Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Xavier Hürstel quitte le PMU

Autres informations / 19.09.2017

Xavier Hürstel quitte le PMU

La nouvelle vient de tomber : Xavier Hürstel, président-directeur général du PMU, a démissionné. Il quittera l’entreprise début novembre. Voici le message qu'il a adressé aux salariés du PMU :

"Chers tous,

Après près de 10 années passées à la tête du PMU comme directeur général délégué puis comme président-directeur général, je dois vous annoncer que je vais rejoindre le COMEX d’un grand groupe technologique français coté en bourse, leader dans son domaine, présent dans de nombreux pays avec plusieurs dizaines de milliers de collaborateurs, pour en piloter la transformation. Je vais donc quitter notre entreprise début novembre prochain.

Ma décision d’accepter ce challenge est une suite logique à ces dix années passées au PMU, qui auront vu une profonde transformation de notre entreprise pour servir l’évolution de sa stratégie au service du développement de la filière hippique. Le chemin que j’ai parcouru avec l’entreprise aura été riche et ambitieux : ouverture du marché des jeux en ligne et lancement de la diversification du PMU, devenu leader du jeu en ligne en France et 3ème site français en e-commerce, transformation et expansion de notre réseau de points de vente, plus digitalisé, mieux équipé, fortement diversifié, expansion massive à l’international, passé de 2% à 10% de notre chiffre d’affaires, révolution des métiers du PMU et des méthodes de management, profonde modernisation dans la communication et l’image de l’entreprise, transformation radicale de notre système d’information dont le succès a été reconnu par tous les professionnels du secteur, création d’un service client qui est parvenu rapidement aux meilleurs standards du marché et qui s’est transformé en une relation client toujours plus globale, déploiement dans l’entreprise de la prise en compte toujours plus forte de l’exigence d’un jeu responsable et de priorités en termes de lutte contre la fraude et le blanchiment, transformation du mode de management des projets, lancement de la démarche agile, déploiement de 3 filiales à l’international, reprise de la prise de pari sur les hippodromes parisiens, transformation radicale de la diffusion de l’image des courses avec Equidia, accélération de la diffusion de l’innovation dans l’entreprise grâce à notre partenariat avec Vivatech. Dans tous ces domaines, mon ambition était de voir le PMU surprendre et se trouver là où on ne l’attendait pas.

Nos derniers succès en termes d’offre, le pari par SMS, Simple Jackpot, Hipigo et les nouvelles fonctionnalités du mobile en point de vente sont représentatives de ce que sera le PMU de demain.

L’entreprise a fait sur la période d’importants progrès en termes de productivité et d’efficacité. Nous sommes moins nombreux qu’il y a 10 ans mais plus efficaces. Ce mouvement doit continuer. Tous nos investissements ont été financés en grande partie par des économies, ce qui prouve la qualité de gestion de l’entreprise.

Je suis très fier d’avoir été l’acteur et le pilote de l’ensemble de ces succès avec vous tous dans le cadre de PMU 2020 et 2020.1. Comme je l’avais dit en 2008 à mon arrivée : « l’ouverture concerne le marché Internet mais la transformation et l’impact vont concerner toute l’entreprise ». Que chacun pense au chemin parcouru depuis et mesure combien ces avancées stratégiques ont eu un impact sur nous tous. Ce mouvement lancé ne s’arrêtera pas et je partagerai cette conviction forte avec l’ensemble des managers le 26 septembre pour notre réunion trimestrielle sur l’avancée de nos initiatives stratégiques.

Je reste parmi vous encore quelques semaines, pour mettre en place notamment l’intérim prévu par nos statuts et qui sera assuré par Alain Resplandy-Bernard, entouré du comité de direction, jusqu’à la désignation d’un nouveau PDG.

Lors de mon élection comme PDG, j’avais partagé avec France Galop, Le Trot et les sociétés de courses régionales membres de notre GIE ma volonté d’avancer de manière plus étroite et plus volontariste sur 3 sujets que je trouvais fondamentaux :

- La refonte du calendrier des courses, enjeu fondamental pour concilier les attentes de nos parieurs avec la vocation sportive et de soutien à la sélection de l’élevage de notre industrie hippique, en s’appuyant sur le maillage unique des hippodromes partout en France,

- La modernisation indispensable de l’image et du marketing des courses autour du Marketing commun des courses et du lancement d’un tracking system français et innovant,

- Une collaboration plus étroite sur la restructuration de l’Institution des courses : réforme du régime de retraite des ARS, réforme du PMH, restructuration du Pôle Média, mutualisation de nos achats.

Là aussi, quelle que soit notre impatience sur ces sujets, que de progrès faits en 10 ans. Il faut saluer les grandes avancées réalisées par France Galop et Le Trot sur ces sujets fondamentaux. Elles se poursuivront.

Je n’ignore pas les difficultés auxquelles est confronté le PMU : concurrence accrue des autres formes de jeux d’argent que nous ne pouvons exercer, alourdissement fort de la régulation de notre secteur, concurrence croissante des autres spectacles sportifs, moyens structurellement limités pour développer notre activité ou récompenser notre réseau.

Regardons devant nous : l’entreprise a retrouvé la croissance et s’appuie sur une stratégie solide. Elle est prête pour engranger les succès mérités et affronter les défis que nous ne connaissons pas encore. Elle adhère au quotidien à sa mission d’intérêt général qui est de contribuer au développement de notre filière hippique, filière d’excellence mondiale avec ses 180 000 emplois et ses 240 hippodromes présents sur tout notre territoire.

Le résultat net du PMU, qui était de 726 M€ à mon arrivée, se stabilise dorénavant aux alentours de 790 à 800 M€. La reprise de notre activité en 2017 (+2,7% sur l’activité hippique, +7% sur Internet, +15% sur l’international, +0,1% sur le sport et le poker), fruit de notre stratégie, doit permettre dorénavant à ce résultat de progresser dans les années à venir. Comme je l’ai régulièrement rappelé, cette reprise ne suffira cependant pas à elle seule à relever ce défi de financement de la filière hippique et une remise à plat financière et fiscale plus ambitieuse de l’ensemble de notre secteur doit dorénavant être mise en place.

Mais c’est avant tout le travail au quotidien avec vous tous qui m’aura le plus marqué et enrichi. Ma conviction de dirigeant, que j’ai régulièrement partagée, est qu’une entreprise est une communauté composée d’actionnaires, de clients et de collaborateurs. Notre action au quotidien doit satisfaire chacun d’entre eux. J’ai réalisé ce travail avec et grâce au comité de direction du PMU, dont je souligne l’immense compétence de chacun des membres. J’ai apprécié tous mes contacts avec vous : dans nos points de vente et sur les hippodromes, dans nos salles informatiques et nos plateaux projets, dans nos missions à l’étranger et dans nos réunions de terrain, avec nos tutelles, les socio-professionnels, les médias ou nos partenaires. C’est votre présence que je regretterai le plus."

Xavier HÜRSTEL