QATAR PRIX DE L’ARC DE TRIOMPHE J-2 - La pluie n’est pas un souci pour Ulysses

Courses / 28.09.2017

QATAR PRIX DE L’ARC DE TRIOMPHE J-2 - La pluie n’est pas un souci pour Ulysses

 

Le Qatar Prix de l’Arc de Tromphe était la seule grande course française qui manquait dans le palmarès de la casaque Niarchos avant que Bago (Unfuwain) ne conjure le sort en 2004. Northern Trick (Northern Dancer) avait trouvé sur son chemin un Sagace (Luthier) imbattable dans le terrain lourd de l’édition 1984. Dix ans plus tard, le rêve d’Hernando (Niniski) s’était brisé à une courte encolure de Carnegie (Sadler’s Wells). Sulamani (Hernando) fut encore plus malheureux en 2002, quand Marienbard (Caerleon) avait réussi à lui échapper. Deux ans après, Bago a remis les pendules à l’heure.

Ce dimanche ce sera à Ulysses de répresenter l’écurie et il est amusant découvrir que l’alezan, issu des œuvres du gagnant de Derby Galileo (Sadler’s Wells) et de la lauréate des Oaks Light Shift  (Kingmambo), remonte à Northern Trick, sa troisième mère, qui aurait pu, sur un meilleur terrain et avec un parcours différent, devancer Sagace. Dans le camp Niarchos, le terrain très souple n’est pas un souci majeur. Alan Cooper, manager de l’écurie, a expliqué : « Il a trouvé un terrain lourd, très pénible, dans les King George and Queen Elizabeth Stakes à Ascot et il s’en est bien sorti. En plus, la météo ne nous donne pas d’indications précises. Ulysses est en très belle condition et Sir Michael Stoute est content de lui. Côté terrain, pas de vrai souci donc, il faut surtout espérer un bon parcours. »

Senga préfère le Bright Sky. La belle Senga XX (Blame) vise le doublé Diane & Opéra qui, depuis la promotion au niveau Gr1 de la seconde nommée, a été réussi seulement par Bright Sky (Wolfhound) en 2002. La casaque Niarchos avait brillé quatre ans auparavant avec Insight (Sadler’s Wells), alors que la course pour les femelles le jour de l’Arc se disputait sur 1.850m avec l’étiquette Gr2. Senga a gagné le Prix de Diane Longines en bon terrain et ses deux autres succès sont arrivés quand le pénétromètre affichait 3. Alan Cooper a commenté : « Elle a mal couru dans la Poule d’Essai des Pouliches, mais le terrain n’est pas la seule raison. Senga a eu une bonne course de préparation dans le Shadwell Prix de la Nonette (Gr2), elle a beaucoup progressé ensuite et a bien travaillé, en faisant plaisir à son entraîneur, Pascal Bary. J’espère que la pluie n’arrivera pas à Chantilly mais je pense que la pouliche peut s’en sortir. »