Télécharger la dernière édition
French Purebred Arabian

French Purebred Arabian

Le mot de l'Afac - Portrait - Mélanie Vanlemberghe, le nouveau visage de l'Afac

19.10.2017

Le mot de l'Afac - Portrait - Mélanie Vanlemberghe, le nouveau visage de l'Afac

 

À 32 ans, Mélanie Vanlemberghe possède déjà une riche expérience au sein de la filière des courses. Cavalière d'entraînement chez Rupert Pritchard-Gordon pendant sept ans, elle est partie à Dubaï en 2009 dans le but de voyager et d'apprendre l'anglais tout en restant au contact de sa passion pour les courses. C'est ainsi que Mélanie a trouvé une place au sein de Jebel Ali Stable en tant que cavalière d'entraînement et secrétaire. Elle est ensuite devenue registrer officer pour l'Emirates Racing Authority en hiver et pour le Brisbane Racing Club (Australie) en été. « J'ai beaucoup appris au contact des chevaux chez Rupert Pritchard-Gordon, puis à Jebel Ali Stable où j'ai découvert les pur-sang arabes, nous a-t-elle expliqué. En complément de ma formation à l'Afasec, j'ai passé un BTS assistante de gestion afin d'acquérir d'autres compétences. Grâce à ce diplôme, j'ai eu la possibilité de travailler à l'Emirates Racing Authority. Au travers de cette expérience à l'étranger, je me suis rendu compte de la popularité des courses françaises. On nous envie notre organisation, notre rigueur, nos allocations bien sûr, nos terres d'élevage... Tout le monde rêve d'avoir un partant en France ! » De retour dans l'Hexagone en 2014, Mélanie a emménagé dans le Sud-Ouest pour devenir pendant deux ans assistante de gestion chez Damien de Watrigant et le haras de Mandore. Elle perfectionne ainsi ses connaissances sur les courses et apprend beaucoup sur l'élevage et la génétique aux côtés de Jean-Marc de Watrigant.

Mélanie vient de rejoindre l'Afac, en remplacement de Nicole Kraft. Elle devient l'interlocutrice privilégiée pour tous les adhérents et passionnés des pur-sang arabes ; un rôle qui lui tient particulièrement à cœur. « Grâce au travail de l'Afac et aux efforts de centaines de passionnés, le pur-sang arabe de course a beaucoup évolué ces dernières années. Qui aurait pensé il y a dix ans que nous en serions là aujourd'hui ? Lorsque l'on compare le pur-sang anglais et le pur-sang arabe, l'écart se resserre clairement. Nous avons de plus en plus de courses. Les chronos en piste sont meilleurs. Les ventes aux enchères progressent d'année en année et la clientèle est toujours plus internationale. Je suis ravie d'avoir l'opportunité de participer à cette évolution du pur-sang arabe, entourée de toute l'équipe de bénévoles de l'Afac. Je pense bien-sûr au président Yves Plantin, à la vice-présidente, Axelle Nègre de Watrigant, mais aussi à l'ensemble du Bureau et à tous nos adhérents. »

Mélanie travaille actuellement à l'élaboration d'un nouveau site internet pour l'Afac. « Une bonne communication est l'une des clés de la réussite », conclut-elle.