QATAR PRIX DE ROYALLIEU (GR2) - The Juliet Rose, comme en 2016

Courses / 30.09.2017

QATAR PRIX DE ROYALLIEU (GR2) - The Juliet Rose, comme en 2016

CHANTILLY, SAMEDI

 

En 2016, The Juliet Rose (Monsun) s’imposait de bout en bout dans ce Qatar Prix de Royallieu (Gr2). Bis repetita en 2017 ! La représentante de Mayfair Speculators et d’Equifrance a conservé sa couronne dans ce Gr2. Elle est apparue tendue au rond, mais moins que sa camarade d’entraînement Traffic Jam (Duke of Marmalade), laquelle se renversera plus tard devant les stalles et sera déclarée non-partante.

The Juliet Rose a vite pris les commandes de la course, se détendant en tête, à son rythme, et s’est montrée courageuse pour résister aux différentes attaques : celle de Listen In XX (Sea the Stars), à son intérieur, et celle de Kitesurf (Dubawi), à son extérieur. Listen In prend la deuxième place à une courte encolure, Kitesurf est troisième à une tête. La quatrième place est revenue à Bébé d’Amour (Montmartre), une longueur un quart devant Baltic Duchess (Lope de Vega).

 

Une récompense après une année 2017 contrariée. The Juliet Rose décroche sa première victoire de l’année, pour sa seconde sortie de 2017. La pouliche n’a pas eu une année facile, elle qui avait fait naître beaucoup d’espoirs l’an passé. Son entourage a été contraint de faire l’impasse sur le printemps. The Juliet Rose avait signé une rentrée encourageante dans le Prix de Pomone (Gr2), où elle trouvait un terrain trop roulant. Le Qatar Prix Vermeille était l’objectif mais un pépin de santé a contraint son entourage à faire l’impasse sur le Gr1. Nicolas Clément nous a dit : « Elle a eu des petits problèmes musculaires. »

Ce samedi, tout s’est bien passé. Les pluies tombées dans la nuit de vendredi à samedi et dans la matinée ont offert un terrain de jeu parfait à The Juliet Rose, sur un terrain réévalué à 3,6 (souple) après la première course du programme. Stéphane Pasquier, qui connaît par cœur la jument, lui a donné un parcours idéal. Dans la ligne droite, sa dureté a fait la différence. Nicolas Clément a dit : « C'est une super pouliche qui est dure comme un roc. Il y a des motifs de satisfaction car elle n'avait pas couru depuis deux mois. Elle a eu des problèmes musculaires. The Juliet Rose adore Chantilly et le terrain souple. Elle pourrait aller à Ascot ou vers le Prix Royal-Oak. »

Racing manager de Mayfair Speculators, Derek Brugman nous a dit : « The Juliet Rose a été contrainte de faire l'impasse sur le Vermeille et n'a pas eu beaucoup de temps de préparation avant cette course. Félicitations à Nicolas Clément et à toute son équipe. Nous sommes très heureux. Elle a eu, par la force des choses, une année calme. Il se pourrait qu'elle aille à Ascot courir le British Champion Fillies & Mares mais il faudra voir comment elle récupère de cette sortie. Elle nous le dira. »

Listen In, Poulidor des Groupes. Listen In devra encore attendre pour décrocher sa victoire de Groupe. La représentante de George Strawbridge a couru quatre fois à ce niveau de compétition, pour quatre deuxièmes places. Elle ne démérite pas ce samedi, d’autant plus qu’elle a été un court instant contrariée dans la ligne droite. Mais une fois l’ouverture trouvée, son attaque n’a fait que pousser The Juliet Rose. Freddy Head, son entraîneur, nous a dit : « Je ne sais pas si elle a le passage ou pas dans la ligne droite. Du fait de son physique, c'est une pouliche qui ne possède pas une réelle accélération. Je n'ai aucune idée pour la suite de son programme, nous verrons comment elle récupère. »

Kitesurf se comporte bien. Troisième, la belle Kitesurf rassure après sa décevante cinquième place dans le Prix de Pomone. La gagnante du Prix de Royaumont (Gr3) a fait galoper The Juliet Rose, mais si elle a une longue accélération, il lui a manqué un vrai changement de vitesse pour inquiéter la représentante de Mayfair Speculators. Lisa-Jane Graffard, représentante de Godolphin en France, nous a dit : « Kitesurf court vraiment très bien. Elle réalise une superbe performance. Nous n'avons pas fait de plans pour la suite de sa carrière. Il n'est pas sûr que nous la gardions à l'entraînement l'année prochaine. »

PEDIGREE WEATHERBYS : http://jourdegalop.com/wp-content/uploads/2017/09/thejulietrose.pdf

Une famille développée par Guy Heald. The Juliet Rose a été élevée par Guy Heald. C’est une fille de Monsun et de Dubai Rose (Dubai Destination). Présentée à la vente de yearlings d’août 2014 Arqana par La Motteraye Consignment, The Juliet Rose avait été achetée 650.000 € par les Sud-Africains de Mayfair Speculators, auxquels elle offrira, en juin 2016, un premier succès de Groupe en Europe : c’était dans le Prix de Royaumont (Gr3). Mayfair Speculators a continué à investir sur cette souche, puisqu'à la vente de yearlings d’août Arqana en 2015, l'entité a acquis la sœur de la pouliche, Pocketfullofdreams (Invincible Spirit), moyennant 550.000 €. Elle est placée de Listeds en Irlande.

Dubai Rose, la mère de The Juliet Rose, était entraînée en France par Henri-Alex Pantall. Cette représentante de Guy Heald compte trois succès et s’est imposée dans le Kölner Stuten-Trophy (L), à Cologne. Elle avait pour elle d’être la sœur d’Hanani (Hernando), gagnante des Pretty Polly Stakes (Gr2 à l’époque). Une autre de ses sœurs, Soho Rose (Hernando), également sous l’entraînement d’Henri-Alex Pantall, a décroché un titre de black type à Dresde, dans le Grosser Sachsischer Herbstpreis (L). On retrouve de la tenue sous la troisième mère, Thornbeam (Beldale Flutter), laquelle a produit de bons chevaux d’obstacle, comme Change Partner (Turtle Island), une bonne pouliche à Enghien, ou encore Georgia on my Mind (Belmez), qui remporta un Prix Finot (L).

   Dschingis Khan
  Königsstühl 
   Königskronung
 Monsun  
   Surumu
  Mosella 
   Monasia
THE JULIET ROSE (F4)   
   Kingmambo
  Dubai Destination 
   Mysterial
 Dubai Rose  
   Soviet Lad
  Russian Rose 
   Thornbeam

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 1’33’’20

1.000m à 600m : 26’’70

600m à 400m : 11’’79

400m à 200m : 11’’92

200m à l’arrivée : 11’’94

Temps total : 2’35’’55