Le mot de la fin - 2 millions

Autres informations / 19.10.2017

Le mot de la fin - 2 millions

D’après nos informations, certains socioprofessionnels prépareraient une grève dimanche. Le Quinté+ serait empêché. Et peut-être d’autres courses. Ils veulent protester contre le plan d’économies de France Galop et dire leur mécontentement de ne pas être écoutés lorsqu’ils font des propositions. Il est vrai que, comme fin 2014, l’Association des entraîneurs-propriétaires a été – selon le mot de La Fontaine – entendue mais pas écoutée.

Le problème, c’est que l’annulation de la réunion pourrait coûter entre 1,5 et 2 millions d’euros nets aux sociétés-mères. Tiens ? Deux millions, c’est justement le montant de la baisse des remboursements des frais de transport, tel que budgétée dans le plan d’économies.

La coïncidence autour du chiffre de 2 M€ est, certes, un hasard. Mais elle est troublante et nous interpelle. Pourquoi accepter de perdre 2 M€ quand on cherche à les sauver ?

À la veille de la journée du 12 décembre 2014, où une forte menace de grève planait au-dessus de Deauville, JDG avait écrit : « En Italie, la mort des courses a commencé de la même manière. En 2004, quand les socioprofessionnels apprirent qu’il allait falloir baisser les allocations, certains d’entre eux ont décidé de bloquer les courses. Les courses se sont arrêtées pendant quarante jours. Quand elles ont repris, les parieurs italiens étaient passés à autre chose. »