Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

PRIX FINOT (L) - Éclipse de Cotte offre un premier "Finot-Pouliches" à Philippe Peltier

Courses / 07.09.2017

PRIX FINOT (L) - Éclipse de Cotte offre un premier "Finot-Pouliches" à Philippe Peltier

AUTEUIL, JEUDI

 

Très belle pouliche bai brun, Éclipse de Cotte (Anzillero) a montré quelque chose pour aller chercher l’animatrice, Marlonne (Martaline), sur le plat et remporter le Prix Finot (L). Cette solide demoiselle a offert un premier succès dans le "Finot-Pouliches" à son entraîneur, Philippe Peltier, et un premier Finot tout court à son coéleveur Georges Richardot.

 

Une pouliche teigneuse. Éclipse de Cotte a attendu dans la seconde moitié du peloton avant de gagner du terrain au début de la ligne d’en face. Elle a ensuite suivi les premières et s’est lancée à la poursuite de Marlonne entre les deux dernières haies. Sur le plat, elle a rejoint cette dernière et lui a pris le meilleur sans recevoir un coup de cravache.Éclipse de Cotte s’est imposée très sûrement.

Philippe Peltier nous a déclaré : « C’est une bonne pouliche, dure et teigneuse, qui a du bon gaz. Sur la première haie, une rivale lui a mis un coup de tampon et après, elle a sauté gros les deux haies de la ligne des tribunes. Elle manque encore de maturité. Cette course venait parfaitement dans son programme. Je l’avais débutée à Seiches en début d’année, pour lui faire un gazon, et elle avait fini sixième, tout près des premières. Je l’avais gardée pour l’automne ensuite. Elle venait d'effectuer une bonne rentrée au Lion-d’Angers. Ensuite, elle avait travaillé à Clairefontaine après les courses. Nous allons prendre le programme comme il vient. Je l’avais achetée toute jeune alors qu’elle n’avait que quelques jours. Elle me plaisait car elle avait une bonne tête, de bons tissus et se déplaçait bien. »

Un succès de prestige pour Georges Richardot. L’éleveur des Cotte, Georges Richardot, a remporté son premier Prix Finot. Un grand moment pour l’homme de Saône-et-Loire qui nous a déclaré : « C’est ma première victoire dans le Prix Finot. C’est un grand moment car je n’ai que quatre juments. J’avais acheté Traviata Valtat (Jimble) à un ami, Jean-Michel Duperret, et j’ai élevé Éclipse de Cotte avec un autre ami, Jean-Luc Buiron, qui vient des chevaux de sport. J’avais acquis Traviata Valtat car elle avait gagné en steeple à Pau et en haies à Strasbourg. J’avais choisi Anzillero comme étalon car c’était au moment où ses produits gagnaient tout à Pau. Traviata Valtat a donné ensuite un mâle de 2ans par Tiger Groom, Groom de Cotte, que Seamus Murphy a acheté et qui est parti en Irlande, et une femelle, une foal, Harmonie de Cotte (Tiger Groom). Actuellement, elle est pleine de Kitkou. »

Marlonne tombe sur une bonne pouliche. Marlonne avait couru six fois en plat avant ses débuts en haies dans ce Prix Finot. Elle est vite partie devant, comptant une dizaine de longueurs d’avance devant les tribunes. En face, son avance a fondu et l’on a pu croire qu’elle serait battue. Mais elle a conservé le meilleur. Entre les deux dernières haies, elle est même repartie et elle a fait illusion, tombant finalement sur Éclipse de Cotte sur le plat. Son entraîneur, Marcel Rolland, nous a dit : « J’y ai cru entre les deux dernières haies. Nous sommes battus par une bonne pouliche, qui est estimée. Nous sommes satisfaits de sa course. Elle est très jument de plat. Nous avions pris la décision de la laisser aller devant pour qu’elle puisse regarder en sautant. Sinon, nous l’aurions fait attendre, mais elle aurait beaucoup tiré et dans ce cas-là, elle n’aurait pas bien sauté. Sa deuxième place nous permettra de recourir un maiden. De plus, elle sera bien meilleure en terrain lourd. »

La souche de Hyères III. Coélevée par Georges Richardot et Jean-Luc Buiron, Éclipse de Cotte est une fille d’Anzillero et de Traviata Valtat (Jimble), gagnante sur le steeple de Pau et les haies de Strasbourg. Éclipse de Cotte est la première lauréate de sa mère. Elle est la nièce d’Edgbriar (Brier Creek), deuxième d’un bumper Listed et gagnant sur les fences de Cheltenham. C’est la famille de Dom Halma de Valta (Dom Alco), troisième du Prix Robert de Clermont-Tonnerre (Gr3), vainqueur en steeple comme en haies, sous la responsabilité de Marc Boudot, et surtout celle de la reine Hyères III (Tosco), lauréate de trois Grands Steeple-Chase de Paris (Gr1).

   Alleged
  Law Society 
   Bold Bikini
 Anzillero  
   Plugged Nickle
  Anzille 
   Allegretta
ÉCLIPSE DE COTTE (F3)   
   Doubled Bed
  Jimble 
   Jimka
 Traviata Valtat  
   Vidéo Rock
  Harmonie de Valtat 
   Hérouville