Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

PRIX HENRI GLEIZES - Saint Léo préserve son invincibilité en steeple

Courses / 14.09.2017

PRIX HENRI GLEIZES - Saint Léo préserve son invincibilité en steeple

AUTEUIL, JEUDI

 

Doté d’un vrai physique de steeple-chaser et du braquet qui va de pair, Saint Léo (Maresca Sorrento) est en cours d'épanouissement sur les gros obstacles. Il est resté invaincu en deux sorties dans cette spécialité à l’issue du Prix Henri Gleizes, alors qu’il découvrait le steeple d’Auteuil.

Attentiste en troisième position, Saint Léo a pris la tête après le deuxième passage du bull-finch, poursuivi par On the Go XX (Kamsin). Ces deux poulains ont été rejoints par Djaka (Network) qui a beaucoup tiré durant tout le parcours avant de tomber lourdement à la réception de la double barrière. Saint Léo et On the Go, quant à eux, sont repartis sur le plat. Le poulain de Raymond-Anderson Green s’est très vite montré le meilleur, maintenant On the Go, qui courait rapproché, à distance. Saint Léo et On the Go pourraient à présent participer à des épreuves bien plus relevées.

Leur entraîneur, Guillaume Macaire, a déclaré : « Saint Léo avait effectué sa rentrée à Dieppe, un hippodrome qui constitue un bon tremplin. Saint Léo est très professionnel, sérieux et il a eu une belle course. Le programme m’a obligé à courir On the Go car les autres épreuves sont, sans exception, des handicaps et je ne pouvais pas les courir. Pour le moment, le Prix Maurice Gillois (Gr1) n’est pas programmé. Nous aviserons car il y a tous les autres 4ans de l’écurie. J'ignore la façon dont nous allons procéder, mais il y a aussi les chemins de traverse. Toutefois, il faudra prendre les bonnes décisions car il n'y a pas cinquante routes. So French a bien gagné le Gillois alors qu’il avait été battu dans cette course et dans le Julien Decrion. Des tas de courses ont été transformées en handicap, soi-disant pour faire des partants, mais cela reste à prouver. Certes, il faut des partants pour avoir des enjeux. Mais les parieurs ne jouent pas sur des chevaux sans chances. Si dans une épreuve, il y a huit chevaux sans chances, il vaut peut-être mieux une course avec dix partants et des chevaux intéressants auxquels les parieurs peuvent s’identifier et soutenir. »

Le frère de deux chevaux de Groupe. Élevé par Pierre de Maleissye Melun, Saint Léo est un fils de Maresca Sorrento et de Sainte Léa (Sirk), lauréate de deux courses, en steeple, à Saint-Brieuc et Durtal. C’est le frère de Biviers (Valanjou), lauréat de neuf de ses vingt-deux sorties dont le Prix Jean de La Rochefoucauld à Auteuil et deuxième du Grand Steeple-Chase d’Angers (L), et d’Easter Day (Malinas), deuxième de Gr1 sur les claies de Newbury.

 

   Green Dancer
  Cadoudal 
   Come to Sea
 Maresca Sorrento  
   Carmarthen
  French Free Star 
   Vaga
SAINT LÉO (H4)   
   Kris
  Sirk 
   Belle Viking
 Sainte Léa  
   Ruysdael II
  Fleur du Rhuis 
   Jacinthe des Bois