Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

SPÉCIAL VENTE OSARUS - Paroles d’acheteurs

Institution / Ventes / 05.09.2017

SPÉCIAL VENTE OSARUS - Paroles d’acheteurs

 

La parole est aux acheteurs de la vente Osarus. Leur perception du catalogue, leurs belles histoires à Osarus : ils se sont confiés.

Nicolas de Watrigant : « La meilleure édition que j’aie vue »

Mandore International Agency est présent dans la majorité des grandes ventes européennes et mondiales. Nicolas de Watrigant fait partie des fidèles d’Osarus et y déniche régulièrement des chevaux intéressants.

Jour de Galop. – Quelles sont, pour vous, les spécificités de la vente Osarus ?

Nicolas de Watrigant. – Osarus est un Doncaster à la française, qui évolue année après année. Le catalogue offre une sélection par le physique et non uniquement par des étalons à la mode. On y trouve des chevaux de course à des prix intéressants, preuve en est le lauréat des Gimcrack Stakes (Gr2), Sands of Mali, issu de Panis et acheté 20.000 €. L’an dernier, j’avais moi-même acheté deux yearlings à cette cession. Tigre du Terre (Le Havre), acheté pour 55.000 €, s’est classé troisième de Listed à Salisbury après avoir gagné de cinq longueurs pour ses débuts sous l’entraînement de Richard Hannon, et Arabica (Style Vendôme), qui avait coûté 28.000 €, va prochainement courir une Listed après avoir été deuxième de maiden à Deauville, pour l’entraînement de Simone Brogi. Pour les acheteurs, c’est toujours un plaisir d’être à La Teste. Il y a une bonne ambiance et nous sommes très bien reçus par Osarus. À chaque achat, le champagne coule à flot ! Et puis il y a le bassin d’Arcachon à cinq minutes, le rêve !

Comment jugez-vous le catalogue 2017 ?

C’est la meilleure édition que j’aie vue jusqu’à présent. Il y a une très bonne sélection par les physiques et pas seulement par les étalons à mode. Certains poulains vont demander plus de temps, mais ils feront de très bon 3ans. Et il y a toujours des 2ans précoces. Tout cela mis bout à bout, c’est un très beau millésime.

Vous souvenez-vous d’une belle histoire en rapport avec cette vente ?

En tant que jeune courtier, je suis agréablement surpris de voir au catalogue le premier produit de Dragonnade (Victory Note). Elle a été mon premier achat. Je l’avais achetée 6.000 € en octobre 2008, chez Arqana. Elle était vendue par le haras de Montaigu. Elle a remporté neuf victoires durant sa carrière de courses. Voir son premier produit passer sur le ring de vente est un clin d’œil sympa.

Marc-Antoine Berghgracht : « C’est une vente qui, chaque année, sort de bons chevaux »

Marc-Antoine Berghgracht a souvent été en tête du palmarès des acheteurs à Osarus. Il sera de nouveau présent à La Teste cette année.

Jour de Galop. – Quelles sont les différences entre Osarus et les autres ventes, qu’elles soient françaises ou étrangères ?

Marc-Antoine Berghgracht. – C’est une vente qui, chaque année, sort de bons chevaux, dans un  cadré agréable, avec une équipe sympathique  Les clients aiment venir ici. C’est le moment où ils s’associent sur des chevaux et passent un bon moment dans une ambiance détendue.

Comment jugez-vous le catalogue 2017 ?

La vente progresse en qualité. Il a toujours, bien sûr, des chevaux en dessous de ce que l’on attend, mais moins. Et puis, l’année dernière, Osarus a vendu Sands of Mali (Panis), lauréat des Gimcrack Stakes (Gr2) à York. L’année dernière, j’avais moi-même acheté Cœur de Beauté (Dabirsim) pour 30.000 €. Elle est deuxième du Prix de la Vallée d’Auge - Étalon Kendargent (L). Par le passé, j’y avais aussi acquis Frankyfourfingers (Sunday Break), vainqueur de Gr2 à Meydan. Nous avons été chanceux à Osarus, et pour des prix raisonnables.

Con Marnane : « Je me base vraiment sur le modèle et le physique »

Con Marmane réalise régulièrement des coups d’éclat lors des ventes Osarus. C’est lui qui y avait acheté Sands of Mali l’an dernier.

Jour de Galop. – Vous faites partie des acheteurs qui ont connu le plus de succès durant les ventes Osarus. Comment expliquez-vous cela ?

Con Marnane. – Je ne fais pas attention aux pedigrees. Je me base vraiment sur le modèle et le physique. Nous voulons juste des chevaux qui se déplacent bien, qui ne présentent pas de défauts. Nous avons acheté Sands of Mali pour 20.000 € l’année dernière, et c’est un des tout meilleurs 2ans européens. L’année dernière, j’avais aussi acheté Palya (Panis) pour 6.000 €. Elle est déjà double gagnante à 2ans.

Comment jugez-vous le catalogue 2017 ?

Je découvre les chevaux à l’instant [lire mardi midi]. Le catalogue semble similaire à l’année dernière. Nous devons juste essayer de trouver de très bons chevaux !