes dans le bon tempo en vue du Prix La Haye Jousselin. Il rendait du poids et ce n’est pas la même chose de faire 3.600m en bon terrain que 4.400 ou 5.500m en terrain souple. Il est à son poids et l’objectif demeure le Prix La Haye Jousselin. Dans le Prix Heros XII, il va devoir porter 72 kg, mais il n’y aura plus une différence aussi nette en matière de poids avec Perfect Impulse. Il a fait une belle ligne droite. » Rasique (Enrique) a donné du rythme à la course en face et il a été courageux pour finir quatrième devant Les Beaufs (Apsis).

Une mère double gagnante de Listed à Auteuil. Élevée par Olivier Tricot, Perfect Impulse est une fille de Poliglote et d’Aubane (Cadoudal), gagnante des Prix Sagan et de Chambly (Ls), sous l’entraînement de Guillaume Macaire. Aubane est la mère de Sacral Nirvana (Mansonnien), deuxième du Prix Finot (L) et mère d’On the Go (Kamsin), vainqueur du Prix Grandak, exporté en Irlande, de Scorpio Imperator (Scorpion), lui aussi gagnant du Prix Grandak et deuxième du Prix Stanley (L), d’A la Luna (Califet), Balkan Hero (Turgeon) et Miss Aubane (Kahyasi), quinze succès à eux trois.

Northern Dancer

Sadler’s Wells

Fairy Bridge

Poliglote

Val de l’Orne

Alexandrie

Apachee

PERFECT IMPULSE (F5)

Green Dancer

Cadoudal

Come to Sea

Aubane

Esprit du Nord

Miss Dundee

Girolata