COMMUNIQUÉ - Maisons-Laffitte a organisé une réunion avec les entraîneurs locaux

Autres informations / 06.10.2017

COMMUNIQUÉ - Maisons-Laffitte a organisé une réunion avec les entraîneurs locaux

COMMUNIQUÉ

Maisons-Laffitte a organisé une réunion avec les entraîneurs locaux

Le jeudi 5 octobre, le maire de la ville, Jacques Myard, et l’adjointe au maire, Véronique de Balanda, ont tenu une réunion avec les entraîneurs de Maisons-Laffitte. Elle avait pour but de faire le point sur la situation du site. Les points suivants sont ressortis. Les entraîneurs sont très satisfaits de l’état des pistes du centre d’entraînement. Par conséquent, des entraîneurs de province et de l’étranger viennent régulièrement entraîner leurs chevaux à Maisons-Laffitte. De plus, plusieurs entraîneurs confirment leur souhait d’acquérir des écuries de France Galop afin de pouvoir monter en puissance dans leur exploitation.

Jacques Myard et Véronique de Balanda ont confirmé la poursuite du dialogue avec France Galop, dans le but de conclure un partenariat sur la promotion du site. Dans cette optique, la ville a créé des instruments de communication et de promotion, recensé l’ensemble des boxes disponibles et prospecté, dans les pays voisins de la France, des entraîneurs étrangers qui souhaiteraient s’installer à Maisons-Laffitte. À ce sujet, plusieurs entraîneurs étrangers sont intéressés par le site.

Les participants à cette réunion souhaitent, maintenant, que France Galop s’engage avec la ville pour cette politique de promotion du site. Les chevaux issus du centre d’entraînement de Maisons-Laffitte constituent une très grande partie des engagés dans les courses parisiennes et concourent à la filière des courses. Cet engagement est indispensable pour réussir la promotion du site hippique de Maisons-Laffitte.

Enfin, Jacques Myard a indiqué qu’il avait écrit à Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics pour appeler son attention sur la nécessité de rééquilibrer les jeux entre la filière hippique et la Française des Jeux. La filière hippique étant pourvoyeuse de très nombreux emplois et concourant directement à l’aménagement du territoire.