Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Le Critérium de Saint-Cloud est une bonne possibilité pour Luminate

Courses / 10.10.2017

Le Critérium de Saint-Cloud est une bonne possibilité pour Luminate

Invaincue en deux sorties, dont la dernière dans le Prix de Condé (Gr3), samedi à Chantilly, Luminate (Lawman) a été très impressionnante. Avec Sacred Life (Siyouni), elle nous a offert la meilleure impression visuelle chez les 2ans. Si son entraîneur, Freddy Head, nous a dit, à chaud, qu’il serait gourmand de courir le Critérium de Saint-Cloud (Gr1), la pouliche de Highclere Thoroughbred Racing pourrait finalement participer à ce dernier Gr1 français de l’année. Rencontré à Saint-Cloud, Freddy Head nous a déclaré : « Luminate a l’air d’être très bien et d’avoir récupéré. Le Critérium de Saint-Cloud est une possibilité. » Le professionnel cantilien nous a également parlé de quelques-uns de ses meilleurs pensionnaires. Deuxième du Total Prix Marcel Boussac (Gr1), Polydream (Oasis Dream) a terminé sa saison à Chantilly. Listen In (Sea the Stars) a également couru lors du week-end de l’Arc. Elle s’est classée deuxième du Prix de Royallieu (Gr2). Elle va courir le Prix de Flore (Gr3), le 22 octobre. Siyoushake (Siyouni) a conclu dixième des Sun Chariot Stakes (Gr1) et pourrait avoir terminé sa carrière sur cette sortie. Quant à l’impressionnante Zomara (Dubawi), gagnante à Argentan, il n’est pas certain qu’elle recoure cette année.

Des règles plus logiques pour juger. Nous avons également interrogé Freddy Head sur l’évolution des règles dans la manière de juger les courses en France Rappelons que le Comité exécutif de la Fédération internationale des autorités hippiques a souhaité une harmonisation internationale. La rétrogradation d’un cheval n’interviendra désormais que si un concurrent empêche un adversaire de le devancer, non plus seulement s’il le prive d’une allocation ou d’une meilleure allocation. On se souvient que l’entraîneur s’était élevé en août dernier contre la décision des commissaires de rétrograder l’un de ses pensionnaires, pour un incident survenu au bout de 200m de course. Le jugement avait d’ailleurs été révisé en appel… partiellement, puisque le poulain avait récupéré sa quatrième place, mais Aurélien Lemaître avait conservé des jours de suspension.

Freddy Head nous a dit : « Je pense que le changement des règles pour les gênes et les distancements est une très bonne chose. Ça me paraît logique d’harmoniser les règles et de distancer de cette manière. »

La décharge remplit son rôle. Les femmes jockeys se distinguent de plus en plus en compétition, grâce à leur talent et à leur décharge, entre autres. L’avantage qu’elles reçoivent (qui peut aller jusqu’à 9 livres) fausse-t-il la donne ? Ancien crack jockey, Freddy Head nous a donné son point de vue : « En créant la décharge pour les femmes, nous voulions qu’elles soient plus nombreuses à monter et c’est le cas. Il est certain que, dans les handicaps, c’est important. Quatre livres dans un handicap, c’est beaucoup. Cela remet en cause le travail du handicapeur. Mais dans le fond, cette mesure est bonne. On voulait que les femmes montent et c’est le cas. »