VENTE DE L’ARC ARQANA - Un catalogue dense et diversifié

Institution / Ventes / 29.09.2017

VENTE DE L’ARC ARQANA - Un catalogue dense et diversifié

 

Ce samedi, Arqana organise sa traditionnelle vente de l’Arc. Cette vacation veut surfer sur la cote des chevaux acquis à l’entraînement en France. L’édition 2017 rassemble un très large panel de profils.

Une offre de qualité. Alix Choppin, directrice de la communication d’Arqana, nous a expliqué : « Pour la deuxième et dernière fois, cette vacation va se dérouler à Chantilly. C’est un cadre assez exceptionnel qui a déjà fait ses preuves l’an dernier. Cela a son importance dans une vente avec une moyenne élevée. L’édition 2017 a rassemblée 44 lots. Nous avons notamment beaucoup de chevaux ayant une grande marge de progression et en particulier chez les 2ans. Le catalogue est dense et les profils diversifiés. Il y a des chevaux précoces, d’autres plus orientés vers la vitesse et certains peuvent nourrir des espoirs pour l’année prochaine. Il n’existe pas l’équivalent de cette vente en Allemagne, et nous avons un très bon lot en provenance de ce pays, avec notamment des sujets de tenue mais aussi Poetic Dream (Poet’s Voice), le gagnant des 2.000 Guinées, ou Ashiana (Mastercraftsman) qui doit prendre part au Prix de l’Opéra Longines. »

De la tenue et des engagements pour rêver. Alix Choppin poursuit : « Les chevaux français à l’entraînement inspirent confiance car ils ont la réputation d’avoir une réelle marge de progression. Suédois (Le Havre), Wekeela (Hurricane Run) et Auvray (Le Havre) en sont de bons exemples. Aux États-Unis, les courses sur le gazon sont sur la montante et les acheteurs américains ont conscience du fait que l’entraînement français préserve les poulains. Les Aga Khan Studs présentent un lot de chevaux très intéressant, avec notamment Darbuzan (Zamindar) qui va prendre part au Qatar Prix Chaudenay. L’écurie Wertheimer sera représentée par cinq sujets déjà performants au niveau Listed et Gr3, mais qui semblent encore avoir une marge d’amélioration. Il sera également possible d’acquérir un cheval qui sera au départ du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe avec Silverwave (Silver Frost), ou du Prix de l’Abbaye de Longchamp Longines, avec Rimini (Elusive City). Cette diversité des profils s’exprime aussi dans le fait qu’on trouve également des chevaux de tenue pour viser la Melbourne Cup et même des sujets présentant un bon profil pour l’obstacle, comme Rebellito (Montmartre). »

Des wild cards très attractives. Les wild cards font souvent les tops de cette vente, et cette année, le catalogue propose plusieurs inscriptions de dernière minute qui devraient faire grimper les enchères. Alix Choppin explique : « Plusieurs sujets se présentent avec des lignes très intéressantes. Francesco Béré (Peer Gynt) et Bonita Fransisca (Pedro the Great) ont décroché leur black type dans des lots qui ne cessent de confirmer. Par ailleurs, le système des wild cards nous permet de rebondir sur la forme récente de certains sujets. Cela fonctionne très bien et nous aurons sept wild cards cette année, contre une seule l’an dernier. Miss Melbourne (Kentucky Dynamite), Salsa Bella (Siyouni) ou Bijin (Holy Roman Emperor) sont par exemple trois apports de qualité au catalogue. C’est une pratique qui est entrée dans les mœurs, et plus généralement, cette vente a fait école en Europe. »

Pour accéder au catalogue de la vente : http://www.arqana.com/resultats/vente_de_l-arc__septembre_2017_chantilly_30_septembre_2017/227